INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, AU FORUM RADIO-MONTE-CARLO PRESSE QUOTIDIENNE REGIONALE SUR LA SITUATION POLITIQUE ET ECONOMIQUE A L'APPROCHE DES ELECTIONS EUROPEENNES, VILLENEUVE-SUR-LOT, LE VENDREDI 4 MAI 1979 | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, AU FORUM RADIO-MONTE-CARLO PRESSE QUOTIDIENNE REGIONALE SUR LA SITUATION POLITIQUE ET ECONOMIQUE A L'APPROCHE DES ELECTIONS EUROPEENNES, VILLENEUVE-SUR-LOT, LE VENDREDI 4 MAI 1979

Personnalité, fonction : GISCARD D'ESTAING Valéry.

FRANCE. PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Circonstances : EMISSION DE RADIO

ti : M. PAOLI.- BONJOUR MONSIEUR LE PRESIDENT, UN BONJOUR VILLENEUVOIS, UN GRAND BONJOUR REGIONAL. MERCI D'AVOIR ACCEPTE NOTRE INVITATION A CE FORUM PRESSE QUOTIDIENNE REGIONALE RADIO-MONTE-CARLO QUI PREND AUJOURD'HUI, ON PEUT LE DIRE, EN-RAISON DE VOTRE PRESENCE, UNE DIMENSION NATIONALE.
- MES CONFRERES ET MOI, SOMMES CONSCIENTS DE CE QUE SIGNIFIE VOTRE PRESENCE PARMI NOUS. VOUS AVEZ MAINTES FOIS PARLE DU FAIT REGIONAL ET DE CE GOUT D'ENTREPRENDRE QUE L'ON DEVAIT DONNER OU REDONNER AUX REGIONS, DE CE SENS DE L'INITIATIVE QUI DEVRAIT ETRE CELUI DES REGIONS, DE CET ESPRIT DE RESPONSABILITE. NOUS NOUS PERMETTONS DE PENSER, PUISQUE VOUS AVEZ ACCEPTE D'ETRE PARMI NOUS, QUE C'EST UN PEU DE CETTE RESPONSABILITE AU-NIVEAU NATIONAL QUE VOUS DONNEZ A CETTE PRESSE PARLEE ET ECRITE DE TYPE REGIONAL.
- DANS UN INSTANT, NOUS ALLONS VOUS POSER DES QUESTIONS SUR L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET SUR LE GRAND SUD-OUEST, SUR LE NUCLEAIRE, SUR L'ECONOMIE, SUR LA POLITIQUE ETRANGERE ET AUSSI SUR LA POLITIQUE FRANCAISE SANS TOMBER DANS LE FAIT PARISIEN QUI CACHE SOUVENT L'ESSENTIEL
-
M. PAOLI.- ON PEUT SE DEMANDER SI VOTRE PRESENCE PARMI NOUS NE SIGNIFIE PAS QUE VOUS VOULEZ REEQUILIBRER LES CHOSES EN-MATIERE D'INFORMATION, DE FACON A PERMETTRE UNE MEILLEURE COMPREHENSION DE CETTE INFORMATION POLITIQUE POUR LE GRAND PUBLIC DE LA FRANCE QUE NOUS REPRESENTONS.
- LE PRESIDENT.- JE SUIS ICI, TOUT D'ABORD PARCE QUE VOUS M'AVEZ INVITE. LA DEUXIEME RAISON DE MA PRESENCE EST LE FAIT QU'AYANT PARTICIPE DEJA A UN FORUM DE PRESSE A PARIS, J'AI PENSE QU'IL ETAIT SOUHAITABLE DE PARTICIPER A UN FORUM DE PRESSE EN PROVINCE. LA PROVINCE REPRESENTE DANS NOTRE VIE NATIONALE PLUS DES QUATRE CINQUIEMES DE LA POPULATION ET DE L'ACTIVITE. IL EST DONC NORMAL QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ATTACHE IMPORTANCE ET CONSIDERATION A LA VIE PROVINCIALE ET A LA VIE DES REGIONS.
- POURQUOI VILLENEUVE-SUR-LOT ? DANS LES SEMAINES A VENIR J'AI UN CERTAIN NOMBRE DE DEPLACEMENTS PUISQUE JE VAIS LA SEMAINE PROCHAINE DANS LA REGION DU CENTRE, A ORLEANS LA SEMAINE SUIVANTE EN ALSACE, DANS LES DEUX DEPARTEMENTS ALSACIENS, A LA FIN DU MOIS, EN HAUTE NORMANDIE, A ROUEN ET EGALEMENT DANS L'OUEST, A L'OCCASION DE L'ANNIVERSAIRE DE MON ELECTION. J'IRAI BIEN ENTENDU VOTER, COMME JE LE FAIS TOUJOURS, EN AUVERGNE. IL ETAIT SOUHAITABLE QU'IL Y EUT UN DE CES DEPLACEMENTS EN DIRECTION DU SUD-OUEST, EN-RAISON DE L'IMPORTANCE DE CES REGIONS DANS NOTRE VIE NATIONALE ET AUSSI PARCE QUE SE POSENT ACTUELLEMENT UN CERTAIN NOMBRE DE PROBLEMES PARTICULIERS AU SUD-OUEST
-
M. PAOLI.- SI VOUS LE PERMETTEZ, NOUS ALLONS ABORDER CET ENTRETIEN EN PARLANT DU GRAND SUD-OUEST.
- M. COUSTEAUX - (LA_DEPECHE_DU_MIDI).- AU_COEUR DES PREOCCUPATIONS, QUI SONT AUJOURD'HUI CELLES DE NOS PROVINCES, VOUS AVEZ PRIS PERSONNELLEMENT L'INITIATIVE D'UN PLAN DECENNAL POUR LE GRAND SUD-OUEST. AFIN DE PERMETTRE A CES REGIONS DE RATTRAPER UN RETARD EVIDENT, ET D'ETRE A MEME DE LUTTER A ARMES EGALES AVEC, EVENTUELLEMENT, LA CONCURRENCE ETRANGERE QUE FAVORISERAIT L'ENTREE DE NOUVEAUX PAYS DANS LE MARCHE_COMMUN. M. TONY ROCHE, QUI EST MONSIEUR GRAND SUD-OUEST, CONCRETISE AINSI L'INTENTION DU GOUVERNEMENT DE S'INTERESSER AU SORT DE L'AQUITAINE, DE MIDI - PYRENEES ET DU LANGUEDOC - ROUSSILLON. POURTANT, DANS LES FAITS, A_PART CETTE NOMINATION, RIEN ENCORE N'A CHANGE.
- ALORS, MONSIEUR LE PRESIDENT, OU EN EST-ON DU PLAN, PEUT-ON EN CONNAITRE AUJOURD'HUI LES AXES PRINCIPAUX ? ENFIN, LE CHEF_DE_L_ETAT A-T-IL L'INTENTION DE REVENIR DANS LE SUD-OUEST ANNONCER SES PRINCIPALES DECISIONS ?
- LE PRESIDENT.- VOUS DITES QUE RIEN NE S'EST PRODUIT. POUR LA RAISON BIEN SIMPLE QUE LE PLAN DOIT DEBUTER A-PARTIR DE 1980. NOUS SOMMES ACTUELLEMENT DANS UNE PHASE DE PREPARATION DE CE PLAN DE DIX ANS POUR LE GRAND SUD-OUEST. LE GRAND SUD-OUEST, CE SONT TROIS REGIONS : L'AQUITAINE, OU NOUS SOMMES, MIDI - PYRENEES ET LE LANGUEDOC - ROUSSILLON, REPRESENTANT AU TOTAL SIX MILLIONS CINQ CENT MILLE FRANCAIS (C'EST-A-DIRE A PEU PRES UN HUITIEME DE LA POPULATION DE LA FRANCE), QUI CONNAISSENT DES PROBLEMES
-
'REPONSE' POURQUOI CE GRAND SUD-OUEST ? VOUS AVEZ RAPPELE QUE C'ETAIT A UN CERTAIN EGARD UNE INITIATIVE PERSONNELLE, LE GOUVERNEMENT JOUANT, BIEN ENTENDU, SON ROLE DECISIF DANS CETTE MATIERE. CEUX QUI PARTICIPENT AUX TRAVAUX DU CONSEIL DES MINISTRES SAVENT QU'A PLUSIEURS REPRISES, J'AI INDIQUE QU'IL FAUDRAIT, LE MOMENT VENU, ACCOMPLIR UN EFFORT PARTICULIER POUR LE SUD-OUEST DE LA FRANCE ET CE, POUR LES RAISONS SUIVANTES :
- LE SUD-OUEST A DES PROBLEMES ILLUSTRES ACTUELLEMENT PAR LA SITUATION DE L'EMPLOI : TOUTES LES REGIONS SITUEES AU SUD DE LA LOIRE - A L'EXCEPTION DE TROIS QUI SONT ACTUELLEMENT RHONE - ALPES, L'AUVERGNE ET LE LIMOUSIN - ONT UNE MOYENNE DE DEMANDEURS D'EMPLOI SUPERIEURE A LA MOYENNE NATIONALE. IL Y A DONC UNE SITUATION ET UN PROBLEME DE L'EMPLOI PARTICULIERS POUR LE SUD DE LA FRANCE ET NOTAMMENT POUR LE SUD-OUEST.
- ENSUITE, J'AI CONSTATE QUE LES ELUS DU SUD-OUEST AVAIENT RECONNU QU'IL Y A DES RETARDS EVIDENTS DANS LA SITUATION DE LA REGION PAR-RAPPORT AU RESTE DE LA FRANCE, RETARDS DE DIVERSES _NATURES. DES RETARDS DANS LES EQUIPEMENTS, RETARDS ACTUELLEMENT EN-TRAIN D'ETRE COMBLES AVEC UN CERTAIN DECALAGE. D'ICI QUELQUES JOURS ON VA INAUGURER L'ACCES DE L'ARRIVEE DE L'AUTOROUTE ENTRE-DEUX-MERS DANS LE DEPARTEMENT DU LOT-ET-GARONNE. IL Y A EGALEMENT UN RETARD EN-MATIERE D'INDUSTRIALISATION. ALORS QUE LE GRAND SUD-OUEST VOIT VIVRE UN FRANCAIS SUR HUIT, IL N'Y A QU'UN OUVRIER FRANCAIS SUR DOUZE QUI TRAVAILLE DANS LE GRAND SUD-OUEST 'STATISTIQUES' ; CE QUI PROUVE QUE L'INDUSTRIALISATION EST MOINDRE QU'AILLEURS. SUR LES CINQ CENTS PLUS IMPORTANTES ENTREPRISES FRANCAISES, SIX SEULEMENT ONT LEUR SIEGE DANS LE GRAND SUD-OUEST. CE RETARD EST TOUT A FAIT VISIBLE.
- ENFIN, IL Y A LA PERSPECTIVE DE L'ELARGISSEMENT DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE QUI PEUT CONDUIRE A UNE CERTAINE TRANSFORMATION DE LA SITUATION DU SUD-OUEST DANS SES RELATIONS VIS-A-VIS DE L'EXTERIEUR
-
'REPONSE' IL ETAIT DONC NECESSAIRE DE FAIRE UN PROGRAMME. POURQUOI DIX ANS ? C'EST UNE DUREE EXCEPTIONNELLE, LES PLANS PRECEDENTS ET CEUX QUI SONT FAITS ACTUELLEMENT ETANT EN-GENERAL DE-L-ORDRE DE CINQ ANS. SI L'ON VEUT TRANSFORMER LES CONDITIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES DU SUD-OUEST, J'ESTIME QU'IL FAUT UNE ACTION DE-L-ORDRE DE DIX ANS.
- LES OBJECTIFS : NOUS N'AVONS PAS A LES DEFINIR TOUT DE SUITE PUISQU'IL Y A DES CONSULTATIONS EN-COURS, ANIMEES PAR M. TONY ROCHE, CONSULTATIONS FAITES SUR_PLACE AVEC LES INSTANCES REGIONALES ET DEPARTEMENTALES. CEPENDANT, LES GRANDS THEMES SONT :
- LA VALORISATION DES RESSOURCES DU SUD-OUEST, CAR LE SUD-OUEST A DES RESSOURCES NATURELLES : LES RESSOURCES ENERGETIQUES, LES RESSOURCES TENANT A SES FORETS PUISQUE LA PLUS IMPORTANTE FORET DE FRANCE EST DANS LE SUD-OUEST 'LANDES', LES RESSOURCES TENANT A SON TERROIR ET A SES DIVERSES VOCATIONS AGRICOLES, LES RESSOURCES EN-MATIERE DE TOURISME PUISQU'IL DISPOSE DE DEUX DES PLUS BEAUX LITTORAUX FRANCAIS
-
'REPONSE ' PLAN SUD-OUEST ' OBJECTIFS'
- LA FORMATION DES HOMMES ET DES FEMMES. L'AVENIR DE L'ECONOMIE FRANCAISE, EST UN AVENIR DE TECHNIQUE AVANCEE, PUISQUE NOUS N'AVONS PAS DE RESSOURCES NATURELLES IMPORTANTES. LE PROBLEME DE LA FORMATION EST AU-CENTRE DE NOTRE AVENIR ECONOMIQUE, A CET EGARD, LE SUD-OUEST A UNE POSITION PLUTOT FAVORABLE. PAR EXEMPLE TOULOUSE ET MONTPELLIER ONT LA PROPORTION DE POPULATION UNIVERSITAIRE, PAR-RAPPORT A LA POPULATION TOTALE, LA PLUS IMPORTANTE DE FRANCE. SI L'ON PREND LA POPULATION OUVRIERE DU SUD-OUEST, LA PROPORTION DE TECHNICIENS, D'INGENIEURS, EST EGALEMENT PLUS FORTE QUE LA MOYENNE NATIONALE. IL Y A DONC UNE VOCATION DU SUD-OUEST A LA FORMATION MAIS NATURELLEMENT IL FAUT L'AMPLIFIER.
