Interview de Mme Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées à LCI le 4 janvier 2019, sur les réformes concernant la dépendance et le prélèvement à la source. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées à LCI le 4 janvier 2019, sur les réformes concernant la dépendance et le prélèvement à la source.

Personnalité, fonction : CLUZEL Sophie.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées

ti :

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Sophie CLUZEL, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, sur ce plateau. Bonjour Madame ! Merci d'être dans la matinale de LCI alors que vous avez un petit déjeuner à 8h et demie tout à l'heure, c'est la rentrée du gouvernement. Dans moins d'une heure, petit-déjeuner donc avant le premier conseil des ministres de rentrée, on l'a évoqué il y a quelques instants, à 6h et demie.
Madame, je voudrais savoir d'abord dans quel état d'esprit vous abordez cette rentrée ainsi que les membres du gouvernement ?

SOPHIE CLUZEL
Alors cette rentrée, nous l'avons déjà faite hier avec le Premier ministre puisque j'étais en déplacement avec lui justement pour cette belle mesure de droit à vie que nous mettons en place avec le Premier ministre pour les personnes handicapées. Donc la rentrée, elle est déjà sur le terrain, elle a été faite sur le terrain hier avec beaucoup de personnes handicapées dans une mairie du Val-d'Oise. Donc c'est une rentrée qui nous retrouve totalement à la tâche en responsabilité et en dialogue avec les Français.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Alors, il va falloir continuer à réformer. Il y a des grandes réformes qui sont attendues cette année, étonnamment la réforme des retraites. Est-ce que le gouvernement, Emmanuel MACRON, est-ce que vous allez pouvoir continuer à réformer compte tenu de la situation effectivement des Gilets jaunes et ce qui leur a été octroyé, notamment les 10 milliards ? Est-ce que vous allez pouvoir continuer ?

SOPHIE CLUZEL
Alors, au contraire, il faut continuer, c'est exactement ce que nous réclament les Français, les Françaises aujourd'hui. Il faut faire des transformations, des changements, ils ne sont pas satisfaits de la situation actuelle. Donc il faut absolument continuer, je dirais même, il faut accélérer mais avec la même méthode de concertation. Je vous rappelle que c'est cette méthode-là que nous avons faite depuis plus de 20 mois maintenant et, par exemple, la grande concertation qu'il y a sur la dépendance aujourd'hui, la grand concertation qu'il y a sur l'Assurance chômage et sur la retraite que Jean-Paul DELEVOYE mène, donc c'est exactement cette méthode de concertation et de co-construction avec les Françaises et les Français. Il faut qu'on explique plus ; ça, c'est certain mais on débouche vraiment sur des mesures pragmatiques de simplification pour beaucoup de Français. Le prélèvement à la source-là qui commence à se passer qui se passe très bien …

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Vous ne craignez pas que ça cristallise aussi, le prélèvement à la source ? Vous avez prévenu effectivement mais les Français vont trouver une fiche de paie amputée de facto. Est-ce que vous ne craignez pas cette fin de mois ?

SOPHIE CLUZEL
Non, absolument pas. Je pense que les Français mettent de côté chaque mois de toute façon pour payer leurs impôts. Donc là, c'est une façon de simplifier la vie des Français, de leur apporter de la modernité aussi, tous les pays d'Europe le font. Donc il faut qu'on aille vers cette modernité, vers cette simplification. Je tiens quand même à rappeler aux Français qui nous écoutent que nous sommes dans l'action aujourd'hui et hier, nous avons ouvert et nous avons prononcé des décrets très importants qui changent la vie des personnes handicapées et je tiens à redire pour plus d'un million de Français handicapés, il y a une augmentation du pouvoir d'achat puisque nous avons fait plus 40 euros en novembre, qu'il y aura encore 40 euros en novembre 2019 ; donc c'est plus 5% sur le budget du handicap en 2019 avec une vraie réforme de fond sur l'accompagnement des personnes handicapées, c'est une politique sociale qui va vers les plus démunis, ceux dont leur situation les empêche de travailler. Donc cette politique en fait du gouvernement, elle est tout à fait ciblée vers ceux qui en ont le plus besoin.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Et la crise des Gilets jaunes, une nouvelle mobilisation donc demain, 8e samedi de mobilisation et là, le gouvernement a semble-t-il changé de ton, c'est-à-dire que c'est un message de fermeté que le gouvernement veut afficher ?

