ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING DEVANT LA SOCIETE DES CINCINNATI WASHINGTON, LE 17 MAI 1976 | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING DEVANT LA SOCIETE DES CINCINNATI WASHINGTON, LE 17 MAI 1976

Personnalité, fonction : GISCARD D'ESTAING Valéry.

FRANCE. PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Circonstances : RECEPTION OFFERTE PAR LA SOCIETE DES CINCINNATI

ti : 'POLITIQUE ETRANGERE ' RELATIONS INTERNATIONALES ' RELATIONS FRANCO - AMERICAINES' MONSIEUR LE PRESIDENT, JE TIENS A VOUS REMERCIER DANS VOTRE PROPRE LANGUE, AVEC MON PROPRE ACCENT. CE SERA LA PREUVE QU'AU-COURS DU XVIIIEME SIECLE IL Y EUT UNE VERITABLE ALLIANCE, PARCE QUE CE N'ETAIENT PAS UNE SEULE ET MEME NATION QUI COMBATTAIT, MAIS DEUX PAYS AVEC DEUX LANGUES DIFFERENTES. VOUS AVEZ PARLE DE M. DE LA FAYETTE ; A CE SUJET, JE CROIS QU'IL EST ARRIVE EN CINQ SEMAINES, ET MOI, JE SUIS ARRIVE EN MOINS DE TROIS HEURES ; TOUTEFOIS, AU-COURS DE SA TRAVERSEE, IL N'A SANS DOUTE PAS APPRIS PLUS D'ANGLAIS QUE MOI-MEME DURANT MON VOYAGE. IL N'Y A CERTAINEMENT PAS D'ENDROIT MIEUX APPROPRIE POUR COMMEMORER LE BICENTENAIRE DE VOTRE INDEPENDANCE QUE CELUI-CI, OU VOUS CONSERVEZ DANS VOTRE COEUR, DANS VOTRE MEMOIRE, DANS VOS VEINES, L'ESPRIT ET LE SANG QUI CONTRIBUERENT TELLEMENT A FONDER CE QUI DEVAIT DEVENIR, DEUX SIECLES PLUS TARD, LE PLUS GRAND PAYS DU MONDE. LA FRANCE EST LE PLUS VIEIL ALLIE DES ETATS-UNIS, ET JE SUIS FRAPPE PAR LE FAIT QUE CETTE ALLIANCE ETAIT TRES ORIGINALE PARCE QU'A CETTE EPOQUE, LA FRANCE ETAIT PROBABLEMENT LA PLUS GRANDE PUISSANCE ; OR, ELLE SIGNA UNE ALLIANCE SANS DEMANDER AUCUNE CONTREPARTIE, QU'IL S'AGISSE DE TERRITOIRES, D'INTERETS OU DE COMPENSATIONS. EN_OUTRE, A CETTE EPOQUE, NOTRE PAYS DECIDA DE PLACER SES FORCES - LES FORCES DE L'UNE DES ARMEES LES PLUS ANCIENNES ET SANS DOUTE LES PLUS FIERES DU MONDE - SOUS LES ORDRES D'UN GENERAL PRESQUE INCONNU. CECI MONTRE DONC BIEN QU'IL NE S'AGISSAIT PAS TOUT-A-FAIT D'UNE ALLIANCE CLASSIQUE, TYPIQUE ; C'ETAIT UNE ACTION COMMUNE AU_SERVICE D'UN IDEAL COMMUNÕ¿
