Conseil des ministres du 14 mars 2018. Action du gouvernement outre-mer. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 14 mars 2018. Action du gouvernement outre-mer.

Personnalité, fonction : GIRARDIN Annick.

FRANCE. Ministre des Outre-mer

ti : La ministre des outre-mer a présenté une communication relative à l'action du Gouvernement outre-mer.

Les territoires d'outre-mer sont parmi les territoires français les plus fragiles, et le Gouvernement s'est engagé dans l'action résolue que commandait la situation de plusieurs territoires et dans une redéfinition durable des politiques publiques.

Le Gouvernement a ainsi tenu les engagements de l'Etat en Guyane. Un an après leur présentation, les trente mesures du plan d'urgence pour la Guyane ont été intégralement engagées. Afin d'assurer toute la transparence, un site internet sera mis en place dans les prochaines semaines, pour permettre à chacun de suivre l'avancement de ces engagements.

De même, à la suite du passage de l'ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, le Gouvernement s'est mobilisé pour accélérer la reconstruction des territoires sinistrés. Le Premier ministre a présidé lundi un comité interministériel au cours duquel près de 500 millions d'euros ont été mobilisés pour financer la remise en état et la sécurisation des infrastructures et des habitations avant la prochaine saison cyclonique.

Les tensions que connaît Mayotte et la demande pressante de sécurité qu'expriment actuellement les Mahorais commandent également des réponses fortes et rapides.

La mobilisation par le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, de moyens et d'effectifs supplémentaires chargés d'assurer la lutte contre la délinquance à Mayotte vont dans ce sens. Il en est de même des décisions prises pour renforcer la lutte contre l'immigration illégale, ou encore des réflexions engagées avec le ministère de la santé pour adapter notre système de santé à la forte pression migratoire. C'est enfin le sens du plan de sécurisation des établissements et transports scolaires établi avec le ministre de l'éducation nationale.

Lors de son déplacement à Mayotte les 12 et 13 mars, la ministre des outre-mer a proposé, au nom du Gouvernement, aux élus de Mayotte de travailler à l'élaboration d'un nouveau cadre d'actions pour l'avenir du territoire. Une mission de haut niveau a été installée par Annick Girardin à Mayotte pour débuter les travaux en vue d'un aboutissement en mai prochain.

Toutes ces interventions soulignent la nécessité d'inscrire dans la durée la transformation des politiques publiques dans les outre-mer. C'est le sens des assises des outre-mer qui visent à faire émerger, dans tous les outre-mer, une nouvelle vision d'avenir.

Depuis octobre dernier, plus de 300 ateliers ont été organisés dans les territoires, avec plus de 6 000 personnes présentes. Au total, avec ces ateliers et dans le cadre de la consultation publique sur Internet, ce sont plus 15 000 personnes qui ont participé aux assises.

Les citoyens ont défini des priorités pour leurs territoires. Ces priorités concernent notamment le développement économique, l'économie sociale et solidaire, l'apprentissage et la formation professionnelle, l'enseignement, la culture et la préservation du patrimoine local, l'adaptation des constructions aux risques naturels et climatique, et la sécurité.

Le livre bleu outre-mer, qui sera remis en mai prochain au Président de la République, inscrira l'ensemble de ces projets, solutions et réformes dans un agenda stratégique et constituera l'un des grands rendez-vous de la République avec les outre-mer. Ils se déclineront ensuite dans les plans et contrats de convergence qui seront proposés par l'Etat à chaque territoire, conformément aux dispositions de la loi du 28 février 2017 de programmation relative à l'égalité réelle outre-mer et portant autres dispositions en matière sociale et économique.


Rechercher