Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations franco-brésiliennes, à Sao Paulo le 30 juillet 2019. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur les relations franco-brésiliennes, à Sao Paulo le 30 juillet 2019.

Personnalité, fonction : LE DRIAN Jean-Yves.

FRANCE. Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Conférence de presse conjointe avec M. Joao Doria, gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, le 30 juillet 2019

ti :
Monsieur le Gouverneur,


Je voudrais tout d'abord dire tout le plaisir que j'ai d'être présent ici à Sao Paulo : c'est la dernière étape de mon déplacement au Brésil, je vais d'ici directement pour aller à l'aéroport et j'ai compris qu'il était normal que je termine par cette ville. D'abord pour vous rencontrer, Monsieur le Gouverneur ; je connais votre histoire, je connais aussi votre attachement à la France.

Vous avez bien voulu rappeler que la France a été, d'une certaine manière, le berceau de votre jeunesse. C'est important de le rappeler parce que la France est une terre d'asile, une terre d'accueil, elle l'a toujours été et elle veut le rester. Le fait de porter ces droits est aussi créateur d'amitié, comme nous pouvons le constater aujourd'hui.

Je tenais à finir par Sao Paulo parce qu'il y a aussi ici, un Etat et une ville qui ont proclamé fortement leur attachement aux Accords de Paris. Vous savez, Monsieur le Gouverneur, combien le Brésil a participé activement à la conclusion de l'Accord de Paris en 2015. Et nous souhaitons que la collaboration et le partenariat avec la France qui s'étaient manifestés en 2015 puissent se poursuivre, à la fin de cette année au Chili, dans la même volonté.

Nous apprécions particulièrement le fait que l'Etat de Sao Paulo ait voulu prendre toute sa place dans la participation des structures infra-étatiques militant pour la mise en oeuvre d'actions contre le réchauffement climatique. Il est essentiel pour la réussite de de notre combat collectif contre le réchauffement climatique que l'ensemble des acteurs de la société civile, mais aussi des structures infra-étatiques soient participantes. Nous l'avons bien compris dans l'entretien que nous venons d'avoir.

Pour le reste, nous avons évoqué tous les sujets dont vous avez fait l'inventaire dans votre propos, Monsieur le Gouverneur, avec une attention toute particulière sur les questions d'environnement mais aussi sur les questions liées finalement à la ville durable et tout ce qui articule la transition écologique avec la transition économique. Nous nous sommes tracés un programme de travail ambitieux, mais avec une volonté politique farouche, qui je pense continuera dans la durée et permettra à ce programme d'être mis en oeuvre.

Pour le reste, Monsieur le Gouverneur, avant de partir je voudrais vous dire que pendant ces 3 jours au Brésil, j'ai senti un désir de France de la part de tous mes interlocuteurs. Et ma mission est de tout faire pour que la France soit au rendez-vous de ce désir.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 2 août 2019

Rechercher