'POLITIQUE ETRANGERE ' RELATIONS INTERNATIONALES ' RELATIONS FRANCO - AMERICAINES' VOUS ETES, CINCINNATI, LES AMIS LES PLUS SURS, LES PLUS CONSTANTS, LES PLUS FIDELES DE LA FRANCE, DANS LA VICTOIRE COMME DANS L'EPREUVE. VOUS PERPETUEZ L'ESPRIT DE 1776 'DATE' CELUI DE L'HONNEUR, DU SERVICE, DU DESINTERESSEMENT. VOUS AVEZ SU MAINTENIR VIVANTS LES PRINCIPES QUI INSPIRERENT LA NAISSANCE DE VOTRE NATION ET L'AMITIE UNIQUE QUI VOUS LIA A LA FRANCE DES L'ORIGINE. C'EST VOUS DIRE COMBIEN JE SUIS FIER D'ACCEPTER L'HONNEUR EXCEPTIONNEL QUE VOTRE SOCIETE ACCORDE AUJOURD'HUI, EN CETTE ANNEE DU BICENTENAIRE, AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE. CECI ILLUSTRE VOTRE ATTACHEMENT, NON PAS A MA PERSONNE MAIS A LA FONCTION QUE J'OCCUPE, QUI EST LA MEME QUE CELLE QU'ONT DETENUE PENDANT DEUX SIECLES LES CHEFS_D_ETAT EN FRANCE. S'IL EST UNE INSTITUTION QUI INCARNE LA FRATERNITE D'ARMES FRANCO - AMERICAINE, C'EST BIEN VOTRE SOCIETE DONT LES PRINCIPES, LA STRUCTURE ET LES SYMBOLES QU'ELLE S'EST CHOISIS ASSOCIENT NOS DEUX PAYS. VOTRE CHARTE - ET MAINTENANT JE PEUX DIRE NOTRE CHARTE - DISPOSE QUE LA SOCIETE DOIT VISER A MAINTENIR "L'AMITIE QUI S'EST FORGEE AU MILIEU DES DANGERS AFFRONTES EN_COMMUN". DES 1784 'DATE', VOUS AVEZ CREE UNE BRANCHE FRANCAISE AUX COTES DES TREIZE CHAPITRES AMERICAINS. LA DECORATION MEME QUE VOUS VENEZ DE ME REMETTRE N'A-T-ELLE PAS ETE DESSINEE PAR LE MAJOR L'ENFANT, QUI DEVAIT EGALEMENT CONCEVOIR LE PLAN DE VOTRE CAPITALE ? VOTRE RUBAN, RAYE DE BLEU ET BLANC, NE MELE-T-IL PAS LES COULEURS DE LA FRANCE ET DE L'AMERIQUE AU XVIIIEME SIECLE ?Õ¿
'POLITIQUE ETRANGERE ' RELATIONS INTERNATIONALES ' RELATIONS FRANCO - AMERICAINES ' BICENTENAIRE' EN RENDANT HOMMAGE, DANS VOTRE PRESTIGIEUSE ANDERSON HOUSE, AUX DESCENDANTS DE GLORIEUX COMBATTANTS DE L'INDEPENDANCE AMERICAINE, JE TIENS A PROCLAMER, DEVANT TOUS VOS CHAPITRES REUNIS, LA NECESSITE POUR NOS DEUX PAYS DE CONTINUER A S'INSPIRER, AU-SEIN D'UN MONDE INQUIET ET TROUBLE, DE L'IDEAL COMMUN DE LIBERTE SUR LEQUEL, IL Y A PRES DE DEUX CENTS ANS, S'EST FONDEE NOTRE ALLIANCE. UN DE VOS CHANTS LE DIT ; "NEVER, NEVER, NERVER FORGET" 'NE JAMAIS, JAMAIS OUBLIER'. SACHONS DEMEURER FIDELES A CE PREMIER COMMANDEMENT DE NOTRE CHARTE QUI PREVOIT QUE LES MEMBRES DE LA SOCIETE S'ENGAGENT A CONSACRER "AN INCESSANT ATTENTION TO PRESERVE INVIOLATE THOSE EXALTED RIGHTS AND LIBERTIES OF HUMAN NATURE, FOR WHICH THEY FOUGHT AND BLED", FOR WHICH THEY HAVE TOGETHER FOUGHT AND BLED 'LEUR ENERGIE A CONSERVER INTACTS CES DROITS ET LIBERTES TANT VANTES DE LA _NATURE HUMAINE, POUR LESQUELS ILS MIRENT LEUR VIE EN DANGER, POUR LESQUELS ILS MIRENT ENSEMBLE LEUR VIE EN DANGER'. VIVENT LES ETATS-UNIS D'AMERIQUE ! VIVE L'AMITIE FRANCO - AMERICAINE !Õ

Rechercher