Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur la situation des Kurdes en Syrie, au Sénat le 9 octobre 2019. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en réponse à une question sur la situation des Kurdes en Syrie, au Sénat le 9 octobre 2019.

Personnalité, fonction : LEMOYNE Jean-Baptiste.

FRANCE. Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

Circonstances : Question d'actualité au Sénat, le 9 octobre 2019

ti : Merci beaucoup Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,
Madame la Sénatrice,


Permettez-moi au préalable d'excuser Jean-Yves Le Drian qui est à la conférence de reconstitution du fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, aujourd'hui à Lyon.

Un immense respect, c'est ce que nous partageons, je crois, très largement vis-à-vis des combattants et des combattantes, comme vous l'avez souligné, des forces démocratiques syriennes, dont les Kurdes, qui ont joué un rôle clé, un rôle déterminant pour permettre la défaite territoriale de Daech avec le soutien de la coalition internationale.

Le courage de ces hommes, de ces femmes, des FDS, les sacrifices qu'ils ont consentis très clairement appellent notre reconnaissance et le président de la République a pu leur témoigner à plusieurs reprises au nom de la nation, les recevant au palais de l'Elysée.

Très récemment encore, hier, le président de la République a reçu la porte-parole des FDS, Ilham Ahmed, et il est très préoccupé s'agissant de l'opération turque. Très préoccupé car le combat contre Daech se poursuit aux côtés des FDS et reste la première de nos priorités en Syrie. Il est donc important de préserver ces FDS dans ce contexte que vous avez rappelé.

L'immense respect, il appelle aussi à faire respecter ces femmes et ces hommes et c'est ce que nous disons aux Américains, c'est ce que nous disons aux Turcs, avec clarté et franchise.

Seul le dialogue politique permettra dans la durée de garantir une place aux Kurdes dans la Syrie ainsi qu'aux autres minorités, notamment les chrétiens. Le courage, les sacrifices des Kurdes nous obligent, ils nous ont obligés hier, ils nous obligent aujourd'hui et ils nous obligent pour demain aussi.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 11 octobre 2019

Rechercher