Communiqué de la Présidence de la République, en date du 11 juillet 2019, sur les relations entre la France et l'Equateur. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué de la Présidence de la République, en date du 11 juillet 2019, sur les relations entre la France et l'Equateur.

Circonstances : Entretien avec M. Lenin Moreno Garcés, président de la République de l'Equateur, à Paris le 11 juillet 2019

ti :

Le président de la République française, Emmanuel Macron, et le président de la République de l'Equateur, Lenin Moreno Garcés, se sont rencontrés le jeudi 11 juillet 2019, dans le cadre de la visite du président de la République de l'Equateur en France.

À cette occasion, les deux chefs d'Etat ont rappelé les relations bilatérales d'amitié historiques unissant la France et l'Equateur et ont passé en revue les mécanismes existant entre les deux Etats pour consolider et renforcer leurs liens économiques, commerciaux, culturels et de coopération dans différents secteurs.

Les deux dirigeants ont estimé que les relations économiques bilatérales entre leurs deux pays se développent de manière positive et qu'elles peuvent être renforcées dans un intérêt mutuel. Ils ont souligné la participation d'entreprises françaises à la construction du tramway de Cuenca et du téléphérique de Guayaquil et ont évalué les perspectives d'augmentation des investissements français dans des projets de production et de développement en Equateur, compte tenu de la situation actuelle du pays. Les deux présidents ont ainsi salué la précieuse contribution de l'Agence française de développement et le travail des volontaires français.

Le président Lenin Moreno a insisté sur l'importance d'un soutien français pour obtenir l'exemption de visa Schengen à court terme pour les ressortissants équatoriens, ce qui ouvrirait de nouvelles perspectives aux investisseurs et aux entreprises et renforcerait les flux touristiques, compte tenu également de l'ouverture d'une liaison aérienne directe entre Paris et Quito, assurée par Air France. Le président Emmanuel Macron a reconnu la légitimité du souhait de l'Equateur, dont les Etats membres de l'Union européenne devront débattre.

L'importance d'une coopération en matière de sécurité et de lutte contre le trafic de drogue, par des actions de coordination policière et par le programme européen El PAcCTO, a également été soulignée. Le président Lenin Moreno a exprimé l'intérêt qu'il porte au renforcement des liens opérationnels dans ces domaines, en particulier à la frontière nord de l'Equateur, ainsi qu'en matière de lutte contre la corruption.

Les deux chefs d'Etat ont fait part de leur préoccupation face à la situation au Venezuela, à ses effets sur la région et à la grave crise humanitaire et migratoire que traverse la population vénézuélienne. Ils ont réaffirmé leur volonté de faciliter une transition politique, pacifique et négociée, passant par des élections démocratiques et ont appelé à renforcer la solidarité internationale envers la population migrante vénézuélienne et ses pays de destination.

Les deux présidents se sont accordés sur leur volonté commune de promouvoir le multilatéralisme au service de la paix, du développement et de la défense des biens publics mondiaux, notamment de la lutte contre les changements climatiques et de la protection de la biodiversité. Ils se sont entendus sur la nécessité de renforcer le dialogue et les engagements pris pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris, en prévision du sommet sur le climat qui se tiendra à New York en septembre 2019 et de la COP25 qui aura lieu à Santiago en décembre 2019.

Rechercher