- TROISIEME ELEMENT, L'AIDE AUX ENTREPRISES : AIDE AUX ENTREPRISES AGRICOLES EN-MATIERE D'INFRASTRUCTURES, D'IRRIGATION, DE REMEMBREMENT, EN-MATIERE AUSSI DE RECHERCHES AGRONOMIQUES POUR L'AMELIORATION ET LE DEVELOPPEMENT DE CERTAINES PRODUCTIONS NOUVELLES. AIDE AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES PARCE QU'ON OBSERVE QUE LE TISSU DES PME EST MOINS VIGOUREUX DANS LE SUD-OUEST QU'IL NE L'EST AILLEURS PAR-RAPPORT A LA MOYENNE NATIONALE. ENFIN, LE SUD-OUEST EST, PAR SA _NATURE, ELOIGNE : DONC, LES DIVERSES FORMES DE CIRCULATION ET DE TRANSPORT, MAIS AUSSI LES COMMUNICATIONS PAR LES MOYENS MODERNES DE TELECOMMUNICATIONS, DOIVENT ETRE DEVELOPPEES
-
'REPONSE' POUR LA PROCEDURE, IL A ETE INDIQUE COMMENT SE PREPARENT LES TRAVAUX REGIONAUX, LES CONTACTS ET REFLEXIONS SONT MENES SUR_PLACE PAR LES DIFFERENTES INSTANCES REGIONALES : CONSEILS_REGIONAUX, COMITES_ECONOMIQUES_ET_SOCIAUX, INSTANCES DEPARTEMENTALES.
- A LA MI-JUILLET, JE FERAI A NOUVEAU LE POINT, COMME JE L'AI FAIT LA PREMIERE FOIS AVEC LES PRINCIPAUX RESPONSABLES DE LA REGION, POUR SAVOIR SI LE DEROULEMENT DE LA PROCEDURE EST POSITIF ET S'ILS ONT DES OBSERVATIONS A FAIRE SUR LA POURSUITE DE SON DEROULEMENT.
- AVANT LA FIN DE L'ANNEE, LE GOUVERNEMENT ANNONCERA LE CONTENU DU "PLAN SUD-OUEST", ET EN-PARTICULIER, LES CREDITS QUI FIGURERONT POUR LA PREMIERE FOIS DANS LE BUDGET DE 1980.
- ENFIN, J'AI L'INTENTION DE ME RENDRE SUR_PLACE EN VISITE OFFICIELLE POUR RENCONTRER LES POPULATIONS ET LES ELUS ET AVOIR AINSI UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DIRECTE DE LA MANIERE DONT SE POSE LE PROBLEME DE L'AVENIR DU GRAND SUD-OUEST
-
M. LAGAILLARDE - (SUD-OUEST).- MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS AVEZ PRIS L'ENGAGEMENT, EN OCTOBRE DERNIER, DE DONNER AU SUD-OUEST, AUX TROIS REGIONS CONCERNEES, LES MOYENS DE RATTRAPER SON RETARD ET SON HANDICAP ECONOMIQUE. VOUS AVEZ DONNE LES RAISONS DE CE PLAN. MA QUESTION EST LA SUIVANTE : L'ETAT FERA-T-IL VRAIMENT L'EFFORT EXCEPTIONNEL NECESSAIRE MALGRE L'AUSTERITE BUDGETAIRE ? EN D'AUTRES TERMES, LE MONTANT DES ENVELOPPES SERA-T-IL A LA MESURE DES INQUIETUDES DE CES REGIONS ?
- LE PRESIDENT.- OUI, DES LA PREMIERE PHASE DE LA PREPARATION DU BUDGET 1980 ET MALGRE LES DIFFICULTES DE L'EPOQUE ACTUELLE, IL A ETE PREVU DES CREDITS SUPPLEMENTAIRES IMPORTANTS POUR LE SUD-OUEST. LE CONSEIL DES MINISTRES A EXAMINE CETTE MESURE. IL A ETE CONFIRME QUE DES CREDITS SUPPLEMENTAIRES SERAIENT AFFECTES DES 1980, POUR UN MONTANT SIGNIFICATIF, AUX DIFFERENTES ACTIONS _ENTREPRISES DANS LE SUD-OUEST
-
M. SELIGMANN - (LE_MERIDIONAL).- LES AGRICULTEURS DE RHONE - ALPES ET PROVENCE - COTE D'AZUR NE SE SENTENT EVIDEMMENT PAS CONCERNES PAR LE SUD-OUEST QUAND BIEN MEME LA _NATURE DE LEURS PRODUCTIONS LES SOUMMET EGALEMENT A LA CONCURRENCE EXTERIEURE. POUVEZ-VOUS REPONDRE A LEURS INQUIETUDES ET NOUS DIRE SI LE DEVELOPPEMENT DE L'INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE SERA EFFECTIVEMENT SOUTENU DANS LE SUD-EST ET MIDI - PYRENEES ?
- LE PRESIDENT.- LES AGRICULTEURS DU SUD-EST ONT DES PRODUCTIONS MEDITERRANEENNES ET SE POSENT LA QUESTION DE SAVOIR S'ILS SERONT TRAITES COMME LES AGRICULTEURS DU SUD-OUEST FACE AUX PROBLEMES QUE RENCONTRENT CES PRODUCTIONS. MA REPONSE EST EVIDEMMENT AFFIRMATIVE, PUISQUE L'ACTION DU GOUVERNEMENT PORTERA CETTE ANNEE SUR L'AMELIORATION DES REGLEMENTS COMMUNAUTAIRES CONCERNANT LES PRODUCTIONS MEDITERRANEENNES, C'EST-A-DIRE LES REGLEMENTS COMMUNAUTAIRES POUR LES FRUITS ET LEGUMES.
- A L'OCCASION DES DISCUSSIONS QUI VONT AVOIR _LIEU SUR LES PRIX DE CETTE CAMPAGNE NOUS VOULONS OBTENIR :
- LE RENFORCEMENT DE LA PREFERENCE COMMUNAUTAIRE, AFIN D'ALLONGER LA LISTE DES PRODUITS SOUMIS A UNE TAXE A LEUR ENTREE DANS LA COMMUNAUTE 'CEE',
- LA CREATION D'UN MECANISME D'ACHAT PUBLIC POUR LES PRODUITS MEDITERRANEENS DANS LE PAYS D'ORIGINE.
- NOUS AVONS DEJA UN MECANISME D'ACHAT PUBLIC, MAIS IL EST PLUS NORMAL QUE CE MECANISME SE SITUE SUR LES LIEUX DE PRODUCTION, DE FACON A PESER SUR LES PAYS QUI AURAIENT DES SURPLUS ET QUI SE PROPOSERAIENT DE LES EXPORTER. SUR CES DEUX POINTS LE MINISTRE DE L'AGRICULTURE VA S'EFFORCER D'OBTENIR SATISFACTION LORS DE LA PROCHAINE DISCUSSION ; CES MECANISMES S'APPLIQUERONT A L'ENSEMBLE DES PRODUCTIONS CONCERNEES D'OU QU'ELLES VIENNENT
-
'REPONSE' L'AMELIORATION DE LA STRUCTURE DU MARCHE DU VIN, QUI INTERESSE LE SUD-OUEST ET PARTICULIEREMENT LE LANGUEDOC - ROUSSILLON, MAIS AUSSI DES DEPARTEMENTS COMME LE VAR, LES BOUCHES-DU-RHONE, LE VAUCLUSE BENEFICIE, A L'ENSEMBLE DE LA PRODUCTION SANS DISTINCTION GEOGRAPHIQUE. POUR LA PREMIERE FOIS ET C'EST UNE INNOVATION DANS NOTRE LEGISLATION NATIONALE, LE GOUVERNEMENT A ADOPTE UN PROJET DE LOI QUI VISE A ETENDRE LES REGLES DE L'ENRICHISSEMENT 'CHAPTALISATION' DES VINS A L'ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL. CE PROJET VIENT D'ETRE DEPOSE SUR LE BUREAU DE L'ASSEMBLEE_NATIONALE. NOUS SOUHAITONS QU'IL SOIT VOTE AU-COURS DE LA PRESENTE SESSION 'PARLEMENTAIRE'.
- DANS LE VIIIEME PLAN, EN COURS DE PREPARATION, L'ACCENT SERA MIS SUR LE DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES. J'AI RECU HIER LES NOUVEAUX DIRIGEANTS DE LA FEDERATION NATIONALE DES SYNDICATS D'EXPLOITANTS AGRICOLES 'FNSEA', L'UN D'ENTRE EUX EST ORIGINAIRE DU SUD-OUEST. NOUS AVONS PARLE DE L'AVENIR DE LA PRODUCTION AGRICOLE FRANCAISE ET DE LA NECESSITE DE LA VALORISER DAVANTAGE PAR LA TRANSFORMATION ET LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS. NOUS AVONS DANS CE DOMAINE, UN RETARD HISTORIQUE A COMBLER SUR-LE-PLAN NATIONAL ET EN-PARTICULIER POUR NOS REGIONS MERIDIONALES, C'EST POURQUOI DES MOYENS PARTICULIERS DEVRONT ETRE MIS EN_OEUVRE POUR ACCENTUER LE DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES
-
M. COQUIL - (TELEGRAMME_DE_BREST).- LA FRANCE DE L'OUEST, LA FRANCE DE LA FACADE ATLANTIQUE, A TOUJOURS ETE RICHE DE BRAS QUI NE TROUVENT PAS A S'EMPLOYER SUR_PLACE. AINSI, CHAQUE ANNEE, DIX MILLE JEUNES BRETONS SE VOIENT CONTRAINTS DE QUITTER LEUR REGION POUR ALLER CHERCHER DU TRAVAIL 'EXODE RURAL'. POURQUOI LA POLITIQUE D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE NE PREND-ELLE PAS PLUS EN-COMPTE LES DONNEES DEMOGRAPHIQUES PRESENTES ET A VENIR DE NOTRE PAYS ?
- LE PRESIDENT.- LE DERNIER RECENSEMENT A FAIT APPARAITRE UN RENVERSEMENT DU SOLDE MIGRATOIRE POUR LA BRETAGNE. LA POPULATION DE LA REGION A RECOMMENCE A CROITRE ET SON SOLDE MIGRATOIRE, AVEC L'EXTERIEUR, EST POSITIF.
- LA POLITIQUE D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE TELLE QU'ELLE VIENT D'ETRE RAPPELEE PAR LE GOUVERNEMENT, PREND PRINCIPALEMENT EN CONSIDERATION LE PROBLEME DE L'EMPLOI ET DE SES PERSPECTIVES. CE QUI A ETE CONVENU POUR LA BRETAGNE ET QUI EST EN-COURS D'EXECUTION, SERA NATURELLEMENT MAINTENU ET POURSUIVI AVEC UNE ATTENTION PARTICULIERE POUR L'INDUSTRIE DES TELECOMMUNICATIONS.
- LES REGIONS DE L'OUEST, EN-PARTICULIER LA BRETAGNE OU CES INDUSTRIES SONT TRES DEVELOPPEES S'ALARMENT PARCE QUE LES CHANGEMENTS DE TECHNIQUES, LA COMMUTATION ELECTRONIQUE PAR EXEMPLE, POURRAIENT SE TRADUIRE PAR DES REDUCTIONS D'EMPLOIS. DES LE DEBUT DE CETTE ANNEE, J'AI DEMANDE AU MINISTRE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS D'ETUDIER CE PROBLEME. IL Y A UN CERTAIN NOMBRE DE NOUVELLES ACTIVITES, PAR EXEMPLE LA COMMANDE DE NOUVEAUX CENTRAUX ELECTRONIQUES REMPLACANT LES ANCIENS, DE _NATURE A SOUTENIR L'ACTIVITE DES ENTREPRISES. DE PLUS, IL EST INDISPENSABLE D'ACCROITRE LA PART D'EXPORTATION DE CES ENTREPRISES. NOTRE INDUSTRIE DU TELEPHONE EXPORTE ACTUELLEMENT 19 % DE SON CHIFFRE D'AFFAIRES, ALORS QUE NOTRE INDUSTRIE AUTOMOBILE EXPORTE 50 % DU SIEN. SI L'ON AUGMENTE LA PROPORTION DE 19 A 30 %, CELA REPRESENTERA LA CREATION OU LE MAINTIEN DE PLUSIEURS MILLIERS D'EMPLOIS POUR LES INDUSTRIES ELECTRONIQUES EN BRETAGNE
-
M. TINGAUD - (LE_DAUPHINE_LIBERE).- EN-RAISON DE L'ENVIRONNEMENT SCIENTIFIQUE, EN-PARTICULIER DES INDUSTRIES AU-NIVEAU TECHNOLOGIQUE AVANCE QUI AVAIENT DECLARE VOULOIR S'INSTALLER DANS LA REGION LYONNAISE, ELLES ONT ETE DETOURNEES VERS LA LORRAINE. SOLIDARITE ENTRE REGIONS, MEILLEURE COHERENCE DANS L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, LES MOTIFS SONT BIEN COMPRIS MAIS CETTE NOUVELLE INSTALLATION EN LORRAINE SERVIRA-T-ELLE A CETTE REGION ET LA REGION GRENOBLOISE NE PEUT-ELLE CRAINDRE PAREILLE DEFECTION ?
