Interview de M. Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse à BFM/TV le 6 décembre 2018, sur le conflit des gilets jaunes, les manifestations violentes et les propositions du Gouvernement. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de M. Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse à BFM/TV le 6 décembre 2018, sur le conflit des gilets jaunes, les manifestations violentes et les propositions du Gouvernement.

Personnalité, fonction : BLANQUER Jean-Michel, DELAY Christophe.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse;

ti :


CHRISTOPHE DELAY
Bonjour, Jean-Michel BLANQUER, ministre de l'Education nationale, merci d'être en direct avec nous ce matin. Nous allons évidemment parler du cas des lycéens dans un instant. Mais d'abord Jean-Michel BLANQUER, l'Elysée a fait savoir dans la nuit qu'on redoutait des manifestations d'une très grande violence. Quels sont les éléments qui permettent au gouvernement d'être aussi alarmiste ?

JEAN-MICHEL BLANQUER
Il y a notamment ce que l'on a vécu hier et avant-hier dans certaines villes de France. Ce qui se passe en ce moment est différent de ce que l'on a pu connaître dans toutes les années passées, parce qu'on voit qu'il y a des groupes, des personnes qui sont sans limites dans l'exercice de la violence. Hier c'était le cas à Marseille et à Toulouse où sous prétexte du mouvement des gilets jaunes, vous voyez surgir toute sorte d'individus malheureusement qui mêlent, à des gens qui ne pensent qu'à la violence, des gens qui sont de bonne foi pour manifester, comme les lycéens par exemple. Et donc ceci débouche sur des violences graves, donc la seule chose que l'on peut dire à tous les citoyens, c'est de surtout ne pas se mêler à ce qui va se passer parce que c'est aujourd'hui dangereux, et qu'il y a aujourd'hui malheureusement beaucoup trop de gens qui n'ont pas de limites dans l'exercice de la violence.

CHRISTOPHE DELAY
Donc vous conseillez aux citoyens de rester chez eux samedi ?

JEAN-MICHEL BLANQUER
Bien entendu ! Ce que les gilets jaunes avaient à dire a été entendu. Le Premier ministre a clairement annoncé une période maintenant de discussions, de débats sur des sujets extrêmement importants et notamment tout ce qui a trait à la fiscalité. On n'est pas encore…

CHRISTOPHE DELAY
Mais vous voyez bien Jean-Michel BLANQUER que ça ne suffit pas.

JEAN-MICHEL BLANQUER
… pouvoir faire d'un mal un bien, il faut donc évidemment faire ce qui doit se faire en démocratie, c'est-à-dire discuter calmement, sans violence et le faire de façon constructive pour arriver à des solutions.

CHRISTOPHE DELAY
Mais vous savez que ça ne suffira pas Jean-Michel BLANQUER. Ca ne suffira pas d'ici samedi. La colère est telle que ça ne suffira pas d'ici samedi. Je vais vous poser vraiment directement la question : est-ce que le gouvernement…

JEAN-MICHEL BLANQUER
Qui dit ça vous ?

CHRISTOPHE DELAY
Non ! Mais enfin vous les avez entendus, enfin il suffit d'ouvrir les oreilles pour…

JEAN-MICHEL BLANQUER
Ecoutez, pardon de vous le dire, mais ça dépend ni de vous ni de moi, ça dépend de chacun d'entre nous. Je ne comprends pas que vous puissiez répliquer une chose pareille. Cette espèce de joie mauvaise à essayer sans arrêt…

CHRISTOPHE DELAY
Mais vous plaisantez j'espère Jean-Michel BLANQUER ? Mais vous plaisantez ?

JEAN-MICHEL BLANQUER
Non, mais écoutez, je ne sais, je ne vous vois pas donc je ne vois pas ce qui justifie cette tonalité mais…

CHRISTOPHE DELAY
De joie mauvaise, je ne fais qu'écouter ce que les gilets jaunes répondent aux…

JEAN-MICHEL BLANQUER
Les gilets jaunes monsieur ce n'est pas non plus 65 millions de Français, je sais entendre les gilets jaunes, je sais aussi entendre les millions de gens qui ne veulent pas de violence et qui se méfient de cette façon d'utiliser le mot colère. Qu'il y ait de la colère, c'est certain et nous l'avons entendu. Nous sommes une république et une démocratie, ça veut dire un Etat de droit et des institutions qui savent débattre entre elles et qui sont faites pour cela, pour lesquelles les gens ont voté. Donc il faut quand même garder la raison sur la façon dont fonctionne une démocratie.