SOPHIE CLUZEL
Oui, et puis de permettre aux Françaises et aux Français de circuler librement. Aujourd'hui nous avons quand même des commerces qui sont extrêmement fragilisés par toutes ces manifestations, donc il faut vraiment qu'on puisse remettre le pays dans sa liberté de circuler. On peut avoir la liberté de manifester, mais pas la liberté d'empêcher les autres aussi de pouvoir travailler. Nous sommes très inquiets économiquement pour beaucoup de commerces, et ces commerces, ces commerçants, ils sont tenus aussi par des personnes qui revendiquent des problèmes de pouvoir d'achat, donc il faut vraiment avoir un Etat de droit apaisé. Et moi c'est ce que je souhaite pour 2019, c'est qu'il y ait un vrai apaisement, qu'on puisse travailler ensemble, se parler, sans s'invectiver, parce qu'il n'y a pas de raison de pouvoir parler sans s'invectiver, ça c'est vraiment… de pouvoir travailler ensemble, c'est le grand débat qui va ouvrir. Et ce grand débat, je l'ai déjà fait hier avec le Premier ministre, nous avons rencontré plus d'une quarantaine, une cinquantaine de personnes, des élus, des Français, qui ont des propositions, qui sont très intéressés aussi par les mesures qu'on porte, donc il faut qu'on explique mieux et qu'on aille à la rencontre des Français, c'est ce qu'on va faire avec le grand débat.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Et si vous avez un message peut-être à faire passer aux gilets jaunes qui nous écoutent ce matin, ceux qui continuent à se mobiliser et qui n'entendent rien lâcher ?

SOPHIE CLUZEL
Eh bien mobilisez-vous dans le grand débat, on a besoin de vous. Moi je les ai rencontrés ces gilets jaunes, j'ai eu une grande délégation avec Jacline MOURAUD et un nombre important de gilets, qui sont venus, de gilets jaunes, qui sont venus m'amener des propositions, donc on voit bien que quand on est dans la co-construction et dans le débat, ça avance. Donc, mobilisez-vous, pour venir débattre, puisqu'il va y avoir, dès le 15 janvier, ces ouvertures de grand débat dans lequel il y aura des propositions. Alors, ces fameux cahiers de doléances, moi je n'aime pas, cahiers de propositions, je pense que ça serait plus intéressant à faire, et travaillons ensemble pour faire ces changements qu'ils attendent tous.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Un mot aussi des départs dans l'entourage d'Emmanuel MACRON qui sont évoqués, notamment Sylvain FORT, conseiller en communication, d'autres membres de son cabinet devraient quitter l'Elysée. Le Figaro parle ce matin de vaste remaniement interne à venir. Que se passe-t-il, est-ce que les troupes sont fatiguées, éreintées, peut-être par cette crise des gilets jaunes ?

SOPHIE CLUZEL
Moi je pense que le départ de Sylvain FORT, c'est vrai que c'était une plume magnifique. Je pense que, après chacun, au bout d'un moment, en effet, 2 ans, 3 ans, autour du président, je rappelle que c'était aussi l'équipe de campagne, c'est normal, à un moment, de pouvoir faire des changements, c'est classique, c'est classique. Donc, il n'y a pas d'affolement, et puis nous verrons bien ce que le président de la République nous annonce. Mais, non, je pense que, en tout cas, le gouvernement, les ministres, sont totalement mobilisés, nous avons continué d'échanger pendant justement la petite pause que nous avons eue, d'une petite semaine, hier j'ai rencontré le Premier ministre, j'ai revu d'autres collègues, nous sommes tous mobilisés pour continuer, donc, de toute façon, pour continuer et accélérer ces réformes, parce que je pense que c'est ça que les Françaises et les Français attendent. Donc, nous sommes à la tâche, nous allons retrouver tous les collègues là tout à l'heure…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Dans trois quarts d'heure exactement.

SOPHIE CLUZEL
Dans trois quarts d'heure…

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Vous avez un petit-déjeuner.

SOPHIE CLUZEL
Un petit-déjeuner, et puis après le Conseil des ministres, donc, au contraire, nous sommes vraiment à la tâche pour pouvoir continuer, et surtout garder cette ambition pour le pays, parce que nous avons une vraie ambition de transformation, et c'est, je pense, de toute façon, ce que les Françaises et les Français demandent à travers ces attentes. Je vous rappelle que c'est le pouvoir d'achat qui est en premier, donc je tiens aussi à redire que, pour les plus fragiles, les plus éloignés de l'emploi, cette politique sociale est vraiment ciblée en faveur justement de ces personnes-là.

PASCALE DE LA TOUR DU PIN
Merci beaucoup d'être venue ce matin sur le plateau de « La matinale LCI », Sophie CLUZEL, qui donc a rendez-vous dans trois quarts d'heure, et ce sera à suivre évidemment, ce petit-déjeuner, c'est la tradition, au ministère de l'Intérieur, et vous, vous rendrez donc ensuite à l'Elysée pour le premier Conseil des ministres de l'année, merci à vous.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 7 janvier 2019

Rechercher