- LE PRESIDENT.- IL A FALLU FAIRE_FACE A DES SITUATIONS EXCEPTIONNELLES EN-RAISON DES DIFFICULTES RENCONTREES DANS TROIS SECTEURS DE NOTRE ACTIVITE NATIONALE : L'INDUSTRIE TEXTILE, LA SIDERURGIE, LA CONSTRUCTION NAVALE. IL Y AVAIT DES PROBLEMES INTERESSANT DES DIZAINES DE MILLIERS DE TRAVAILLEURS VIS-A-VIS DESQUELS IL FALLAIT PRENDRE IMMEDIATEMENT DES MESURES POSITIVES. C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE LE GOUVERNEMENT A DONNE UNE PRIORITE AUX ACTIONS D'IMPLANTATIONS INDUSTRIELLES DANS DIVERSES ZONES DE FRANCE OU SE TROUVENT SITUEES CES TROIS INDUSTRIES
-
'REPONSE' IL Y A LE PROBLEME DE LA SIDERURGIE EN LORRAINE ET DANS LE NORD. LA, IL S'AGIT D'UNE SITUATION DANS LAQUELLE IL Y A DES SUPPRESSIONS D'EMPLOIS OU DES LICENCIEMENTS. IL EST DONC ESSENTIEL DE FAIRE UN EFFORT EXCEPTIONNEL POUR AMENER SUR_PLACE DES ENTREPRISES SUSCEPTIBLES D'OFFRIR DES EMPLOIS DE REMPLACEMENT. C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE ON A, EN EFFET, INCITE LES ENTREPRISES A ALLER S'INSTALLER EN LORRAINE, DANS LES REGIONS DU NORD ET DANS LA REGION SIDERURGIQUE DE VALENCIENNES - DENAIN. NATURELLEMENT, IL NE FAUT PAS EN TIRER LA CONCLUSION QUE L'ON DOIT DECOURAGER LES IMPLANTATIONS INDUSTRIELLES AILLEURS. IL EST, AU CONTRAIRE, INDISPENSABLE QUE LES REGIONS DYNAMIQUES, C'EST LE CAS DES REGIONS RHONE - ALPES DAUPHINE, DE GRENOBLE CONSERVENT LEUR VITALITE INDUSTRIELLE. LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT NE CONSISTE PAS A ELOIGNER TOUS LES INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS DE CES REGIONS MAIS SIMPLEMENT A FAIRE_FACE A DES SITUATIONS EXCEPTIONNELLES POUR LESQUELLES, EN FAIT, DES MESURES EXCEPTIONNELLES DOIVENT ETRE PRISES
-
M. VAUTRAVERS - (LE_PROVENCAL).- ON VIENT D'EVOQUER, MONSIEUR LE PRESIDENT, LE PLAN DU GRAND SUD-OUEST, LES PROBLEMES DE RHONE - ALPES. DANS CHAQUE REGION OU PRESQUE, IL Y A UN PLAN OU UN PROJET OU UNE INTENTION ; ON POURRAIT AJOUTER A LA LISTE, EN CE QUI NOUS CONCERNE, L'OPERATION RHONE - RHIN QUI INTERESSE ELLE AUSSI PRES DU QUART DE LA POPULATION FRANCAISE QUI SEMBLE, EN CE MOMENT, SOUFFRIR DE QUELQUES RETARDS. ON POURRAIT EVOQUER LE GRAND DESSEIN MEDITERRANEEN, MAIS TOUTES LES INTENTIONS DE CES ENTREPRISES NE SONT PAS ESSENTIELLEMENT RATTACHEES A UN SOUCI D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, VOUS VENEZ VOUS-MEME DE LE DIRE. IL Y A DES REPONSES A DES PROBLEMES PONCTUELS. LA QUESTION QUE JE VOUS POSE, MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, EST DE SAVOIR QUEL EST LE NIVEAU DE COHERENCE ENTRE CES DIFFERENTS PLANS ET CES DIFFERENTES ACTIONS ET QUELLES SONT, SOIT LA PENSEE CENTRALE, SOIT LA LIGNE STRATEGIQUE, QUI LES INSPIRENT OU QUI LES JUSTIFIENT POUR UNE FRANCE QUI A, A LA FOIS, CES PROBLEMES ACTUELS ET QUI VA SE PREPARER A EN AFFRONTER D'AUTRES AU-NIVEAU DE L'EUROPE.
- LE PRESIDENT.- LA LIGNE CENTRALE EST LA SUIVANTE : D'UNE_PART, RETABLIR OU MAINTENIR L'EQUILIBRE ENTRE LES GRANDES REGIONS DU PAYS - LES ZONES, (LE GRAND SUD-OUEST ENCORE UNE FOIS REPRESENTE ENVIRON LE HUITIEME DE LA POPULATION FRANCAISE) - PREPARER L'AVENIR, LES DEUX SUJETS ETANT LIES. S'AGISSANT DE RETABLIR L'EQUILIBRE, L'EFFORT ACTUEL SERA POURSUIVI POUR LA BRETAGNE, QUI EST DANS UNE SITUATION DE SOUS-INDUSTRIALISATION, D'EXODE DEMOGRAPHIQUE, DE GRANDES DIFFICULTES POUR CE QUI CONCERNE SON AGRICULTURE. LE MASSIF-CENTRAL JUSTIFIAIT AUSSI UN PLAN PARTICULIER, EN-RAISON DE SON ENCLAVEMENT, DE LA DIMINUTION DE SA POPULATION, PUISQUE C'EST LA QU'ON TROUVAIT LES BAISSES LES PLUS FORTES DANS LES DERNIERS RECENSEMENTS
-
DES ZONES OU DES REGIONS DOIVENT ETRE REEQUILIBREES EN-RAISON DES CHANGEMENTS DE STRUCTURES DE NOTRE INDUSTRIE, C'EST-A-DIRE ESSENTIELLEMENT LA LORRAINE, LE NORD OU LES REGIONS CONSACREES A LA CONSTRUCTION NAVALE. ENFIN, IL Y A L'ENSEMBLE DU SUD-OUEST, EN-RAISON DE SON RETARD ET DES PERSPECTIVES D'AVENIR LIEES A L'EVENTUALITE D'UN ELARGISSEMENT 'CEE'. NATURELLEMENT, IL FAUT VEILLER A LA COHERENCE DE CES ACTIONS. LE ROLE DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, C'EST DE LA FAIRE RESPECTER. C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE VOUS AVEZ VU QUE M. CHADEAU VIENT DANS CHACUNE DES REGIONS CONCERNEES ET, RECEMMENT, DANS LE SUD-OUEST, POUR VEILLER A LA COHERENCE DU PLAN SUD-OUEST AVEC LES AUTRES PLANS REGIONAUX
-
M. TRILLE - (L_INDEPENDANT).- MONSIEUR LE PRESIDENT, COMME POUR L'EUROPE, MAJORITE - OPPOSITION SONT DIVISEES SUR L'OPPORTUNITE DE L'ENTREE DE L'ESPAGNE DANS LE MARCHE_COMMUN. EN TOUT _ETAT DE CAUSE, N'EST-IL PAS SOUHAITABLE QUE DES GARANTIES SUPPLEMENTAIRES SOIENT PRISES POUR LES VITICULTEURS ET PRODUCTEURS DU MIDI AFIN DE PRESERVER L'EQUILIBRE PRECAIRE D'UN MARCHE, QUI, POUR LA PREMIERE FOIS, CETTE ANNEE, SEMBLE S'EQUILIBRER.
- M. CHATEAU - (LE_PROGRES).- IL EST CONSTANT, MONSIEUR LE PRESIDENT, QU'A PEU PRES TOUT LES ETATS DE LA COMMUNAUTE CONNAISSENT DES ENNUIS, SINON DES DIFFICULTES, AVEC LEURS REGIONS, REGIONS QUI ONT TENDANCE A REPRENDRE LEUR PARTICULARISME, QUAND ELLES NE VONT PAS, JUSQU'A PARFOIS DEMANDER LEUR AUTONOMIE. ALORS EST-CE QUE L'EUROPE QUE VOUS SOUHAITEZ EST SUSCEPTIBLE D'ATTENUER CES DIFFICULTES D'ETAT A REGIONS ET D'ARRIVER, POURQUOI PAS, A UNE EUROPE AUSSI DES REGIONS.
- M. JULIEN - (LA_MONTAGNE).- IL S'AGIT D'UNE QUESTION INFINIMENT PLUS TERRE A TERRE CONCERNANT L'EUROPE DE MONSIEUR TOUT-LE-MONDE. A LA FIN DE L'ANNEE, LES ORDINATEURS DES PAYS DU MARCHE_COMMUN POURRONT DIALOGUER ENTRE EUX A TRAVERS LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS DES PAYS CONCERNES. MAIS, POUR PASSER D'UN PAYS A L'AUTRE AU-SEIN DE L'EUROPE, IL FAUDRA ENCORE FRANCHIR DES BARRIERES ET DES CONTROLES DOUANIERS. N'Y AURAIT-IL PAS LA MATIERE A UNE INITIATIVE POUR SUPPRIMER CES BARRIERES ET DONNER DE FACON CONCRETE AUX EUROPEENS LE SENTIMENT D'APPARTENIR REELLEMENT ET PRATIQUEMENT A UNE MEME ENTITE ECONOMIQUE ET POLITIQUE
-
M. CAZAUBON - (L_ECHO_DU_CENTRE).- EN 1957, ON AVAIT PROMIS UN FORMIDABLE MARCHE DE DEUX CENTS MILLIONS DE CONSOMMATEURS AUX AGRICULTEURS ET LA POSSIBILITE DE DEVELOPPEMENT DE L'INDUSTRIE. OR, VINGT ANS APRES, EN DRESSANT LE BILAN DE L'EUROPE, C'EST LE MOT CRISE QUI DOMINE. DES ETUDES, ET CERTAINES ETUDES D'ORGANISMES OFFICIELS,, ADMETTENT QUE NOS REGIONS QUI SONT DEJA DUREMENT FRAPPEES PAR CETTE CRISE VONT SUBIR LE CONTRECOUP DE L'ELARGISSEMENT. JE PENSE NOTAMMENT ICI A L'ACCENTUATION DE L'EXODE RURAL, A L'EXPLOITATION FAMILIALE AGRICOLE, AUX TRAVAILLEURS DE LA PETITE ET MOYENNE INDUSTRIE. ALORS, MONSIEUR LE PRESIDENT, EST-CE QUE LES PLANS COMME CELUI DU SUD-OUEST, PAR EXEMPLE, SUFFIRONT A COMBLER LES ASPECTS NEGATIFS DE L'ELARGISSEMENT DE LA COMMUNAUTE 'CEE' ET FAUDRA-T-IL, DANS VINGT ANS, DRESSER UN NOUVEAU BILAN DE CETTE EUROPE QU'ON NOUS PRESENTAIT EN 1957 COMME L'EUROPE DE L'ESPOIR ?
- LE PRESIDENT.- QUAND ON PARLE DE L'ELARGISSEMENT, IL FAUT DIRE LA VERITE. IL Y A DEUX PROBLEMES DIFFERENTS : L'OBJECTIF ET LES MODALITES.
- L'OBJECTIF C'EST DE SAVOIR SI LA FRANCE VEUT FAIRE OPPOSITION A L'ENTREE FUTURE DE L'ESPAGNE ET DU PORTUGAL DANS LA COMMUNAUTE.
- REGARDONS LA CARTE DE L'EUROPE DES NEUF. LE CENTRE DE CETTE EUROPE N'EST PAS LA FRANCE. IL EST QUELQUE PART ENTRE LA BELGIQUE ET LA RUHR
-
'REPONSE ' CEE ELARGISSEMENT' L'UNE DES GRANDES DIFFICULTES QUE RENCONTRE LE SUD-OUEST DE LA FRANCE TIENT A SON ELOIGNEMENT DU CENTRE DE L'EUROPE QUI EN FAIT UNE IMPASSE GEOGRAPHIQUE. POURQUOI Y A-T-IL UNE SOUS-INDUSTRIALISATION DU SUD-OUEST ? LORSQU'UNE ENTREPRISE CHERCHE A S'IMPLANTER ELLE VA NATURELLEMENT VERS LE CENTRE DU MARCHE_COMMUN, EN BELGIQUE, EN ALLEMAGNE DE L'OUEST 'RFA', AUX PAYS-BAS. SI VOUS FAITES UN DESSIN, ET SI VOUS REMETTEZ L'ESPAGNE ET LE PORTUGAL DANS LA CARTE DE LA COMMUNAUTE, VOUS VOYEZ UN GRAND CHANGEMENT. LA FRANCE DEVIENT LE CENTRE, JE L'AI FAIT SUR UNE CARTE DE MON BUREAU : TOUT A COUP PARIS EST LA VILLE DU CENTRE DE L'EUROPE. AU_LIEU D'ETRE DES REGIONS PERIPHERIQUES, ISOLEES, NOS REGIONS SE TROUVENT DES REGIONS CENTRALES. L'EXPERIENCE HISTORIQUE MONTRE QUE CE SONT LES REGIONS CENTRALES D'UNE ECONOMIE QUI BENEFICIENT PLUS QUE LES AUTRES DU DEVELOPPEMENT DE CETTE ECONOMIE.
