Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, à la Radiotélévision sénégalaise le 7 octobre 2019, sur les relations franco-sénégalaises. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, à la Radiotélévision sénégalaise le 7 octobre 2019, sur les relations franco-sénégalaises.

Personnalité, fonction : LEMOYNE Jean-Baptiste.

FRANCE. Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Déplacement au Sénégal, le 7 octobre 2019

ti :

Le président de la République, Macky Sall, m'a fait l'honneur et l'amitié d'une longue audience pour faire un point complet sur une relation bilatérale qui est particulièrement riche et dense. A telle enseigne, qu'en réalité, le sujet est d'arriver à prioriser, tant nous avons d'actions dans les domaines économique, culturel, éducatif. C'est une coopération très riche. Cette année est la première qui voit le FICA installé en terre africaine et nous avons choisi Dakar, non par hasard, mais parce que le Sénégal est particulièrement engagé sur ces questions de défense et de sécurité. Nous les avons évoquées avec le président Macky Sall qui a été mandaté au terme du sommet de la CEDEAO sur les sujets de lutte contre le terrorisme et de son financement. Tout cela est très convergent et cohérent avec l'initiative portée par le président de la République, à Biarritz, en présence du président Macky Sall, de P3S - partenariat pour la sécurité et la stabilité au Sahel -. C'est naturellement un des enjeux majeurs que nous avons à résoudre ensemble, Européens, Africains, nos destins sont liés de ce point de vue-là.

Nous avons évoqué les premières qui vont advenir cette année : première rentrée du campus franco-sénégalais, souhaité par nos deux chefs d'Etat, qui offre 18 formations permettant à des jeunes du Sénégal d'avoir accès à ce qui se fait de mieux grâce à des partenariats entre les institutions universitaires sénégalaises et françaises. Nous avons également évoqué les sujets économiques. Le président de la République a une vision particulièrement ambitieuse en matière de ville durable. Les acteurs français oeuvrent aux côtés d'acteurs d'autres nationalités pour la réussite du TER. Nous sommes totalement mobilisés pour finaliser les derniers aspects, les tests, la sécurisation, etc., pour que les Sénégalais puissent en profiter à l'avenir.

Nous avons évoqué les principales échéances à venir dans les relations bilatérales notamment le séminaire intergouvernemental qui se réunit régulièrement. Le dernier s'est tenu fin 2017 à l'hôtel Matignon, à Paris. Et nous sommes convenus d'une prochaine édition qui se tiendra dans les tout prochains mois. Nous espérons d'ici la fin de l'année. Ce sera l'occasion pour le Premier ministre et pour plusieurs membres du gouvernement de se rendre au Sénégal, de faire le point avec leurs homologues et pour poursuivre des feuilles de route particulièrement ambitieuses.

C'est un bonheur renouvelé de revenir sur cette terre du Sénégal où la diversité des liens humains entre nos deux pays rend chaque visite assez unique.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 9 octobre 2019

Rechercher