Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur la création d'INSTEX, une société destinée à permettre aux entreprises européennes de poursuivre un commerce licite avec l'Iran, à Bucarest le 31 janvier 2019. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur la création d'INSTEX, une société destinée à permettre aux entreprises européennes de poursuivre un commerce licite avec l'Iran, à Bucarest le 31 janvier 2019.

Personnalité, fonction : LE DRIAN Jean-Yves.

FRANCE. Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Réunion informelle des ministres des affaires étrangères de l'Union européenne, à Bucarest (Roumanie) le 31 janvier 2019

ti :
Mesdames, Messieurs, avec Heiko et Jeremy nous avons le plaisir d'annoncer la création d'INSTEX, instrument de soutien aux échanges commerciaux, basé à Paris, avec un actionnariat de nos trois Etats. Cette société vise à permettre aux entreprises européennes qui le souhaitent de poursuivre un commerce licite avec l'Iran, en particulier dans les domaines de la santé et de l'agroalimentaire, ces secteurs de première nécessité pour la population iranienne.

C'est un geste politique important à deux titres. D'abord, pour marquer notre soutien continu à la préservation de l'accord de Vienne conclu en 2015. Et tant que l'Iran respectera le JCPoA, et je relève que l'AIEA l'a encore constaté hier, nous avons dit que nous étions prêts à maintenir ouverts les canaux financiers et commerciaux avec ce pays. Nous l'avons dit et aujourd'hui nous le faisons. Nous engageons l'Iran à poursuivre dans cette voie qui est la seule possible pour garantir la sécurité globale.

Et puis ensuite, c'est un acte politique aussi parce que c'est un geste au titre de la protection des intérêts européens, celle de nos entreprises qui respectent pleinement notre droit, qui doivent pouvoir continuer de commercer librement et fonder à trois Etats européens, nous souhaitons qu'INSTEX soit rapidement soutenu par d'autres. Nous franchissons donc une étape, d'autres seront encore nécessaires pour que le mécanisme soit pleinement opérationnel mais nous sommes déterminés et nous continuerons à travailler ensemble pour que cet objectif soit opérationnel le plus vite possible.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 8 février 2019

Rechercher