- LE JOUR OU LE SUD-OUEST DE LA FRANCE APPARAITRA COMME UNE REGION PROCHE DU CENTRE DE LA COMMUNAUTE, ON VERRA APPARAITRE DES PERSPECTIVES ECONOMIQUES D'INVESTISSEMENT TOUT A FAIT DIFFERENTES DE CELLES QU'ON A CONNUES DANS LES ANNEES PRECEDENTES.
- ENFIN, UNE REMARQUE POLITIQUE : LES VOISINS, NOS VOISINS, SONT DES LATINS, COMME NOUS, COMME LES FRANCAIS DU SUD-OUEST, CE SONT DES GENS QUI ONT PARTAGE TOUTE NOTRE HISTOIRE. EST-CE QUE, ALORS QUE LES HUIT AUTRES PAYS SONT FAVORABLES A LEUR ENTREE DANS LA COMMUNAUTE, ON PEUT IMAGINER QUE LE PAYS QUI VA ETRE CONTRE, EST LE PAYS VOISIN, LATIN ET AMI DE SES PARTENAIRES ? J'AURAI COMPRIS QUE LA FRANCE SE POSE DES QUESTIONS SUR L'ENTREE DU DANEMARK DANS LA COMMUNAUTE, MAIS EST-CE QUE DU POINT_DE_VUE NATIONAL FRANCAIS, CE SERAIT UNE ATTITUDE COHERENTE D'ACCEPTER L'ENTREE DU DANEMARK, L'ENTREE DE L'IRLANDE ET DE S'OPPOSER A L'ENTREE DE L'ESPAGNE ? D'AILLEURS A L'HEURE ACTUELLE, LES PARTIS POLITIQUES SONT TOUS D'ACCORD SUR CET OBJECTIF
-
'REPONSE ' CEE ELARGISSEMENT' AUTANT NOUS SOMMES NETS SUR LES OBJECTIFS, AUTANT NOUS SERONS FERMES SUR LES MODALITES. UNE NEGOCIATION D'ADHESION EST UNE NEGOCIATION DIFFICILE, QUI DOIT ETRE MENEE AVEC SOIN, QUI DOIT ETRE ACCOMPAGNEE DES GARANTIES ET DES TRANSITIONS NECESSAIRES. POUR MOI, CE N'EST PAS UN LANGAGE NOUVEAU, C'EST UN LANGAGE QUE J'AI TENU A CARPENTRAS IL Y A MAINTENANT DEUX ANS '8 JUILLET 1977'. JE L'AI INDIQUE DES LE DEPART.
- CETTE NEGOCIATION VA ETRE CONDUITE PAR LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES. IL EST BON QUE LA NEGOCIATION D'ELARGISSEMENT SOIT CONDUITE PAR UN ELU DU SUD-OUEST QUI CONNAIT LES PROBLEMES ET LES INTERETS DU SUD-OUEST DE LA FRANCE. NOUS VENONS DE CONDUIRE ET DE CONCLURE UNE NEGOCIATION D'ELARGISSEMENT AVEC LA GRECE ; PERSONNE N'EN A CRITIQUE LES RESULTATS. C'ETAIT CEPENDANT UNE NEGOCIATION DIFFICILE DANS LAQUELLE IL Y AVAIT AUSSI DES INTERETS PRECIS A DEFENDRE.
- LE DELAI DE CETTE NEGOCIATION ET DE CETTE ADHESION SERA, PAR LA FORCE DES CHOSES, TRES LONG. L'EXPERIENCE A MONTRE QU'IL FALLAIT PLUSIEURS ANNEES POUR LA NEGOCIATION ET ENSUITE UNE LONGUE PERIODE DE TRANSITION. AINSI LA NEGOCIATION ET LA TRANSITION SERONT D'UNE DUREE SUPERIEURE A LA REALISATION EFFECTIVE DE NOTRE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DU GRAND SUD-OUEST. LORS DE MA VISITE OFFICIELLE EN ESPAGNE, L'ANNEE DERNIERE, DANS LE COMMUNIQUE FINAL IL AVAIT ETE PREVU QUE LE GOUVERNEMENT FRANCAIS ET LE GOUVERNEMENT ESPAGNOL FERAIENT ENSEMBLE L'INVENTAIRE DES PROBLEMES CONCRETS POSES PAR L'ELARGISSEMENT. IL AVAIT ETE CONVENU QUE LE PREMIER MINISTRE ESPAGNOL VIENDRAIT A PARIS EXAMINER CES PROBLEMES AVEC LE GOUVERNEMENT FRANCAIS. IL DEVAIT VENIR EN DECEMBRE, SA VISITE A ETE REPORTEE A LA FIN JANVIER, IL N'EST PAS VENU, ET JE CONSTATE QUE CE RETARD N'EST PAS DE _NATURE A ACCELERER LA NEGOCIATION CONCERNANT L'ELARGISSEMENT
-
'REPONSE' POUR LES PRODUITS INDUSTRIELS L'ELARGISSEMENT A PRATIQUEMENT EU _LIEU A L'HEURE ACTUELLE A L'AVANTAGE DE L'ESPAGNE, PUISQU'UN ACCORD QUI A ETE NEGOCIE EN 1970 ET 1971 - QUI N'A PAS ETE NEGOCIE SOUS MA PRESIDENCE - A PREVU UN REGIME QUI EST TRES FAVORABLE A L'ESPAGNE. A L'HEURE ACTUELLE, LES PRODUITS ESPAGNOLS ENTRENT EN FRANCE AVEC DES DROITS DE DOUANE COMPRIS ENTRE 3 ET 7 % ALORS QUE LES PRODUITS INDUSTRIELS FRANCAIS ENTRENT EN ESPAGNE AVEC DES DROITS DE DOUANE COMPRIS ENTRE 15 ET 20 %. LES INDUSTRIELS DU SUD-OUEST QUI TRAVAILLENT DANS UN CERTAIN NOMBRE DE BRANCHES (TEXTILE, CHAUSSURE, ETC) LE SAVENT BIEN. DU FAIT DE CET ACCORD, ALORS QUE NOUS AVIONS TRADITIONNELLEMENT UN EXCEDENT DANS LES ECHANGES AVEC L'ESPAGNE, NOUS AVONS, ACTUELLEMENT, UN DEFICIT. SUR-LE-PLAN INDUSTRIEL L'ELARGISSEMENT SERA LA NORMALISATION A NOTRE AVANTAGE D'UNE SITUATION QUI EST ACTUELLEMENT DESEQUILIBREE A NOTRE DESAVANTAGE
-
'REPONSE' POUR L'AGRICULTURE, IL FAUT TOUJOURS SE MEFIER DES JUGEMENTS GLOBAUX. LES PARTENAIRES FUTURS SONT ACHETEURS ET IMPORTATEURS DES PRODUCTIONS AGRICOLES DANS LESQUELLES NOUS SOMMES BIEN PLACES. ILS SONT IMPORTATEURS DE CEREALES ET NOTAMMENT DE MAIS 'CEREALE' QU'ILS ACHETENT ACTUELLEMENT SUR LE MARCHE INTERNATIONAL ET QU'ILS ACHETERONT DES LORS DANS LE SUD-OUEST DE LA FRANCE.
- SUR-LE-PLAN DES PRODUCTIONS ANIMALES ET DE CERTAINES PRODUCTIONS LAITIERES, IL EST TOUT A FAIT CLAIR QUE NOTRE AGRICULTURE ET NOTAMMENT NOTRE AGRICULTURE DU SUD-OUEST EST PARFAITEMENT COMPETITIVE.
- IL Y A, PAR CONTRE, DES DIFFICULTES CONCERNANT CERTAINS FRUITS ET LEGUMES. IL N'Y A PAS _LIEU DE RENTRER DANS LE DETAIL DE LA NEGOCIATION, MAIS JE VOUDRAIS DONNER QUELQUES INDICATIONS SUR LA MANIERE DONT LA PERIODE DE TRANSITION ET LA NEGOCIATION DOIVENT ETRE CONDUITES. PREMIEREMENT POUR LA PERIODE DE TRANSITION, IL FAUT DES GARANTIES ET ON PEUT EN-PARTICULIER FAIRE PORTER CES GARANTIES SUR LES CALENDRIERS D'OUVERTURE DES FRONTIERES. POUR CERTAINES DE NOS PRODUCTIONS, EN-PARTICULIER DANS LE ROUSSILLON, LA CONCURRENCE EST LE FAIT DES PRODUCTIONS OBTENUES PLUS AU SUD DANS DES CONDITIONS QUI LEUR PERMETTENT DE BENEFICIER DES SITUATIONS PLUS FAVORABLES DE MARCHE. AUSSI LES CALENDRIERS D'ACCES SONT-ILS UN ELEMENT DE PRECAUTION IMPORTANT POUR NOS PRODUCTIONS
-
'REPONSE' NOUS ALLONS POURSUIVRE L'ORGANISATION DE NOS MARCHES, NOTAMMENT VITICOLES. JE RAPPELLE A L'INTENTION DU LANGUEDOC LES ELEMENTS SUIVANTS : ON A CREE SUCCESSIVEMENT UN OFFICE DES VINS, UNE INTERPROFESSION VITICOLE POUR LES VINS DE TABLE QUI, ACTUELLEMENT, FONCTIONNE ET A PU INTRODUIRE DES NOTIONS NOUVELLES D'ORGANISATION DU MARCHE DU VIN POUR LA PREMIERE FOIS DE NOTRE HISTOIRE VITICOLE.
- NOUS AVONS OBTENU A BRUXELLES LA FIXATION D'UN PRIX LIMITE POUR LES TRANSACTIONS ENTRE LES PAYS DE LA COMMUNAUTE 'CEE' EN-CAS DE CRISE. EN OUTRE, LA LOI ACTUELLE SUR L'AMELIORATION DES VINS DE TABLE ET LEUR ENRICHISSEMENT 'CHAPTALISATION' VA PERMETTRE DE PLACER DANS UNE MEILLEURE POSITION NOS PRODUCTIONS VITICOLES LANGUEDOCIENNES.
- DANS LE DELAI DE LA PERIODE DE TRANSITION ET DE NEGOCIATION, NOUS DEVONS, D'UNE_PART, AMELIORER LES REGLEMENTS ET, D'AUTRE_PART, RENFORCER LA POSITION COMPETITIVE DE NOS PRODUCTIONS AINSI QUE LES GARANTIES DU REGIME PERMANENT. DANS CES CONDITIONS LES PRODUCTEURS FRANCAIS SONT PARFAITEMENT A MEME DE TIRER AVANTAGE D'UN ELARGISSEMENT DE LEUR MARCHE
-
'REPONE' ON A DIT, EN 1957, AU MOMENT DE LA SIGNATURE DU TRAITE_DE_ROME QUE L'ON NOUS PROMETTAIT UN GRAND MARCHE. AUJOURD'HUI CE GRAND MARCHE EST EN CRISE, MAIS LA CRISE N'EST PAS VENUE DU MARCHE_COMMUN. ELLE EST VENUE D'UN FACTEUR TOUT A FAIT EXTERIEUR QUI A ETE LE RENCHERISSEMENT DU PETROLE ET DES MATIERES PREMIERES QUE NOUS ACHETONS.
