Déclaration de Mme Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès du ministre des armées, sur le rôle des réservistes, à Paris le 13 octobre 2018. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès du ministre des armées, sur le rôle des réservistes, à Paris le 13 octobre 2018.

Personnalité, fonction : DARRIEUSSECQ Geneviève.

FRANCE. Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des armées

Circonstances : Clôture des Assises de la Garde nationale, à Paris le 13 octobre 2018

ti :


Madame la Secrétaire générale de la Garde nationale,
Officiers, sous-officiers, militaires du rang,
Collégiens, lycéens, étudiants,
Mesdames et messieurs,
Chers amis qui avez participé à ces Assises de la Garde nationale,

C'était il y a un an. Le 1er octobre 2017, sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille, Laura et Mauranne étaient emportées par la violence terroriste. Il y a quelques jours, lors d'une cérémonie particulièrement émouvante aux côtés des familles, le ministre de l'Intérieur et moi-même avons rendu hommage à la mémoire des deux jeunes victimes.

Tous deux, nous avons rappelé que c'est un réserviste, participant à une patrouille Sentinelle qui a abattu l'assaillant. Faisant preuve d'un sang-froid remarquable, démontrant son courage et la solidité de sa formation, ce caporal-chef de 24 ans, cadre dans le civil, a fait honneur à la Garde nationale.

A Marseille, au Carrousel du Louvre ou à l'aéroport d'Orly, nos réservistes ont fait la preuve de leur résolution et de leur valeur. Ainsi, nous sommes tous convaincus que ces milliers de femmes et d'hommes sont incontournables pour nos armées et nos forces de sécurité dans l'accomplissement de leurs missions de protection du territoire national.

Salariés, fonctionnaires, chefs d'entreprise, indépendants, étudiants, à tous ceux qui ont en commun d'être réservistes et membres de la Garde nationale, je vous adresse un message de confiance et de fierté. Vous accomplissez nombre de missions indispensables et parfois dures, vous investissez votre temps au service de la sécurité des Français. Soyez remerciés pour votre engagement et votre sens de l'intérêt général.

Il est de notre devoir de choyer ceux qui s'engagent sans réserve ! Il est de notre responsabilité de favoriser cet engagement.

Les conventions, signées hier par Madame la ministre des Armées, sont un exemple de tous les actes citoyens accomplis par de nombreuses entreprises. De même, le prix de la Garde nationale remis à la commune landaise de Lit-et-Mixe illustre l'implication de nombreuses collectivités territoriales. La citoyenne et l'élue des Landes que je suis en est fière et je souhaite vivement saluer monsieur le maire Bertrand PUYO.

Je veux dire merci à tous nos partenaires de la Défense qui facilitent l'engagement et qui soutiennent la Garde nationale.


Mesdames et messieurs, ces Assises ont été celles de la réussite.

Je tiens à saluer l'organisation de ces deuxièmes Assises de la Garde nationale. Elles sont, je crois, celles de la maturité. Ce rendez-vous a été un succès à en juger par la hauteur des réflexions, par votre présence nombreuse et par l'ouverture au grand public.

Les débats et les échanges ont été de haute tenue, notamment au cours de deux tables rondes dont les thèmes à eux seuls suffisent à résumer nos enjeux : « Jeunes réservistes, qui, pourquoi, comment ? », « La société bouge, l'engagement aussi ». Je remercie au nom du ministère des Armées les intervenants et tous ceux qui ont répondu présent.

J'adresse mes félicitations à tout le Secrétariat Général de la Garde nationale et en premier lieu à la générale Anne FOUGERAT. Je sais tout votre investissement et toute la mobilisation de vos services.


Cette journée l'a démontré : la Garde nationale monte en puissance et doit désormais assoir sa notoriété.

Le ministère des Armées, via la Loi de Programmation Militaire 2019-2025, assure les progrès en équipement de nos réservistes. Notre ambition est de porter notre contribution à la Garde nationale à 40 000 hommes et femmes dès cette année.

Florence PARLY et moi y sommes attachées car la réserve apporte une réponse concrète au désir d'engagement d'une partie de la jeunesse ; elle favorise la cohésion nationale et la résilience face aux menaces actuelles.

Avec Jacqueline GOURAULT qui représentait le ministère de l'Intérieur, j'ai coprésidé le Comité Directeur du 10 octobre. Deux points saillants en ressortent.

Le premier est l'effort de communication que nous ne devons pas relâcher. Faire découvrir, faire connaître, donner envie… Cela nous permettra de mobiliser et de maintenir la flamme de l'engagement. Le clip que j'ai pu voir est un signal très positif en ce sens.

Le deuxième point est l'évaluation de nos mesures d'attractivité, nous devons en étudier l'efficience.

Mesdames et messieurs, vous le savez, le Service National Universel sera une des réformes emblématiques du quinquennat. Il s'agit d'un véritable projet de société marqueur de cohésion et de bien vivre ensemble.

Vous connaissez désormais les grandes lignes de ce futur SNU. Elles seront affinées dans les mois prochains. Vous le savez, il sera interministériel et de nombreux acteurs y contribueront. La Garde nationale pourra être amenée à jouer un rôle dans ce dispositif d'envergure tant dans l'encadrement que dans l'incitation à l'engagement de nos jeunes.


En effet, la Garde nationale est un exemple de la faculté de la jeunesse à s'engager.

De nombreux jeunes ont participé à ces Assises. En m'adressant à eux, je souhaite leur dire qu'ils sont, ici, les ambassadeurs de ces milliers de jeunes Français qui ont fait le choix de l'engagement et de ceux qui dans l'avenir le feront.

Evidemment, tous les jeunes de notre pays ne sont pas encore dans la voie de l'engagement. Néanmoins, je suis optimiste, nombre d'études démontrent une appétence à l'engagement. A nous d'accompagner et de faire fructifier cet élan naissant.

C'est tout le sens des Journées Nationales du Réserviste 2018. Elles débutent aujourd'hui même et se prolongent jusqu'au 11 novembre. Partout en France, des centaines d'évènements mettront à l'honneur les réservistes et permettront de promouvoir la Garde nationale. Ces manifestations sont l'incarnation vivante du lien armées-nation. Elles vont, j'en suis certaine, permettre à la valeur d'engagement d'imprégner un peu plus notre territoire.

Faire connaître, expliquer, aller au-devant du grand public, c'est aussi notre devoir à tous. Les enjeux sont importants pour les armées et la police, les enjeux sont majeurs pour la France.


Mesdames et messieurs les organisateurs, vous avez très judicieusement choisi le centenaire de la fin de la Grande Guerre comme fil conducteur de ces Journées Nationales du Réserviste.

« Fraternel, solidaire, engagement, loyauté » sont les valeurs qui figurent sur l'affiche officielle, elles en sont les valeurs maîtresses. Les plus de 2,5 millions de réservistes rappelés en août 1914 les portaient certainement au plus profond d'eux-mêmes au moment de la mobilisation. Dans quelques minutes, c'est à ces millions de soldats que nous penserons lorsque qu'ensemble nous participerons à cette belle cérémonie du ravivage de la Flamme du souvenir. Sous l'Arc de Triomphe et devant le tombeau du Soldat inconnu, nous réfléchirons au sens de l'engagement et à ce que nous pouvons faire aujourd'hui pour notre pays.

Mesdames et messieurs, par-delà un siècle écoulé, les engagés d'hier comme les engagés d'aujourd'hui sont unis par le service désintéressé de la Patrie.


Pour que vive la France et vive la République !


Source https://www.defense.gouv.fr, le 30 octobre 2018

Rechercher