Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, sur les nouveaux véhicules blindés Griffon, à Satory le 4 juillet 2019. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Florence Parly, ministre des armées, sur les nouveaux véhicules blindés Griffon, à Satory le 4 juillet 2019.

Personnalité, fonction : PARLY Florence .

FRANCE. Ministre des armées

Circonstances : Remise des premiers Griffon à l'armée de Terre, à Satory le 4 juillet 2019

ti :
Monsieur le Préfet,
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le Délégué général pour l'armement,
Monsieur le chef d'état-major de l'armée de terre,
Mesdames et Messieurs les officiers généraux,
Monsieur le président, cher Stéphane Mayer,
Mesdames et messieurs, chers amis du site Nexter à Satory, de Thales et d'Arquus, mais aussi de la section technique de l'armée de Terre,


Préparer le futur se conjugue au présent. C'est ici et maintenant. C'est avec vous et avec nos forces. Aujourd'hui, c'est une page de notre avenir qui s'écrit, c'est le nouveau visage de l'armée de terre que nous dévoilons. Aujourd'hui, vous donnez corps au renouveau de nos Armées. Unis par la même passion, par la même volonté, vous travaillez chez Nexter, Thales, Arquus, au sein de leurs entreprises sous-traitantes, ou encore à la DGA ou à la STAT : pour vous, bâtir les armées de demain n'a rien d'une formule, c'est votre quotidien. Préparer les révolutions opérationnelles, c'est votre métier.

Cette révolution dans l'armée de terre a un nom ; un nom que vous connaissez bien : celui de Scorpion. Scorpion, c'est une transformation sans précédent, un programme exceptionnel par son ambition, sa cohérence et son ampleur. Pour le dire simplement, Scorpion est à l'armée de terre ce qu'un nouveau porte-avions est à la Marine.

J'étais venue encourager les débuts prometteurs des équipements prévus par Scorpion l'année passée à Roanne et je suis aujourd'hui fière de célébrer avec vous les premiers résultats tangibles. C'est un honneur d'être présente pour la livraison des 6 premiers Griffons aux Armées.

Comme le disait très justement Stéphane Mayer, aujourd'hui est un jour heureux et important. Aujourd'hui, nous entrons pleinement dans l'ère Scorpion, une ère de rapidité, une ère de performance, d'agilité et de protection renforcée. Des équipages mieux protégés, des capacités de détection de nos adversaires plus précises, plus rapides et de riposte immédiate, voilà ce que vos efforts quotidiens offrent à nos soldats.

Je vous parle de l'instant présent, mais cette vaste transformation est le fruit de près de 15 ans de travail, alors qu'ingénieurs et militaires pensaient déjà les « systèmes de systèmes » qui remplaceraient nos équipements d'infanterie. Scorpion, lancé en 2014 est le résultat de ces réflexions prospectives et capacitaires conduites conjointement avec nos industriels.

Alors, qu'est-ce qu'un Griffon ? Si vous êtes passionné de mythologie ou friand de légendes, vous me répondrez sûrement qu'il s'agit d'une créature ailée à tête d'aigle, dotée d'un abdomen et de pattes de lion avec des oreilles de cheval. Et vous aurez raison. Mais « quel rapport avec l'armée de terre ? » me diront d'autres. Bien plus qu'il n'y parait, c'est ce que je vous répondrai. Les griffons ont souvent été représentés tirant des chars et attelages des divinités gréco-romaines, parfois portant sur leur dos des héros. Nos soldats aussi, sont des héros. Mais surtout, il faut voir le griffon comme une allégorie du combat collaboratif. A la fois lion, aigle et cheval, on ne pouvait trouver meilleur nom que Griffon pour un véhicule blindé multi-rôles.

Et c'est un véritable bond technologique et opérationnel que font nos véhicules d'infanterie. Capables de collecter toutes les données de son environnement et de les transformer en information de combat, dotés d'outils d'aide à la décision face aux menaces, les nouveaux véhicules Griffon sont à la pointe du combat collaboratif. Très maniable, tout terrain, il est aussi plus rapide, atteignant jusqu'à 90km/h en étant aussi moins vulnérable : il offre une protection inédite à nos forces faces aux menaces balistiques, aux mines et aux engins explosifs improvisés, une des premières armes de nos adversaires au Sahel.

Tout est pensé pour que nos soldats gardent l'avantage sur le terrain. Et cela, sur le long terme, puisque le Griffon est conçu de sorte à pouvoir intégrer progressivement de nouvelles capacités et de nouvelles technologies dès lors qu'elles sont matures. A l'image de nos nouveaux équipements, c'est un véhicule qui sera en constante mutation, perfectionné dès que perfectible.

Le Griffon, ce n'est que la partie émergée de Scorpion. Il y a aussi les Jaguar et les Serval, qui seront livrés pour les premiers d'ici 2020 et pour les seconds d'ici 2022. Vous le savez, j'ai porté une attention toute particulière au programme Scorpion lors de l'élaboration de notre loi de programmation militaire. Très concrètement, concernant le Griffon, ce seront 150 véhicules de plus qui seront commandés, pour arriver à 1872 exemplaires d'ici 2030. Et j'ai également voulu accélérer les cadences de livraison : d'ici 2025, ce seront 50% des véhicules du programme Scorpion qui auront été livrés à l'armée de terre.

Ces véhicules à la pointe de la technologie, nos partenaires nous les envient. Et ce n'est pas un hasard si le Griffon et le Jaguar ont séduit la Belgique pour donner naissance au programme CaMo, notre partenariat stratégique « Capacité Motorisée ». Le 21 juin dernier, l'accord intergouvernemental entre nos deux pays est entré en vigueur : c'est une étape qui scelle notre accord de coopération stratégique et qui a permis la notification du contrat de livraison de 382 Griffon et 60 Jaguar infovalorisés à l'armée de terre belge entre 2025 et 2030. Ce succès, c'est aussi le vôtre et je souhaite féliciter chaleureusement l'ensemble des équipes de Nexter, Arquus, Thales, les PME et ETI sous-traitantes ainsi que la DGA.

Scorpion, au-delà de ces nouveaux véhicules qui séduisent au-delà de nos frontières, c'est aussi la modernisation du char Leclerc, la construction d'un système d'information du combat unique pour l'ensemble du groupe tactique interarmes, ce qui est essentiel au combat collaboratif et enfin un système de préparation opérationnelle. Demain, nos soldats pourront s'entraîner, notamment au combat collaboratif, dans des conditions proches de la réalité grâce à des systèmes de simulation embarquée : concrètement, ils s'entraîneront dans des véhicules à l'arrêt agissant comme des simulateurs connectés entre eux.

Et tout cela, c'est grâce à vous. Grâce à votre savoir-faire unique, grâce à chacune de vos entreprises où vit et se cultive l'excellence de l'industrie terrestre. Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir, beaucoup de défis à relever, mais vous avez toute ma confiance. Je sais que je pourrai compter sur chacune et chacun d'entre vous pour bâtir la sécurité de demain. L'avenir nous attend. Un avenir plus sûr, un avenir d'innovation et d'emplois.


Vive la République ! Vive la France !


Source https://www.defense.gouv.fr, le 12 juillet 2019

Rechercher