- NOS INDUSTRIES ET NOTRE AGRICULURE ONT TROUVE UN BENEFICE CONSIDERABLE DANS LA MISE EN_OEUVRE DE LA COMMUNAUTE. LA PREUVE C'EST QU'IL N'Y A PAS UN PARTI POLITIQUE A L'HEURE ACTUELLE, MEME PARMI CEUX QUI ETAIENT HOSTILES AU TRAITE_DE_ROME, QUI DEMANDE SON ABROGATION. DE MEME, PAS UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE AUJOURD'HUI NE DEMANDE, EN CE QUI CONCERNE CES GRANDES PRODUCTIONS, LA FERMETURE DES FRONTIERES EN EUROPE
-
'REPONSE' SI ON PREND LE CAS DE L'AGRICULTURE, ELLE A BENEFICIE DU MARCHE_COMMUN DE DEUX MANIERES :
- LA PREMIERE QUI EST LA PLUS IMPORTANTE, C'EST QU'ELLE VEND SES PRODUCTIONS A NOS PARTENAIRES AUX PRIX INTERIEURS FRANCAIS. LORSQUE NOUS VENDONS NOS CEREALES EN ALLEMAGNE DE L'OUEST 'RFA', NOS PRODUITS D'ELEVAGE ET NOS VEAUX EN ITALIE, NOUS LES VENDONS AUX PRIX INTERIEURS FRANCAIS. LES EXPORTATIONS DANS LE MARCHE_COMMUN REPRESENTENT, A L'HEURE ACTUELLE, A PEU PRES LES DEUX TIERS DE NOS EXPORTATIONS AGRICOLES. DONC, LES PRODUCTEURS VENDENT DEUX TIERS DE LEURS EXPORTATIONS AUX PRIX INTERIEURS FRANCAIS. S'IL N'Y AVAIT PAS LE MARCHE_COMMUN ILS VENDRAIENT TOUTES LEURS EXPORTATIONS AU PRIX INTERNATIONAL, SOUVENT INFERIEUR DE 40 A 50 %, PARFOIS PLUS POUR LES PRODUITS LAITIERS, AU PRIX INTERIEUR FRANCAIS. DANS LES PERSPECTIVES D'ELARGISSEMENT, LES VENTES AUX PRIX FRANCAIS SE SUBSTITUERAIENT A CELLES DU MARCHE INTERNATIONAL DONT LES COURS SONT PLUS BAS, PAR EXEMPLE : SI LES PORTUGAIS ET LES ESPAGNOLS ACHETENT DU MAIS 'CEREALE' DU SUD-OUEST, ILS L'ACHETERONT AU PRIX FRANCAIS, AU_LIEU DE L'ACHETER COMME ILS LE FONT, A L'HEURE ACTUELLE, AU PRIX INTERNATIONAL.
- LE DEUXIEME FACTEUR EST L'AIDE BUDGETAIRE. L'AIDE BUDGETAIRE EST MOINS IMPORTANTE QUE LA PROGRESSION DU REVENU OBTENUE PAR LA VALORISATION DES PRIX A L'EXPORTATION.
- AU TOTAL LA STRUCTURE DU MARCHE A ETE ET RESTE FAVORABLE A NOTRE AGRICULTURE
-
'REPONSE' ENFIN LE MOT D'EXODE RURAL A ETE PRONONCE ; LE GOUVERNEMENT VIENT D'ARRETER ET DE DEPOSER UNE NOUVELLE LOI D'ORIENTATION AGRICOLE ; CETTE LOI A ETE ETUDIEE AVEC LE PLUS GRAND SOIN ET AVEC LA PROFESSION. LES REACTIONS DE LA PROFESSION ETAIENT POSITIVES AU DEPOT DE CETTE LOI, QUI VA ENSUITE ETRE DISCUTEE PAR LE PARLEMENT. UN DES OBJECTIFS, EST LA STABILISATION DE NOTRE POPULATION AGRICOLE. POUR L'EQUILIBRE SOCIAL DE LA FRANCE, POUR L'HARMONIE DE NOTRE VIE NATIONALE, NOUS AVONS ATTEINT UN NIVEAU AU-DESSOUS DUQUEL LA POPULATION RURALE NE DOIT PAS DESCENDRE. NOUS DEVONS ORGANISER NOTRE AGRICULTURE ET NOTRE VIE RURALE POUR MAINTENIR LE NIVEAU ACTUEL DE LA POPULATION
-
M. PAOLI.- UNE QUESTION DE JACQUES ROGER.
- M. JACQUES ROGER - (LA_MARSEILLAISE).- MONSIEUR LE PRESIDENT, MARSEILLE VIT AU RYTHME DES DRAMES HUMAINS QUI SONT LA CONSEQUENCE JUSTEMENT DE LA SITUATION DE NOTRE REGION DANS L'EUROPE. IL EST EVIDENT PAR EXEMPLE QUE LA SIDERURGIE, CELLE DE FOS EN-PARTICULIER, EST DEJA QUELQUE PEU SACRIFIEE PAR L'ESPAGNE, LA RFA. VOUS L'AVEZ DIT : LA CONSTRUCTION ET LA REPARATION NAVALE EST DEMANTELEE ET NOUS PENSONS AUX CHANTIERS NAVALS PORTUGAIS. UN EXEMPLE PECHINEY ACHETE LES BAUXITES. IL Y A DES MINES DANS LE VAR QUI FERMENT ET LES TRANSFORMENT EN ESPAGNE. ON A APPRIS DERNIEREMENT QUE LA SNCF EST A SON TOUR MENACEE PAR LE TRAIN EUROPEEN. NE PENSEZ-VOUS PAS QU'IL SERAIT PLUS SAGE, DEVANT LE VERITABLE DRAME ECONOMIQUE ET HUMAIN, DEJA PRESENT CHEZ NOUS, QUE LA FRANCE USE DE SON DROIT DE VETO ET, A CE PROPOS VOUS ENGAGEZ-VOUS A CE QUE, AU CONSEIL_EUROPEEN, LE PRINCIPE DE LA REGLE DE L'UNITE SOIT RESPECTE ?
- LE PRESIDENT.- CHAQUE PROBLEME SECTORIEL APPELLERAIT UNE EXPLICATION ET VOS AFFIRMATIONS NE SONT PAS EXACTES. DANS LE CAS DE LA REPARATION NAVALE, VOUS COMPAREZ AVEC LE PORTUGAL, MAIS IL N'EST PAS DANS LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE. SI LES BATEAUX SE FONT A LISBONNE, ILS SE FONT DANS UN PAYS QUI N'EST PAS DANS LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE. CELA N'EST PAS LIE. VOUS PARLEZ DES PROBLEMES DE CHANTIERS NAVALS : JUSQU'AUX DERNIERES ANNEES, ENVIRON 90 % DES COMMANDES NOUVELLES DE LA CONSTRUCTION NAVALE ETAIENT PASSEES AU JAPON. ELLES N'ETAIENT PAS PASSEES DANS LA COMMUNAUTE ET C'EST L'ACCROISSEMENT CONSIDERABLE ET EXCESSIF DES CAPACITES DE PRODUCTION DES CHANTIERS JAPONAIS QUI A CONTRIBUE TRES LARGEMENT A LA DESORGANISATION DE LA CONSTRUCTION NAVALE. CE N'EST PAS UN PHENOMENE LIE A LA COMMUNAUTE
-
'REPONSE' UNE MEILLEURE ORGANISATION CONCURRENTIELLE AU-SEIN DE LA COMMUNAUTE PEUT PERMETTRE A NOS INDUSTRIES DE SE TROUVER DANS DES CONDITIONS PLUS JUSTES DE CONCURRENCE, D'EVITER QUE DES PAYS EXTERIEURS NE SE LIVRENT A DES ACTIVITES DE DUMPING OU BENEFICIENT DE CONDITIONS SOCIALES OU SALARIALES TRES INFERIEURES AUX NOTRES.
- ON ANNONCAIT, IL Y A QUELQUES MOIS UN DRAME DE LA CONSTRUCTION NAVALE ET ON PENSAIT QU'IL Y AURAIT DES MILLIERS DE LICENCIEMENTS COMME, HELAS, IL A FALLU LES ENVISAGER POUR LA SIDERURGIE. J'AI RECU MOI-MEME, IL Y A QUELQUES MOIS, LE DEPUTE QUI REPRESENTE LA VILLE DE LA SEYNE. NOUS AVONS PARLE DE CETTE SITUATION. J'EN AI PARLE AU PREMIER MINISTRE ET LE GOUVERNEMENT A ARRETE DES DISPOSITIONS QUI PERMETTENT DE FAIRE_FACE A LA SITUATION DE LA CONSTRUCTION NAVALE SANS EFFECTUER DE LICENCIEMENTS COMME ON A ETE CONDUIT A LE FAIRE DANS LA SIDERURGIE. C'EST PAR UNE POLITIQUE DE REORIENTATION DE LA CONSTRUCTION NAVALE, C'EST PAR LE MAINTIEN DE CERTAINES COMMANDES AIDEES PAR L'ETAT, EN-PARTICULIER LA COMMANDE DE BATEAUX POLONAIS, QUE L'ON A PU MAINTENIR LA SITUATION DANS LES CHANTIERS NAVALS ET QUE L'ON CONTINUERA DE LE FAIRE. LES CHANTIERS DEVANT, PROGRESSIVEMENT, RECHERCHER DES ORIENTATIONS DE LEURS ACTIVITES QUI LES MAINTIENNENT DANS UNE SITUATION D'EMPLOI ET DE CONCURRENCE.
- POUR LA DEFENSE DES INTERETS FRANCAIS, NOUS L'AVONS TOUJOURS ASSUREE AU-SEIN DU CONSEIL_EUROPEEN, VOUS N'AVEZ JAMAIS VU UNE SEULE FOIS LA FRANCE AVOIR A S'INCLINER DEVANT UNE DECISION QUI LUI AURAIT ETE IMPOSEE. LE POINT_DE_VUE FRANCAIS A TOUJOURS ETE INTEGRALEMENT DEFENDU AU CONSEIL_EUROPEEN ET CONTINUERA DE L'ETRE
-
M. VEROTS - (NICE-MATIN).- M. LE PRESIDENT, DANS QUELLE MESURE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE VOUS PARAIT-ELLE DEVOIR TRANSFORMER LES DONNEES CLASSIQUES DU PROBLEME DE L'EMPLOI ET CERTAINES QUESTIONS COMME LA REDUCTION A 35 HEURES DE LA DUREE HEBDOMADAIRE DU TEMPS DE TRAVAIL ? LE PRESIDENT.- IL Y A DES PROGRESSIONS QUI NE PEUVENT ETRE ENVISAGEES QUE S'IL Y A HARMONISATION EUROPEENNE, LES PROGRESSIONS QUI S'EXPRIMENT EN TERMES DE CONCURRENCE NE PEUVENT ETRE REALISEES QUE SI LE PAYS CONCURRENT LES REALISE D'UNE MANIERE COORDONNEE OU SIMULTANEE. C'EST POURQUOI IL Y A DES PROBLEMES SOCIAUX, COMME CELUI DU REAMENAGEMENT DE LA DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL, QUI PEUVENT ETRE MIEUX ABORDES SUR-LE-PLAN EUROPEEN QUE SUR-LE-PLAN NATIONAL.
- LORS DU DERNIER CONSEIL_EUROPEEN, NOUS AVONS DEMANDE A LA COMMISSION 'COMMISSION_EUROPEENNE' DE NOUS PRESENTER UNE ETUDE SUR LES PROBLEMES POSES PAR UNE REDUCTION COORDONNEE DE LA DUREE DU TEMPS DE TRAVAIL
-
M. COUSTEAUX - (LA_DEPECHE_DU_MIDI).- UN PROBLEME D'EMPLOI, UN PROBLEME PRESTIGIEUX POUR LA FRANCE, DANS LE SUD-OUEST, ET, A TOULOUSE EN-PARTICULIER, ON SE REJOUIT DU SUCCES COMMERCIAL REMPORTE PAR LE PROGRAMME AIRBUS. EN PRESENCE DE SUCCES, UNE INTERROGATION VIENT A L'ESPRIT : L'INDUSTRIE EUROPEENNE SERA-T-ELLE EN_MESURE DE SATISFAIRE LA DEMANDE DANS LES DELAIS VOULUS PAR LES COMPAGNIES CLIENTES, CE QUI EST LE GROS PROBLEME. EN_OUTRE, LES BRUITS COMMENCENT A SE REPANDRE QUE LA CHAINE D'ASSEMBLAGE DE LA NOUVELLE VERSION DE A_310 POURRAIT ETRE INSTALLEE EN ALLEMAGNE ET NON DANS L'USINE LOCALE DE L'AEROSPATIALE. MONSIEUR LE PRESIDENT, CETTE RUMEUR, REPOSE-T-ELLE SUR DES FONDEMENTS SOLIDES ?
- LE PRESIDENT.- NON. RAPPELEZ-VOUS LES EFFORTS QUE NOUS AVONS ACCOMPLIS POUR QUE AIRBUS SOIT UN SUCCES. VOUS RETROUVEREZ DANS VOS JOURNAUX LES COMMUNIQUES DES REUNIONS FRANCO - ALLEMANDES DES ANNEES 1975 - 1976, OU NOUS AVONS OBTENU DE NOS PARTENAIRES ALLEMANDS 'RFA' LE FINANCEMENT PUIS LA REALISATION DE L'ENTREPRISE AIRBUS. CETTE ENTREPRISE EST UN SUCCES, ET UN SUCCES QUI DEPASSE LES PREVISIONS LES PLUS OPTIMISTES.
- NOUS AVONS PRIS, AU PRINTEMPS DERNIER, LA DECISION DE FAIRE UN NOUVEL AIRBUS, C'EST-A-DIRE UN AVION DE TAILLE MOYENNE PAR-RAPPORT AU GROS PORTEUR ACTUEL. DANS L'ACCORD QUI A ETE SIGNE, IL EST PREVU LE MONTAGE DE CE NOUVEL AIRBUS A TOULOUSE, CECI FAIT PARTIE DE L'ACCORD ET NE PEUT PAS ETRE REMIS EN QUESTION.