ADELINE FRANCOIS
Faut-il un nouveau geste fort sur le pouvoir d'achat, Monsieur le Ministre ?

JEAN-MICHEL BLANQUER
Ce qui est certain c'est que la question du pouvoir d'achat doit encore progresser en 2019, on voit bien que le problème se pose en ces termes. Je ne pense pas que ce soit le seul sujet. Je pense que l'enjeu de justice sociale et de pouvoir d'achat est très relié au sujet territorial et que c'est donc la question de la mobilité qui va être beaucoup discutée, donc évidemment cela entraîne la question du carburant et de son prix, mais aussi de la façon dont nous rendons l'économie et l'écologie compatibles, ce sont des grands sujets de fond qui doivent concilier les enjeux de vie quotidienne avec les enjeux de fond. Je pense qu'il y a des sujets régaliens aussi, justement les Français aspirent à un certain ordre, à ce que l'autorité s'exerce sur l'ensemble du territoire, ça signifie la présence des services publics, ça veut dire la maîtrise des flux migratoires, ça veut dire la possibilité que chaque enfant de France ait une éducation réussie, c'est évidemment ce point-là qui relève de ma compétence d'abord et avant tout. Et c'est cela qui donnera cette sécurité sur l'avenir qui est à mes yeux la demande principale des gilets jaunes.

CHRISTOPHE DELAY
Alors parlons des lycéens à présent, les lycéens, ils expriment depuis plusieurs jours maintenant leur inquiétude à la fois sur le bac et inquiétude pour ou sur vous Parcoursup. Que pouvez-vous leur dire pour les rassurer ?

JEAN-MICHEL BLANQUER
Je vais leur dire deux choses, d'abord cette réforme du baccalauréat a été élaborée l'année dernière, en faisant participer 40.000 lycéens. La réforme, elle est en ce moment en train de s'appliquer pour la future classe de 1ère, donc elle concerne les élèves de Seconde. C'est une réforme qui enthousiasme l'immense majorité des lycéens et de leurs familles quand ils sont informés de ces modalités, puisque elle consiste à leur donner plus de choix. Dans la série générale, ça signifie qu'au lieu d'être dans trois couloirs c'est-à-dire L, ES et S, vous avez au moins cette spécialité dans votre établissement qui vous permet une trentaine de choix puisque vous devez choisir trois spécialités. C'est quelque chose de très enthousiasmant, c'est quelque chose qui permet à la France de moderniser son système scolaire et aux lycéens au lieu d'être dans des couloirs, d'avoir un système de choix. C'est aussi quelque chose qui permet de mieux se préparer à ce qui va suivre le baccalauréat.

ADELINE FRANCOIS
Monsieur le Ministre, est-ce que, il faut aller vite ce matin, est-ce que les violences qui ont éclaté hier aux abords de certains lycées vous inquiètent vous aussi ministre de l'Education nationale ?

JEAN-MICHEL BLANQUER
Elles m'inquiètent en tant que violences bien entendu, parce que sur le fond l'ensemble des sujets, on peut évidemment toujours en discuter même si la préparation de la rentrée 2019 se fait et que maintenant ce qui compte c'est surtout que les lycéens soient bien informés de la façon de choisir et c'est ce que font les proviseurs en ce moment. Je voudrais les saluer parce qu'hier certains d'entre eux se sont trouvés dans des situations invraisemblables du fait de groupes violents. Donc oui ; le sujet qui est inquiétant c'est celui de la violence, c'est notre responsabilité à tous, en tant que citoyen, ça inclut les journalistes, c'est de dire que le calme est la chose la plus importante, que nous devons tous prendre nos responsabilités. Ce n'est pas une manifestation comme les autres, celle de samedi, ni les appels à manifester d'aujourd'hui et de demain, c'est le risque de mettre en danger les jeunes et ça c'est mon rôle de ministre de l'Education nationale que de veiller à ce qu'il n'y ait pas cette mise en danger.

CHRISTOPHE DELAY
Merci beaucoup Jean-Michel BLANQUER d'avoir été en direct avec nous ce matin sur BFM TV.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 7 décembre 2018

Rechercher