Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, en réponse à une question sur la lutte contre le terrorisme au Sahel, à l'Assemblée nationale le 14 mai 2019. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, en réponse à une question sur la lutte contre le terrorisme au Sahel, à l'Assemblée nationale le 14 mai 2019.

Personnalité, fonction : PARLY Florence .

FRANCE. Ministre des armées

Circonstances : Question au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 14 mai 2019

ti :


En cette journée d'hommage national, je tiens tout d'abord à saluer la mémoire des deux premiers maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. Ils ont été au bout de leur engagement. Ils ont donné leur vie pour permettre la libération de quatre otages.

Je veux ici exprimer la reconnaissance de la nation, la fierté des armées et l'immense tristesse de la communauté militaire. La France a perdu deux de ses fils. Vous me permettrez d'adresser toutes mes pensées à leurs familles, à leurs proches et à leurs frères d'armes.

Je vais maintenant répondre rapidement à vos questions. Réduire l'aléa et le risque est le fruit de plusieurs facteurs. L'innovation en est un. Cette innovation est inscrite dans l'ADN du Commandement des opérations spéciales, ainsi que dans sa devise : "Faire autrement". Les forces spéciales jouent un rôle d'éclaireurs en imaginant de nouveaux concepts, ainsi que de nouveaux équipements. Elles constituent un laboratoire pour tester les innovations et pouvoir ensuite en faire bénéficier l'ensemble des armées.

En matière de lutte contre le terrorisme, nous avons atteint un niveau de coopération exceptionnel, avec nos alliés non seulement américains, mais également britanniques, espagnols et suédois.

Pour terminer, vous pouvez être certains que nos forces spéciales font référence parmi les forces spéciales européennes et qu'elles jouent un rôle de leader. Vous l'avez dit, peu d'armées dans le monde sont capables de réussir une opération aussi complexe que celle qui a été conduite au Burkina Faso.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 16 mai 2019

Rechercher