- NOUS NOUS SOMMES OCCUPES RECEMMENT DU RYTHME DE CONSTRUCTION, IL DEVRA ETRE AJUSTE, C'EST-A-DIRE AUGMENTE A UN NIVEAU TEL QUE L'ON PUISSE SATISFAIRE REGULIEREMENT LES DEMANDES DE NOUVELLES COMMANDES PASSEES A NOTRE INDUSTRIE AEROSPATIALE. COMPTE_TENU DU NIVEAU EFFECTIF DES COMMANDES ET DES DELAIS DANS LESQUELS CES COMMANDES DOIVENT ETRE SATISFAITES, IL Y A DES PERSPECTIVES DE PLEIN EMPLOI DURABLES POUR L'AEROSPATIALE A TOULOUSE
-
M. VEROTS - (NICE-MATIN).- L'ACTUALITE, MONSIEUR LE PRESIDENT, COMMANDE DE VOUS POSER LA QUESTION : QUELLES SONT LES CONSEQUENCES PREVISIBLES DE LA VICTOIRE, MAINTENANT INDUBITABLE, DES CONSERVATEURS EN GRANDE-BRETAGNE ?
- LE PRESIDENT.- NOUS NOUS SOMMES FIXES POUR REGLE DE NE PAS INTERVENIR, DE NE PAS PORTER DE JUGEMENT DANS LES AFFAIRES INTERIEURES DE NOS PARTENAIRES. C'EST D'AILLEURS UNE REGLE DONT NOUS SOUHAITONS QU'ILS S'INSPIRENT. NOUS AVONS ETE CONDUITS A LE RAPPELER A CERTAINS D'ENTRE EUX LORS DES ELECTIONS 'LEGISLATIVES' DE MARS 1978. JE M'EN TIENDRAI A CETTE REGLE. JE DIRAI QUE LA FRANCE RESPECTE LE CHOIX DES ELECTEURS BRITANNIQUES.
- POUR CE QUI EST DU PREMIER MINISTRE, J'AI ETE CONDUIT A DIRE DEPUIS QUATRE ANS COMBIEN JE SOUHAITAIS QUE SE DEVELOPPE LE ROLE DES FEMMES DANS LA POLITIQUE ET DANS L'EXERCICE DES DIVERSES RESPONSABILITES. C'EST POURQUOI JE SERAIS HEUREUX DE TRAVAILLER AVEC LE NOUVEAUX PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE 'MARGARET THATCHER', DANS-LE-CADRE DE NOS RELATIONS REGULIERES BILATERALES, COMME DANS-LE-CADRE DE NOS TRAVAUX COMMUNAUTAIRES
-
M. BONNET - (LA_NOUVELLE_REPUBLIQUE).- LA SUSPENSION PROVISOIRE DU PERMIS DE CONSTRUIRE DE LA CENTRALE 'NUCLEAIRE' DE BELVILLE DANS LA REGION CENTRE, LE RALENTISSEMENT DE LA PROCEDURE CONCERNANT LES TRAVAUX, TEL LE PELERIN PRES DE NANTES, L'INCERTITUDE QUI SUBSISTE SUR LA MISE EN_OEUVRE DU PROJET DE PLOGOFF, EN BRETAGNE, SONT-ILS L'INDICE D'UNE NOUVELLE ETAPE DANS NOTRE PLAN D'EQUIPEMENT NUCLEAIRE, DU MOINS POUR CE QUI EST DE LA FIABILITE DU FONCTIONNEMENT ET DE LA SECURITE, TANT DU PERSONNEL DES CENTRALES QUE DU VOISINAGE ?
- LE PRESIDENT.- NON, CE SONT DES CAS PARTICULIERS. LA SUSPENSION DU PERMIS DE CONSTRUIRE POUR LA CENTRALE QUI SE TROUVE DANS LA REGION CENTRE EST INTERVENUE A LA SUITE D'UNE ACTION JUDICIAIRE ET D'UNE DECISION DU TRIBUNAL. CELLE-CI A FAIT L'OBJET D'UN APPEL ET SERA REEXAMINEE PAR LE JUGE. POUR LE PELERIN, UNE PROCEDURE EST EN-COURS, ELLE AVAIT DONNE _LIEU, ET DONNE ENCORE _LIEU, A UN CERTAIN NOMBRE D'ETUDES ET D'INVESTISSEMENTS. LE PROGRAMME NUCLEAIRE FRANCAIS N'EST PAS REMIS EN_QUESTION ET SE DEROULERA AU RYTHME PREVU
-
'REPONSE' ON A PU CONSTATER QUE LES FRANCAIS ETAIENT, DANS LEUR NETTE MAJORITE, FAVORABLES A L'ENERGIE NUCLEAIRE. C'EST UNE PREUVE DE LEUR INTELLIGENCE. SACHANT QU'ILS NE DISPOSENT PAS D'ENERGIE NATIONALE, ILS COMPRENNENT BIEN QUE L'ACTIVITE ECONOMIQUE ET L'EMPLOI DES PROCHAINES ANNEES DEPENDRA DE LA CAPACITE QUE NOUS AURONS A DEVELOPPER DES SOURCES D'ENERGIES NATIONALES : L'ENERGIE NUCLEAIRE JUSQU'A L'AN 2000, LES ENERGIES NOUVELLES PRENANT PROGRESSIVEMENT UNE PART CROISSANTE D'ICI QUINZE A VINGT ANS.
- LA SECURITE : NOUS AVONS PRIS AU SERIEUX L'ACCIDENT QUI S'EST PRODUIT AUX ETATS-UNIS. UNE MISSION EST ALLEE SUR_PLACE, ELLE A RECUEILLI UNE DOCUMENTATION TRES COMPLETE. CETTE DOCUMENTATION SERA RENDUE PUBLIQUE APRES AVOIR ETE SOUMISE A L'EXAMEN CRITIQUE DE SAVANTS DE GRAND RENOM, POUR QUE LES FRANCAIS SOIENT INFORMES, NON PAR CEUX QUI SONT LES UTILISATEURS DE L'ENERGIE NUCLEAIRE, MAIS PAR DES PERSONNALITES DONT LA REPUTATION EST UN GAGE D'IMPARTIALITE ABSOLUE.
- JE SOUHAITE DEVELOPPER LE ROLE DE L'ACADEMIE DES SCIENCES DANS L'EXAMEN D'UN CERTAIN NOMBRE DE GRANDES QUESTIONS SCIENTIFIQUES NATIONALES. L'ACADEMIE DES SCIENCES A CHOISI SIX SAVANTS, TROIS PHYSICIENS ET TROIS MEDECINS OU BIOLOGISTES, TOUS PRIX_NOBEL OU HOMMES DE TRES GRANDE REPUTATION. CE SONT EUX QUI VEILLERONT A LA QUALITE DE L'INFORMATION QUI SERA DONNEE AU PUBLIC FRANCAIS SUR LA _NATURE DES CAUSES DE CET ACCIDENT ET LES CONSEQUENCES QUE L'ON PEUT EN TIRER. SUR-LE-PLAN DE LA SECURITE, NOUS ATTACHONS LA PLUS GRANDE IMPORTANCE A TOUTES LES DISPOSITIONS ET PRECAUTIONS QUI PEUVENT ETRE PRISES CONCERNANT LA GARANTIE DE SECURITE DE NOS CENTRALES NUCLEAIRES
-
M. GUENERON - (PARIS_NORMANDIE).- MONSIEUR LE PRESIDENT, EN DEHORS DES GARANTIES TECHNIQUES QUE VOUS VENEZ D'EVOQUER, EST-CE QU'IL N'Y A PAS AUSSI UN ASPECT PLUS PSYCHOLOGIQUE DONT ON N'A PAS TOUJOURS TENU _COMPTE, POUR LES IMPLANTATIONS DE CENTRALES NUCLEAIRES : L'EXEMPLE DE LA VILLE DE DIEPPE, QUI PROVOQUE UNE CERTAINE EMOTION, CETTE VILLE VA ETRE PRISE EN SANDWICH ENTRE DEUX GROSSES CENTRALES, CELLE DE PALUEL AU SUD, QUI EST EN-COURS DE CONSTRUCTION, ET CELLE DE PENDY AU NORD, QUI EST EN PROJET. EST-CE QUE VOUS ESTIMEZ QU'IL Y A UN SEUIL DE L'ACCESSIBLE ET DE L'INACCEPTABLE EN-MATIERE NUCLEAIRE ?
- LE PRESIDENT.- LES IMPLANTATIONS DOIVENT ETRE RECHERCHEES AVEC BEAUCOUP DE SOIN. IL Y A DES REGIONS QUI SE PREOCCUPENT DE POUVOIR DISPOSER DE SOURCES D'ENERGIE IMPORTANTES SUR_PLACE, C'EST LE CAS DANS L'OUEST, EN LORRAINE ET MEME DANS LE LANGUEDOC - ROUSSILLON. CERTAINES INSTANCES, RECEMMENT, ONT EXPRIME CE VOEU CAR LES INDUSTRIES PEUVENT SE DEVELOPPER D'AUTANT PLUS FACILEMENT QU'IL Y A UNE PRODUCTION D'ENERGIE A PROXIMITE. C'EST POURQUOI NOTRE CARTE NATIONALE DE PRODUCTION D'ELECTRICITE DOIT TENIR _COMPTE DE LA VOCATION DES REGIONS A UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL.
- DANS LE CAS DE LA HAUTE-NORMANDIE IL Y AVAIT EN EFFET UNE CENTRALE DONT LA CONSTRUCTION ETAIT PREVUE AU SUD DE DIEPPE. LE SITE AVAIT ETE CHOISI DEPUIS LONGTEMPS EN-FONCTION DES FACILITES QU'IL OFFRAIT. LA CONSTRUCTION D'UNE SECONDE CENTRALE ETANT PREVUE, EDF A PROPOSE LE CHOIX ENTRE CINQ OU SIX SITES. LE CONSEIL_REGIONAL DE LA HAUTE-NORMANDIE A FINALEMENT CHOISI LE SITE AU NORD DE DIEPPE. JE N'AI DONC PAS A APPRECIER LES MOTIFS QUI ONT CONDUIT A LE RETENIR
-
M. RAGOT - (CENTRE_PRESSE).- MONSIEUR LE PRESIDENT, LES PRIX AU DETAIL DES CARBURANTS VONT AUGMENTER A LA SUITE DES HAUSSES DECIDEES PAR L'OPEP. CET ALOURDISSEMENT DE LA FACTURE PETROLIERE, QUE M. DENIAU SITUE ENTRE 500 ET 600 MILLIONS DE FRANCS PAR MOIS, RISQUE DE PESER DE PLUS EN PLUS AU MOMENT OU UN REDEMARRAGE DE L'ACTIVITE INDUSTRIELLE SE MANIFESTE. MONSIEUR LE PRESIDENT, JUSQU'A QUELLE LIMITE ESTIMEZ-VOUS QUE L'ECONOMIE FRANCAISE POURRA ABSORBER DE NOUVELLES HAUSSES PREVISIBLES, MALGRE LES BONS RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR.
- LE PRESIDENT.- IL EST EVIDENT QUE LES HAUSSES SUCCESSIVES DES PRIX DU PETROLE CONTRARIENT LES EFFORTS NATIONAUX EN_VUE D'ACCENTUER LE RYTHME DE NOTRE ACTIVITE ECONOMIQUE ET DE NOTRE EMPLOI. CES HAUSSES CONSTITUENT UN IMPOT QUE NOUS PAYONS A L'EXTERIEUR. CET IMPOT A ETE A NOUVEAU MAJORE CES DERNIERES SEMAINES ET RISQUE DE L'ETRE ENCORE D'ICI LA FIN DE L'ANNEE. NOTRE PREMIER OBJECTIF DOIT ETRE DE LIMITER CETTE PONCTION SUR NOS RESSOURCES DE DEUX MANIERES : LES ECONOMIES D'ENERGIE A L'INTERIEUR ET UNE ACTION INTERNATIONALE POUR EVITER LE DESEQUILIBRE DU MARCHE PETROLIER QUI CONDUIT A LA POURSUITE DE CES HAUSSES. NOTRE MINISTRE DE L'INDUSTRIE, M. GIRAUD, SE RENDRA, A LA FIN MAI, AUX ETATS-UNIS POUR EXAMINER, AVEC LES RESPONSABLES DE L'ECONOMIE AMERICAINE, LEUR PROGRAMME D'ECONOMIE D'ENERGIE ET LES MESURES QUI PEUVENT ETRE PRISES POUR AMELIORER L'EQUILIBRE DU MARCHE PETROLIER. IL Y AURA AUSSI AU-COURS DES PROCHAINES SEMAINES, DES CONVERSATIONS AVEC LES MINISTRES RESPONSABLES DE L'ENERGIE, DANS DE TRES IMPORTANTS PAYS PRODUCTEURS DE PETROLE, POUR VOIR AVEC EUX COMMENT OBTENIR UN MEILLEUR EQUILIBRE ET UNE STABILISATION DU MARCHE
-
'REPONSE' J'AI RECU RECEMMENT LES RESPONSABLES DE L'ECONOMIE MEXICAINE. NOUS APPROUVONS LES INITIATIVES QUI POURRAIENT ETRE PRISES PAR LE MEXIQUE POUR FAVORISER UNE DISCUSSION INTERNATIONALE SUR L'AMELIORATION DE L'EQUILIBRE DU MARCHE PETROLIER. C'EST A LA FOIS PAR UNE POLITIQUE ACTIVE D'ECONOMIE D'ENERGIE ET PAR LA _RECHERCHE D'UN MEILLEUR EQUILIBRE DU MARCHE PETROLIER QUE NOUS POUVONS CHERCHER A ATTENUER CES HAUSSES, MAIS ELLES REPRESENTENT CHAQUE FOIS UNE PONCTION SUR NOTRE ECONOMIE. NOUS NE POUVONS FAIRE_FACE A CES HAUSSES QUE PAR UN EFFORT SUPPLEMENTAIRE DE TRAVAIL, DE PRODUCTION ET D'EXPORTATION
-
MME CHABRIDON - (RMC).- JEAN-PIERRE SOISSON VIENT DE DECLARER QUE LA TOURNEE DES SPRINGBOCKS 'AFRIQUE_DU_SUD' EN FRANCE N'AURAIT PAS _LIEU A CAUSE DES PROBLEMES DE SEGREGATION RACIALE. C'EST UNE QUESTION PARTICULIEREMENT IMPORTANTE ICI, AU PAYS DU RUGBY. EST-IL SOUHAITABLE DE MELANGER AINSI LA POLITIQUE ET LE SPORT ?
