ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A LAFAYETTE LE 21 MAI 1976 | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A LAFAYETTE LE 21 MAI 1976

Personnalité, fonction : GISCARD D'ESTAING Valéry.

FRANCE. PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

ti : 'POLITIQUE ETRANGERE ' RELATIONS FRANCO - AMERICAINES ' FRANCOPHONIE' MONSIEUR LE GOUVERNEUR, MONSIEUR LE MAIRE, MONSIEUR LE PRESIDENT DU CODOFIL, MESSIEURS LES PARLEMENTAIRES, MESDAMES ET MESSIEURS LES LOUISIANAISES ET LES LOUISIANAIS, JE VOUDRAIS D'ABORD VOUS REMERCIER DE NOUS AVOIR FAIT ANNE-AYMONE ET MOI ACADIENS D'HONNEUR. C'EST UNE GRANDE RESPONSABILITE, PARCE QUE NOUS SAVONS QUE VOUS AVEZ DES ELECTIONS DANS LA VILLE DE LAFAYETTE DANS QUELQUES JOURS, ET PUISQUE NOUS SOMMES ACADIENS, NOUS PARTICIPERONS A CES ELECTIONS. JE VOUDRAIS AUSSI FELICITER EN-PARTICULIER LES ECOLES, POUR LA MANIERE DONT VOUS CHANTEZ SI BIEN. NON SEULEMENT VOUS N'AVEZ RIEN OUBLIE, MAIS JE CROIS MEME QUE VOUS AVEZ BEAUCOUP APPRIS PARCE QUE VOUS CHANTEZ MIEUX QUE NOUS. "LA LOUISIANE BIEN AIMEE", C'EST AINSI, VOUS LE SAVEZ, QUE LES FRANCAIS APPELLENT VOTRE _ETAT A CAUSE DE LA DOUCEUR ET DE LA JOIE DE VIVRE QUI SONT CELLES DE LA LOUISIANE. ET C'EST A CETTE "LOUISIANE BIEN AIMEE" QUE JE SUIS VENU APPORTER LE SALUT ET L'AMITIE DE LA FRANCE. EN VENANT ICI AU_COEUR DU PAYS CAJUN, C'EST POUR VOUS DIRE QUE DANS LA MEMOIRE, DANS LE SOUVENIR DES FRANCAIS VOUS GARDEZ UNE GRANDE PLACE, PARCE QUE VOUS ETES L'IMAGE MEME DE LA FIDELITE. JAMAIS CETTE FIDELITE DES ACADIENS NE S'EST INTERROMPUE DEPUIS LE GRAND DERANGEMENT QUI CONDUISIT VOS ANCETRES AU TERME D'UN LONG ET DOULOUREUX VOYAGE A RETROUVER ICI, DANS LES BAYOUS DE LA LOUISIANE LA PATRIE QU'ILS AVAIENT PERDUE. IL EST VRAI, COMME VOUS LE DISIEZ TOUT A L'HEURE QUE VOUS AVEZ ETE ABANDONNES PENDANT DEUX SIECLES ET C'EST DONC VOUS-MEMES QUI AVEZ REUSSI A GARDER LA LANGUE, LA MUSIQUE, LES CROYANCES ET TOUT CE QUI CONSTITUE L'AME D'UN PEUPLE, ET C'EST LE GRAND MERITE DES RESPONSABLES LOUISIANAIS D'AUJOURD'HUI, DE VOUS, MONSIEUR LE GOUVERNEUR, DE VOUS MONSIEUR LE MAIRE, DE VOUS MONSIEUR DOMENGEAUX QUI ANIMEZ DEPUIS HUIT ANS, C'EST-A-DIRE DEUX PRESIDENCES, LE CODOFIL. C'EST VOTRE MERITE MESSIEURS LES MEMBRES DE LA LEGISLATURE DE LA LOUISIANE, D'AVOIR PRIS UN ENSEMBLE DE MESURES : LE FRANCAIS, DEVENU DEUXIEME LANGUE OFFICIELLE DE LA LOUISIANE, ET SON ENSEIGNEMENT ASSURE ET DEVELOPPE DANS LES ECOLES. JE PEUX VOUS DIRE QUE LA FRANCE APPUIERA VOTRE EFFORT COMME ELLE L'A DEJA FAIT, ET NOTAMMENT DANS LE DOMAINE DE L'ENSEIGNEMENTÕ¿
'POLITIQUE ETRANGERE ' RELATIONS FRANCO - AMERICAINES ' FRANCOPHONIE' NATURELLEMENT, POUR CERTAINS, VOUS DEVEZ VOUS DIRE QUE L'ENTRETIEN D'UNE DEUXIEME LANGUE POSE UN CERTAIN NOMBRE DE PROBLEMES, MAIS JE CROIS QU'AU-SEIN D'UN GRAND ENSEMBLE AMERICAIN, LA LANGUE FRANCAISE RENFORCE VOTRE IDENTITE ET VOTRE PERSONNALITE ET EN MEME TEMPS ELLE VOUS MET LARGEMENT EN CONTACT AVEC LE MONDE EXTERIEUR, ET, NOTAMMENT, AVEC CE MONDE EXTERIEUR SI NOMBREUX AUJOURD'HUI QUI PARLE NOTRE LANGUE QUE CE SOIT EN EUROPE, QUE CE SOIT DANS LE RESTE DU MONDE ET NOTAMMENT EN AFRIQUE OU LE FRANCAIS DE PLUS EN PLUS DEVIENT LA LANGUE DE COMMUNICATION INTERNATIONALE. ET JE PENSE QUE LE FRANCAIS VOUS PERMET EGALEMENT A VOUS, QUI ETES AMERICAINS, D'APPORTER VOTRE CONTRIBUTION AU DIALOGUE DES COMMUNAUTES, EN VOUS DONNANT UNE PART PARTICULIERE DANS L'EXPRESSION DE L'AMITIE FRANCO - AMERICAINE. EN EFFET, VOUS POURSUIVEZ, ICI, DANS CETTE VILLE, UNE OEUVRE D'AMITIE ENTRE LA FRANCE ET LES ETATS-UNIS QUI DURE DEPUIS DEUX SIECLES ET QU'ILLUSTRE LE NOM DE LAFAYETTE QUE VOS ANCETRES ONT DONNE A CETTE VILLE ET JE SOUHAITE, QUE VOTRE ACTION CONTINUE D'AFFIRMER ET DE DEVELOPPER, PENDANT LONGTEMPS, L'AMITIE ENTRE LA FRANCE ET LES ETATS-UNIS. JE SUIS VENU CE MATIN VOUS EXPRIMER ET VOUS APPORTER L'AMITIE DE CE PEUPLE FRANCAIS DONT VOS ANCETRES ONT FAIT PARTIE. SACHEZ QUE LA FRANCE EST UN PAYS FIDELE QUI SERA TOUJOURS HEUREUX DE VOUS RECEVOIR ET D'ECHANGER AVEC VOUS LES SOUVENIRS ET LES TEMOIGNAGES QU'ON SE PARTAGE QUAND ON FAIT PARTIE DE LA MEME FAMILLE, ET JE VOUS DIRAI QUE LE PLUS GRAND PLAISIR QUE VOUS POUVEZ NOUS FAIRE, C'EST DE NOUS RENDRE LA VISITE QUE JE VOUS FAIS AUJOURD'HUI EN VENANT SOUVENT NOUS VOIR. VIVE LAFAYETTE, VIVE LES ACADIENS, VIVE LA LOUISIANE, VIVE LES ETATS-UNIS ET VIVE LA FRANCEÕ¿

Rechercher