Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, en réponse à une question sur la politique de sécurité de la France dans le bassin Indo-Pacifique, à l'Assemblée nationale le 5 juin 2019. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, en réponse à une question sur la politique de sécurité de la France dans le bassin Indo-Pacifique, à l'Assemblée nationale le 5 juin 2019.

Personnalité, fonction : PARLY Florence .

FRANCE. Ministre des armées

Circonstances : Question au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 5 juin 2019

ti :

Monsieur le député,


J'ai en effet participé samedi dernier, à Singapour, au Shangri-La Dialogue, conférence internationale consacrée à la sécurité dans la zone Indo-Pacifique. Au même moment, notre groupe aéronaval faisait escale dans ce même port, ce qui était une manifestation claire de notre engagement et de nos capacités de projection.

Je suis d'accord avec vous : la région est aujourd'hui en proie à des tensions croissantes. Vous l'avez dit, nous avons beaucoup à protéger : 1,6 million de nos concitoyens y vivent ; plus de 80 % de notre zone économique exclusive - qui est, je le rappelle, la deuxième au monde - y est située. C'est pourquoi, dans la lignée du discours prononcé l'année dernière par le président de la République à Garden Island, en Australie, j'ai présenté la stratégie indo-pacifique de la France.

Celle-ci s'articule autour de cinq priorités. Premièrement, nous assurerons la sécurité de nos citoyens, de nos territoires et de nos intérêts. Deuxièmement, nous contribuerons à la sécurité des espaces régionaux entourant nos outre-mer par la coopération militaire et de sécurité. Troisièmement, nous préserverons un accès libre et ouvert non seulement aux espaces communs, mais également aux voies de communication maritimes. Eh oui ! Nous continuerons à naviguer en mer de Chine, au moins deux fois par an. Quatrièmement, nous participerons, dans un cadre multilatéral, avec nos partenaires, au maintien de la stabilité de la région. Enfin, nous tirerons les enseignements des catastrophes naturelles qui ont frappé, récemment encore, ces territoires.

Nous mettrons tout cela en oeuvre en nous appuyant sur nos partenaires stratégiques, en particulier l'Inde et l'Australie. La France n'est ni alignée ni intimidée. Elle continuera à faire entendre sa voix, pour promouvoir la paix et le respect du droit.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 12 juin 2019

Rechercher