- LE PRESIDENT.- CHACUN DANS CE DOMAINE EXERCE SA RESPONSABILITE. LES MOUVEMENTS SPORTIFS FRANCAIS, EN-PARTICULIER LE MOUVEMENT DU RUGBY, AVAIENT PRIS POSITION EN_FAVEUR D'UNE LIBERTE CONCERNANT LE DEROULEMENT DES MATCHS DE RUGBY. JE NE CRITIQUE EN AUCUNE MANIERE LA POSITION QUI A ETE PRISE PAR LA FEDERATION FRANCAISE DE RUGBY OU LES INSTANCES SPORTIVES ; LE GOUVERNEMENT A UNE AUTRE RESPONSABILITE : APPRECIER LES CONSEQUENCES POLITIQUES, POUR LA FRANCE, DE QUESTIONS QUI SONT JUGEES SENSIBLES PAR D'AUTRES.
- L'APARTHEID EST UN PROBLEME QUI EST ABSOLUMENT AU-CENTRE DE LA SENSIBILITE AFRICAINE. POUR LES AFRICAINS, L'IDEE QUE NOUS PARTICIPERIONS ENSEMBLE A DES ACTIVITES QUI SONT, APRES TOUT, DES FETES - PARCE QUE LES ACTIVITES SPORTIVES SONT DES FETES - EST QUELQUE CHOSE, IL FAUT SAVOIR, IL FAUT LE DIRE, DE DIFFICILEMENT COMPREHENSIBLE. AUTANT LE MOUVEMENT SPORTIF ETAIT DANS SA LIGNE EN DISANT CE QU'IL A DIT, AUTANT IL ETAIT DE LA RESPONSABILITE DU GOUVERNEMENT D'EN APPRECIER LES CONSEQUENCES POLITIQUES
-
J.C. VAJOU.- MONSIEUR LE PRESIDENT, NOUS SOMMES DANS UNE REGION OU L'INFLUENCE RADICALE FUT PRESENTE ET TRES ACTIVE DURANT UNE GRANDE PARTIE DU SIECLE. QUAND ON PARLE DEVANT VOUS DE LA SENSIBILITE RADICALE, QU'EST-CE QUE CELA EVOQUE POUR VOUS, EST-CE QUE VOUS PENSEZ QUE C'EST QUELQUE CHOSE QUI TEND A DISPARAITRE OU EST-CE ENCORE UNE CERTAINE MENTALITE ATTACHEE A UNE CULTURE ET A UN TERRITOIRE ?
- LE PRESIDENT.- JE NE REPONDRAI PAS A L'ANALYSE DE CE QUE SERAIT LE ROLE OU LA SITUATION DU PARTI RADICAL A L'HEURE ACTUELLE. JE N'AI PAS EN EFFET A COMMENTER LA SITUATION DE TEL OU TEL PARTI, EN-PARTICULIER DU PARTI RADICAL
-
'REPONSE' SI VOUS PRENEZ LE MOT "RADICAL" DANS LE SENS DE L'HISTOIRE POLITIQUE DE NOTRE PAYS, QUI EN EFFET EXPRIME UN CERTAIN TEMPERAMENT, NOTAMMENT LE TEMPERAMENT DU SUD-OUEST, DE QUOI S'AGIT-IL ? C'EST D'ABORD UN ATTACHEMENT A LA REPUBLIQUE. CET ATTACHEMENT A LA REPUBLIQUE, A LA FORME REPUBLICAINE DE NOTRE POUVOIR, RESTE FONDAMENTAL. IL Y A LA UNE PERMANENCE. JE ME REJOUIS DE PENSER QUE LE SUD-OUEST RESTE PROFONDEMENT REPUBLICAIN.
- C'ETAIT ENSUITE L'IDEE QU'IL FALLAIT RECHERCHER DANS LA VIE POLITIQUE ET SUR LES PROBLEMES QUI SE POSENT UN CERTAIN CONSENSUS. LE PARTI RADICAL A EU DES DISCUSSIONS. DE CES DISCUSSIONS UN ACCORD, UN CONSENSUS A JAILLI. JE CROIS QUE C'EST UNE BONNE CHOSE. IL EST SOUHAITABLE DE RECHERCHER ENSEMBLE CERTAINES SOLUTIONS.
- MAIS IL FAUT SE RAPPELER QUE LE PARTI RADICAL ETAIT UN PARTI DU GOUVERNEMENT ET QUI A MONTRE, DANS LES CIRCONSTANCES DIFFICILES, A LA FIN DU SIECLE DERNIER ET AU DEBUT DE CE SIECLE, LA CAPACITE NECESSAIRE POUR REGLER LES PROBLEMES DE CE GOUVERNEMENT. NOTRE PROBLEME EST TOUJOURS, EN FRANCE, DE FAIRE UNE SYNTHESE SATISFAISANTE ENTRE LA DISCUSSION ET LA DELIBERATION QUI DOIVENT PRECEDER EN EFFET L'ORIENTATION ET, EN MEME TEMPS, LE FAIT D'ETRE CAPABLE, EN-CAS DE COUP DUR, DE CONDUIRE AVEC FERMETE ET DUREE UNE POLITIQUE QUI RESOLVE LES PROBLEMES DE LA FRANCE
-
M. VAJOU - (RMC).- VOUS AVEZ RECU, HIER, A L'ELYSEE, M. FRANCOIS MITTERRAND, POUR LUI FAIRE PART DES ENTRETIENS QUE VOUS AVEZ EUS A MOSCOU AVEC M. LEONID BREJNEV. PEUT-ON SAVOIR QUELLE CONCLUSION VOUS TIREZ DE CET ENTRETIEN ET, PLUS GENERALEMENT, DES RENCONTRES QUE VOUS AVEZ EUES JUSQU'A PRESENT AVEC DES DIRIGEANTS DE L'OPPOSITION ?
- LE PRESIDENT.- EN RECEVANT HIER M. FRANCOIS MITTERRAND, ACCOMPAGNE DE M. LIONEL JOSPIN, COMME JE L'AI RECU DEJA A DEUX REPRISES, MON OBJECTIF EST DE REVENIR PROGRESSIVEMENT A UNE SITUATION NORMALE DE NOTRE VIE POLITIQUE. CAR, JE L'AI DIT, L'OPPOSITION FAIT PARTIE DE LA VIE NATIONALE ET NOUS NE SERIONS PAS DANS UN REGIME DEMOCRATIQUE S'IL N'Y AVAIT PAS D'OPPOSITION. L'OPPOSITION ATTESTE LE CARACTERE DEMOCRATIQUE DE NOTRE VIE NATIONALE. BIEN ENTENDU, LE GOUVERNEMENT A SES RESPONSABILITES. L'OPPOSITION A LES SIENNES. ELLES NE SONT PAS DE MEME _NATURE. IL EST IMPORTANT DE SE RENCONTRER DE SE CONNAITRE ET DE S'INFORMER.
- J'AI EU L'OCCASION, A LA FIN DE LA SEMAINE DERNIERE, DE RENCONTRER LONGUEMENT M. BREJNEV ET LES DIRIGEANTS SOVIETIQUES C'EST-A-DIRE LES DIRIGEANTS D'UNE DES TOUTES PREMIERES PUISSANCES DU MONDE. NOUS AVONS PARLE DE L'EQUILIBRE INTERNATIONAL, DES MENACES SUR LA PAIX, DE LA DETENTE, DU DESARMEMENT ET DES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET L'UNION SOVIETIQUE 'URSS'. IL EST IMPORTANT QUE LES GRANDS DIRIGEANTS DE LA VIE POLITIQUE FRANCAISE SOIENT INFORMES DU CONTENU DE CES CONVERSATIONS. L'OBJET DE CETTE RENCONTRE ETAIT D'INFORMER, PAR MON EXPOSE ET, PAR DES REPONSES AUX QUESTIONS LES PRINCIPAUX DIRIGEANTS DE LA MAJORITE ET DE L'OPPOSITION. BIEN ENTENDU, CES CONVERSATIONS NE CHANGENT PAS LA _NATURE DES CONVICTIONS DES UNS ET DES AUTRES, NI LES MIENNES, NI CELLES DE MES INTERLOCUTEURS. MAIS ELLES VISENT A RETABLIR EN FRANCE LES CONDITIONS NORMALES DES RELATIONS ET DU DEBAT POLITIQUES
-
M. ROGER (LA_MARSEILLAISE).- DEVANT LES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE '1ER MAI 1979', VOUS AVEZ DECLARE QUE LA SOLUTION DES PROBLEMES ECONOMIQUES ET SOCIAUX, SUR LESQUELS NOUS BUTONS NATIONALEMENT, POURRAIT ETRE TROUVEE AU-PLAN EUROPEEN. JACQUES DELORS A EMIS UNE OPINION SIMILAIRE DEVANT LE CONGRES DU PARTI SOCIALISTE EUROPEEN A BESANCON DERNIEREMENT, SOUS L'EGIDE DU MOUVEMENT EUROPEEN ; M. EDGAR FAURE, QUI EST CANDIDAT SUR LA LISTE UDF ET M. PISANI SUR LA LISTE DU PARTI SOCIALISTE 'PS', SE SONT TROUVES EUX AUSSI D'ACCORD POUR L'EXTENSION DES POUVOIRS LEGISLATIFS DU PARLEMENT_EUROPEEN ET DE SES PREROGATIVES EN-MATIERE DE DEFENSE ET DE POLITIQUE EXTERIEURE.
- CES FAITS NE TEMOIGNENT-ILS PAS D'UN RAPPROCHEMENT DE L'OPPOSITION, DE LA MAJORITE ET DU PARTI SOCIALISTE ? NE PENSEZ-VOUS PAS QU'UNE REDISTRIBUTION DES CARTES SUR L'ECHIQUIER POLITIQUE EST EN-COURS ET QU'UNE NOUVELLE MAJORITE COMPRENANT LE PARTI SOCIALISTE EST EN-TRAIN DE SE DESSINER ?
- LE PRESIDENT.- CE N'EST PAS DU TOUT MON ANALYSE. JE DOIS D'ABORD VOUS PARLER DE LA QUESTION DE L'EUROPE. JE SUIS CONVAINCU, DEPUIS L'ORIGINE, QUE LE DEBAT A PROPOS DES ELECTIONS 'PARLEMENT_EUROPEEN' DU 10 JUIN PROCHAIN VA SE CENTRER PROGRESSIVEMENT SUR L'EUROPE ET JE CROIS QUE C'EST UNE BONNE CHOSE. IL EST TOUJOURS BON QU'UN DEBAT SE CENTRE SUR SON OBJECTIF PRINCIPAL. VOUS CITEZ ACTUELLEMENT DES POSITIONS QUI SONT CELLES DES UNS ET DES AUTRES A PROPOS DE L'EUROPE. JADIS IL Y AVAIT EN FRANCE DEUX GRANDS DEBATS :
- LE DEBAT SUR LA SUPRANATIONALITE. CERTAINS PENSAIENT QU'IL POUVAIT Y AVOIR EN EUROPE UN POUVOIR SUPRANATIONAL, COMME DANS UN ETAT FEDERAL. D'AUTRES ETAIENT TOUT A FAIT HOSTILES A CETTE FORMULE. CE FUT LE GRAND DEBAT DES ANNEES 1950 A 1960. CE DEBAT EST TERMINE PUISQU'A L'HEURE ACTUELLE PLUS PERSONNE, PARMI LES GRANDES FORMATIONS POLITIQUES, MAJORITE OU OPPOSITION N'EST EN_FAVEUR DU POUVOIR SUPRANATIONAL. DONC LA PREMIERE QUERELLE SUR L'ORGANISATION DE L'EUROPE EST CLOSE
-
LE DEUXIEME DEBAT SE SITUAIT DANS LES ANNEES 1976 - 1977 : C'ETAIT LE DEBAT SUR LES POUVOIRS DE L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE. CERTAINS CRAIGNAIENT QUE L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE, DU FAIT DE SON ELECTION, N'EN TIRE PARTI POUR ETENDRE SES POUVOIRS. J'AI RENCONTRE LES DIRIGEANTS DE LA MAJORITE A CE SUJET. J'AI CONSTATE QUE PERSONNE N'ETAIT DISPOSE ACTUELLEMENT A SOUTENIR UNE EXTENSION DES POUVOIRS DE L'ASSEMBLEE AU-DELA DES COMPETENCES DU TRAITE_DE_ROME. JE DIS BIEN PERSONNE. ET COMME DANS L'OPPOSITION C'EST EGALEMENT LA THESE DU PARTI SOCIALISTE 'PS' ET LA POSITION DU PARTI COMMUNISTE 'PCF', IL N'Y A AUCUN MOUVEMENT POLITIQUE EN FRANCE A L'HEURE ACTUELLE QUI PROPOSE L'EXTENSION DES POUVOIRS DE L'ASSEMBLEE ELUE AU SUFFRAGE UNIVERSEL.
