Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur le G5 Sahel, à l'Assemblée nationale le 16 janvier 2019. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur le G5 Sahel, à l'Assemblée nationale le 16 janvier 2019.

Personnalité, fonction : LEMOYNE Jean-Baptiste.

FRANCE. Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Question au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 16 janvier 2019

ti :

Merci beaucoup Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Monsieur le Député,


Votre assemblée s'est engagée sur ce sujet et ce n'était pas plus tard que le 17 décembre. Un sommet interparlementaire - et, Monsieur le Président Ferrand vous l'avez accueilli - a permis de faire le point sur cet engagement qui nous unit tous auprès des Etats, des peuples du Sahel, qui nous unit dans cette lutte contre le terrorisme. Et nous nous associons naturellement à cet hommage rendu aux 4500 soldats français qui oeuvrent au quotidien pour cette sécurité.

S'agissant des trois questions que vous venez de poser, les Etats-Unis sont et demeurent un partenaire essentiel. Ils appuient la force Barkhane. Ils ont apporté un soutien à hauteur de 95 millions d'euros pour l'équipement de cette force conjointe du G5 Sahel et le vote du congrès vient confirmer, conforter ce travail commun et nous veillerons à ce qu'il reste naturellement complémentaire.

S'agissant de la menace terroriste, elle demeure hélas réelle malgré un certain nombre de succès obtenus sur le terrain par nos forces. Nous nous inquiétons de l'extension de certaines zones de conflit, je pense à l'est du Burkina Faso. C'est pourquoi, dès le mois de décembre, à l'occasion de la visite du président Kaboré, le partenariat de défense a été renforcé.

Et puis, il y a les efforts financiers qui sont là pour mieux équiper cette force conjointe du G5 Sahel, vous l'avez rappelé plusieurs centaines de millions d'euros, 390 annoncés par des partenaires extérieurs aux pays sahéliens. D'ores et déjà 50 millions d'équipements ont été livrés, les autres vont l'être dans le courant de l'année et la France fait partie de ces Etats qui vont permettre de délivrer ces équipements. C'est ensemble que nous réussirons, Europe, Afrique, nos destins sont liés.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 17 janvier 2019

Rechercher