Déclaration de Mme Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'intérieur, en réponse à une question sur le trente-cinquième sommet franco-britannique, à l'Assemblée nationale le 23 janvier 2018. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'intérieur, en réponse à une question sur le trente-cinquième sommet franco-britannique, à l'Assemblée nationale le 23 janvier 2018.

Personnalité, fonction : GOURAULT Jacqueline.

FRANCE. Ministre auprès du ministre de l'intérieur

Circonstances : Question à l'Assemblée nationale, le 23 janvier 2018

ti :
Monsieur le député, lors du déplacement au Royaume-Uni, à Sandhurst, du Président de la République, le 18 janvier dernier, le ministre de l'intérieur a signé avec son homologue un nouveau traité pour la gestion de notre frontière commune. Celui-ci complète les accords du Touquet et renforcera notre action, ce qui était indispensable.

Le Royaume-Uni s'est engagé à accélérer la procédure de transfert de certains réfugiés vers son territoire. En particulier, la prise en charge des mineurs isolés sera améliorée, qu'elle soit faite au titre du règlement de Dublin ou dans le cadre du dispositif humanitaire dit « Dubs » – du nom du parlementaire qui a fait voter cet amendement – qui concerne des mineurs qui n'ont pas de lien avec le Royaume-Uni.

Ce nouveau traité permettra également d'améliorer notre lutte commune contre l'immigration irrégulière, grâce en particulier à la création d'un centre conjoint d'information et de coordination franco-britannique, qui se substituera à l'actuel centre de coordination installé sur le port de Calais, et dont les pouvoirs seront plus grands.

En complément, nous avons obtenu des Britanniques un engagement financier supplémentaire, d'un montant de 50 millions d'euro afin d'améliorer la sécurité à la frontière et la prise en charge des réfugiés dans les Hauts-de-France.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 4 avril 2018

Rechercher