- AINSI, LES DEUX QUERELLES SUCCESSIVES SUR L'EUROPE ONT ETE VIDEES DE LEUR CONTENU.
- IL RESTE A SAVOIR COMMENT LA FRANCE ENTEND CONTRIBUER A L'ORGANISATION DE L'EUROPE ET A LA SOLUTION DES PROBLEMES QUI SE POSENT SUR-LE-PLAN EUROPEEN
-
'REPONSE' VOUS AVEZ EVOQUE LES QUESTIONS SOCIALES. SUR CE _PLAN, IL NE S'AGIT NULLEMENT DE SUBSTITUER UNE LEGISLATION EUROPEENNE A DES LEGISLATIONS NATIONALES. LA LEGISLATION RESTERA NATIONALE. LA QUESTION EST DE SAVOIR SI L'ON DOIT CONCERTER L'EVOLUTION DE NOS LEGISLATIONS DE FACON A CE QU'ELLES SE FASSENT DE MANIERE PARALLELE.
- AU MOMENT DE LA NEGOCIATION DU TRAITE_DE_ROME, LA FRANCE A DEMANDE ET OBTENU QUE SOIT PREVUE L'EGALISATION DES SALAIRES MASCULINS ET FEMININS QUI N'ETAIT PAS RETENUE DANS LA LEGISLATION DE CERTAINS PAYS PARTENAIRES. ON A PU, GRACE-A CETTE ACTION, OBTENIR PROGRESSIVEMENT, MALGRE CERTAINES INSUFFISANCES REGRETTABLES, L'EGALISATION DES SALAIRES MASCULINS ET FEMININS.
- DE MEME IL DOIT Y AVOIR DE NOUVEAU PROGRES SOCIAUX CONCERNANT PAR EXEMPLE CERTAINS ASPECTS DE LA DUREE DU TRAVAIL. IL VAUT MIEUX LES CONCERTER SUR-LE-PLAN EUROPEEN POUR QU'ILS NE FAUSSENT PAS LA CONCURRENCE ENTRE LES PAYS QUI FERONT CES PROGRES ET LES PAYS QUI NE POURRONT PAS LES FAIRE
-
M. CHAUTEMPS - (MIDI_LIBRE).- L'ASSEMBLEE_DES_COMMUNAUTES_EUROPEENNES PREVOIT L'ELECTION D'UN CERTAIN NOMBRE DE DEPUTES POUR UNE DUREE DE SIX ANS, ET NON LA MISE A LA DISPOSITION DE LA LISTE D'UN CERTAIN NOMBRE DE SIEGES QU'ELLE POURRAIT FAIRE OCCUPER A-TITRE SUCCESSIF. CELA ETANT, EST-CE QUE LE SYSTEME DE ROTATION ENVISAGE PAR L'UNE DES LISTES EN PRESENCE A DES CHANCES D'ETRE ACCEPTE A STRASBOURG ?
- LE PRESIDENT.- IL FAUT QUE VOUS POSIEZ LA QUESTION SOIT AUX DIRIGEANTS DE CETTE LISTE 'DIFE ' RPR', SOIT AU FUTUR BUREAU DE L'ASSEMBLEE_DES_COMMUNAUTES_EUROPEENNES. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE N'EST PAS CONCERNE
-
M. BONNET - (LA_NOUVELLE_REPUBLIQUE).- LA LOI VEIL SUR L'AVORTEMENT DOIT ETRE REEXAMINEE PAR LE PARLEMENT A L'AUTOMNE. DEJA ELLE SUSCITE DES PRISES DE POSITION CATEGORIQUES, DE LA PART DE L'EPISCOPAT NOTAMMENT, ET DES HOMMES POLITIQUES QUI LA REMETTENT EN QUESTION. ON PRETEND QU'ELLE A JOUE UN ROLE DANS LA DENATALITE QUI AFFECTE LA FRANCE ET AU NOM DES GRANDS PRINCIPES ET DES BONS SENTIMENTS LE DEBAT DEVIENT PASSIONNE. QUE PENSEZ-VOUS, MONSIEUR LE PRESIDENT, DE L'APPLICATION DE CETTE LOI DURANT CINQ ANS ET DE SON AVENIR ?
- LE PRESIDENT.- CE DEBAT DOIT VENIR EN SON TEMPS. LORSQUE LE GOUVERNEMENT DE L'EPOQUE, C'EST-A-DIRE LE GOUVERNEMENT EN-FONCTION A L'AUTOMNE 1974, A PROPOSE LA LOI SUR L'INTERRUPTION DE GROSSESSE, IL A DELIBEREMENT FIXE UNE DUREE A L'APPLICATION DE CETTE LOI : CINQ ANS. CETTE PERIODE DEVAIT PERMETTRE AU PARLEMENT D'UNE_PART, ET A L'OPINION D'AUTRE_PART, D'APPRECIER OBJECTIVEMENT LES CONDITIONS DANS LESQUELLES CETTE LOI A ETE APPLIQUEE ET LES CONSEQUENCES DE SON APPLICATION. CE N'EST DONC PAS CONTRE L'AVIS DU GOUVERNEMENT, C'EST A SON INITIATIVE, QUE CET EXAMEN AURA _LIEU A L'AUTOMNE PROCHAIN. IL N'Y A PAS _LIEU D'OUVRIR CE DEBAT A L'HEURE ACTUELLE A PROPOS D'UN AUTRE SUJET, LA DESIGNATION DES REPRESENTANTS DE LA FRANCE A L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE, QUI N'A AUCUN _RAPPORT AVEC CELUI-CI. LA DISCUSSION AU TERME DE LAQUELLE LE PARLEMENT SE PRONONCERA SUR LA RECONDUCTION DE LA LOI DEVRA AVOIR _LIEU AVEC TOUTE LA DIGNITE ET TOUTE LA PRECISION NECESSAIRES. IL FAUDRA EFFECTIVEMENT FAIRE UN BILAN DE LA LOI SUR L'AVORTEMENT ET VERIFIER LA FACON OBJECTIVE ET SCIENTIFIQUE, CERTAINES AFFIRMATIONS POUR SAVOIR SI ELLES SONT FONDEES OU NON, NOTAMMENT LES RELATIONS ENTRE CETTE LOI ET L'EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE
-
MME CHABRIDON - (RMC).- IL Y A DIX ANS, LE GENERAL DE GAULLE DISAIT : LE POUVOIR, AUJOURD'HUI, BEAUCOUP D'HOMMES POLITIQUES SE RECLAMENT DE LUI, AUSSI BIEN DANS LA MAJORITE QUE DANS L'OPPOSITION. VOUS-MEME, MONSIEUR LE PRESIDENT, ETES-VOUS AUJOURD'HUI GAULLISTE OU GISCARDIEN, BIEN QUE, LORS DE VOTRE DERNIERE EMISSION TELEVISEE VOUS N'AYEZ DEMANDE A PERSONNE D'ETRE GISCARDIEN ?
- LE PRESIDENT.- IL Y A DEUX QUESTIONS DIFFERENTES :
- D'UNE_PART, LE ROLE DU GENERAL DE GAULLE COMME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ET NON SEULEMENT COMME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE MAIS COMME ACTEUR DE L'HISTOIRE DE FRANCE. JE ME SOUVIENS LUI AVOIR UN JOUR POSE LA QUESTION, ET JE LUI AI DIT MON GENERAL, DANS TOUT CE QUE VOUS AVEZ FAIT, QUE CONSIDEREZ-VOUS COMME ESSENTIEL ? IL M'A REPONDU : "J'ESPERE QUE CE QUE L'HISTOIRE RETIENDRA DE MOI, C'EST LE ROLE QUE J'AI JOUE ENTRE 1940 ET 1944, CAR C'EST LA TACHE QUI A ETE POUR MOI LA PLUS IMPORTANTE".
- IL A AUSSI JOUE A LA TETE DE L'ETAT FRANCAIS, NOTAMMENT DANS LA DEFINITION DES INSTITUTIONS, UN ROLE DECISIF ET VOUS SAVEZ COMBIEN JE SUIS FIDELE A L'ESPRIT ET A LA LETTRE DES INSTITUTIONS. JE VOUS INDIQUE QUE, LORSQUE JE QUITTERAI L'EXERCICE DE LA FONCTION PRESIDENTIELLE, J'ENTENDS LAISSER LES INSTITUTIONS DANS LE MEME _ETAT OU JE LES AI TROUVEES
-
'REPONSE' D'AUTRE_PART, POURQUOI AI-JE DIT QUE JE NE DEMANDE A PERSONNE D'ETRE GISCARDIEN. C'EST PARCE QU'IL Y A LONGTEMPS QUE JE TROUVE QUE LE DEBAT POLITIQUE FRANCAIS A UN CARACTERE DE PERSONNALISATION EXCESSIF. CE CARACTERE DE PERSONNALISATION EXCESSIF NUIT A SA QUALITE. C'EST A MES YEUX UNE CONCEPTION PRIMITIVE DU DEBAT POLITIQUE.
- LA CONCEPTION MODERNE, C'EST UN DEBAT SUR LES CHOIX ET LES IDEES, NATURELLEMENT, IL Y A TOUJOURS DES LEADERS POUR EXPLIQUER CES CHOIX ET CES IDEES. LE DEBAT NE DOIT PAS PORTER SUR LES LEADERS MAIS SUR LES CHOIX ET SUR LES IDEES.
- IL N'Y A PAS EN ALLEMAGNE FEDERALE 'RFA' DES "SCHMIDTIENS" ET JE NE CROIS PAS QU'IL Y AIT EU EN GRANDE-BRETAGNE DE "THATCHERISTES"... POURQUOI VOULEZ-VOUS QU'EN FRANCE IL Y AIT DES GISCARDIENS ?
- JE DEMANDE QUE NOS COMPATRIOTES VEUILLENT BIEN SOUTENIR LA FONCTION ET L'ACTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, C'EST-A-DIRE DE CELUI DE LA MAJORITE DE SES CONCITOYENS A PORTE A LA RESPONSABILITE SUPREME MAIS C'EST EN TANT QU'EXERCANT UNE FONCTION 'PRESIDENTIELLE', ET CE N'EST PAS DU TOUT POUR OBTENIR JE NE SAIS QUEL RALLIEMENT A LA PERSONNE. JE SOUHAITE QUE LE DEBAT POLITIQUE FRANCAIS SE DEPERSONNALISE ET QU'IL AILLE DAVANTAGE VERS UN DEBAT SUR LES CHOIX ET LES IDEES
-
M. RIVET - (LE_BIEN_PUBLIC).- MONSIEUR LE PRESIDENT, PUISQUE VOUS NOUS PARLEZ DES CHOIX, VOUS ETES VENU EN BOURGOGNE EN JANVIER 78, INDIQUER LE BON CHOIX POUR LA FRANCE. LORS DE VOTRE VOYAGE EN ALSACE, PENSEZ-VOUS DONNER AUX FRANCAIS UNE ORIENTATION SUR LE BON CHOIX SUR L'EUROPE ?
- LE PRESIDENT.- LE 21 NOVEMBRE DERNIER '1978', AU-COURS D'UNE CONFERENCE_DE_PRESSE, UN JOURNALISTE M'A POSE PRATIQUEMENT LA MEME QUESTION QUE VOUS. J'AI DIT CECI : "JE N'AURAI PAS A INDIQUER UN BON CHOIX POUR L'EUROPE ; PAR CONTRE, J'AURAI A RAPPELER, ET JE RAPPELLERAI DE LA FACON LA PLUS SOLENNELLE, QUELLE EST L'ATTITUDE DE LA FRANCE VIS-A-VIS DE L'ORGANISATION DE L'EUROPE".
- VOILA MA CITATION. J'Y AJOUTERAI CECI : CETTE ATTITUDE REVIENT, SELON MOI, A DEFINIR LE SENS DE LA PRESENCE ET DE L'ACTION DE LA FRANCE EN EUROPE. C'EST CE QUE JE FERAI EN ALSACE D'ICI QUELQUES JOURS.
- M. PAOLI.- MONSIEUR LE PRESIDENT, MERCI AU NOM DE TOUS LES PARTICIPANTS A CE FORUM RMC - PRESSE QUOTIDIENNE REGIONALE ; IL EST INUTILE DE DIRE QUE NOUS ESPERONS POUVOIR VOUS RETROUVER DANS CE FORUM UNE PROCHAINE FOIS POUR EXPLICITER L'ACTUALITE COMME VOUS L'AVEZ FAIT AUJOURD'HUI
-

Rechercher