Interview de Mme Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, avec France Bleu Champagne Ardenne le 7 novembre 2018, sur le prix des carburants et sur le Plan d'action coeur de ville. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, avec France Bleu Champagne Ardenne le 7 novembre 2018, sur le prix des carburants et sur le Plan d'action coeur de ville.

Personnalité, fonction : GOURAULT Jacqueline.

FRANCE. Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités locales

ti :
ALEXANDRE BLANC
On reste dans l'ambiance du Centenaire de la Première guerre mondiale, avec notre invitée.

JOURNALISTE
C'est Jacqueline GOURAULT, la ministre de la Cohésion des territoires. Vous le savez, depuis hier, six ministres et secrétaires d'Etat sont dans les Ardennes. Dans moins d'un quart d'heure le ministre de l'Education nationale et la ministre du Travail seront au lycée Bazin de Charleville, et donc cet après-midi, après le Conseil des ministres, Jacqueline GOURAULT ira à Sedan, puis sur un chantier de déploiement de la fibre optique à Vrigne-aux-Bois, Jacqueline GOURAULT qui et d'ailleurs votre invitée, Alexandre BLANC.

ALEXANDRE BLANC
Madame la Ministre, bonjour.

JACQUELINE GOURAULT
Bonjour.

ALEXANDRE BLANC
Le président de la République, dans le dernier sondage de popularité est au plus bas depuis le début de son quinquennat. Comment vous l'expliquez ?

JACQUELINE GOURAULT
Eh bien peut-être qu'il y a un certain nombre d'évènements, de circonstances, qu'il faut réexpliquer, remettre du sens et un cap vers les réformes que nous sommes en train de faire.

ALEXANDRE BLANC
L'une des mesures impopulaires dont il est fortement question en ce moment, c'est l'augmentation de la taxation des carburants, qui pénalisera d'autant plus un département comme les Ardennes où on doit faire plus de kilomètres pour aller travailler, pour aller faire les courses, etc. Est-ce qu'il faut une aide particulière pour compenser ?

JACQUELINE GOURAULT
Alors, je sais que c'est difficile pour un certain nombre de personnes, qui ont des voitures qui sont au gasoil traditionnel, des vieilles voitures etc. Nous avons mis en place des primes à la conversion des véhicules, et puis certaines collectivités comme les Haut-de-France, ont décidé de faire un accompagnement en direction de certaines populations, notamment rurales, et le gouvernement, en tout cas le président de la République s'est exprimé pour dire qu'il soutenait cette politique et que l'Etat pourrait éventuellement aussi y participer. C'est toujours la même chose, comme on essaie de répondre aux spécificités des territoires, eh bien on peut aussi imaginer des politiques d'aide envers les populations les plus fragiles et qui sont particulièrement touchées par la hausse des prix du pétrole.

ALEXANDRE BLANC
Une dernière chose, vous vous rendez cet après-midi à Sedan, où il sera question notamment du Plan action coeur de ville, alors qui permet de rénover l'habitat, qui va permettre à Sedan d'accompagner l'installation d'un nouveau musée, sa construction, qui permet d'installer de la sonorisation dans les rues pour l'animation commerciale, est-ce que ces mesures d'aménagement de la ville suffisent à attirer de la population, de l'activité ?

JACQUELINE GOURAULT
Eh bien écoutez, en tout cas ces villes ont été candidates à cette politique Action coeur de ville, et je peux vous dire qu'en tout cas, Sedan est très satisfaite d'avoir été retenue. C'est des politiques qui sont en direction des villes moyennes, c'est un plan de 5 milliards d'euros, c'est très important, et c'est un plan qui vise à redynamiser les villes moyennes, qui souvent sont elles-mêmes sur le territoire, le lieu de vie de tout un territoire plus rural autour. Et donc je pense que c'est très important, alors ça concerne l'habitat, ça concerne le commerce, ça concerne les transports, la culture comme vous venez de le dire, mais c'est des projets locaux, et ça c'est aussi très important. C'est des projets locaux qui sont accompagnés par l'Etat.

ALEXANDRE BLANC
Merci Madame la Ministre


source : Service d'information du Gouvernement, le 9 novembre 2018

Rechercher