Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur le tourisme en France, à l'Assemblée nationale le 3 octobre 2018. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur le tourisme en France, à l'Assemblée nationale le 3 octobre 2018.

Personnalité, fonction : LEMOYNE Jean-Baptiste.

FRANCE. Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Question au gouvernement, à l'Assemblée nationale le 3 octobre

ti :
Merci Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Monsieur le Député,


Merci de revenir sur ce secteur économique important pour la France et pour tous nos territoires qu'est le tourisme.

Vous m'interrogez sur la saison estivale ; oui Mesdames et Messieurs les Députés, les résultats ont été au rendez-vous avec une croissance de l'ordre de 2,3%, croissance tirée par l'arrivée des touristes internationaux. Nous pensons qu'en effet, nous allons consolider et conforter le record de 2017. Au terme de l'année 2018, nous espérons bien dépasser les 90 millions de touristes internationaux.

Ce sont autant de recettes pour nos territoires, autant d'emplois qui se créent, et d'ailleurs, ce sujet de l'emploi devra être au coeur des réflexions dans les prochains mois.

Le Premier ministre réunira un comité interministériel du tourisme dédié à ce sujet compte tenu de la pénurie d'un certain nombre de professionnels avec ce succès croissant, avec cette attractivité croissante de la France.

De plus, si on regarde dans le détail, on voit bien que les zones littorales ont eu une fréquentation restée seulement stable, et qu'hélas, les zones de montagnes ont vu leur fréquentation décroître. L'enjeu est donc de faire en sorte que cette richesse du tourisme international puisse irriguer l'ensemble des territoires, et de ce point de vue, nous devons travailler à une meilleure connectivité des grandes métropoles françaises avec l'ensemble des grandes métropoles mondiales. Nous devons également travailler à la promotion et à l'ingénierie avec les territoires, c'est le sens de la décision qui a été prise avec M. Jean-Yves Le Drian, d'intégrer quatre régions dans le conseil d'administration d'Atout France. Il faut aussi que la banque des territoires soit au rendez-vous, avec 500 millions d'euros mis sur la table pour aider à la rénovation d'un certain nombre d'ensembles.

Bref, sur la promotion, l'ingénierie, l'emploi, nous sommes tous à l'offensive pour rester champion du monde du tourisme.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 4 octobre 2018

Rechercher