Communiqué du Premier ministre sur les mesures en faveur de la Lorraine : 1) Les mesures annoncées à Pont-à-Mousson. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué du Premier ministre sur les mesures en faveur de la Lorraine : 1) Les mesures annoncées à Pont-à-Mousson.

ti : Les mesures en faveur de la Lorraine : 1) Les mesures annoncées à Pont-à-Mousson.
- Mercredi 12 janvier, monsieur Pierre Mauroy a reçu à l'Hôtel Matignon les présidents des conseils généraux de Lorraine. Cette réunion a permis au Premier ministre de faire le point sur l'avancement des mesures qu'il avait annoncées lors de son voyage à Pont-à-Mousson le 4 décembre, et qui intéressent l'avenir économique de la Lorraine. Elle a permis également à M. Mauroy d'apporter une réponse aux principaux dossiers évoqués par les quatres présidents lorrains.
- I) APPLICATION DES MESURES ANNONCEES A PONT-A-MOUSSON.
- Sidérurgie.
- La mise en oeuvre du plan de modernisation de la sidérurgie est d'ores et déjà engagée. Plus de 4 milliards de francs de commandes pour les investissements (lesquels seront de 8 milliards en Lorraine) ont été passées.
- Mesures financières.
- Les sociétés de reconversion Sodilor et Solodev sont constituées, et elles ont déjà accordé leur participation financière à plusieurs dossiers industriels.
- Crédits de politique industrielle : le commissaire de la République recevra avant la fin du mois une instruction concernant la tranche 1983. Les crédits sont réservés aux entreprises des bassins sidérurgiques et de la filière acier.
- Le commissaire de la République de région recevra dans les tous prochains jours les directives du ministre de l'économie et des finances portant sur la mise en place et le fonctionnement du comité chargé de décider de l'engagement, jusqu'à 1 MF, des prêts participatifs.
- Institut de participation : les structures de l'institut et l'intervention de l'Etat son précisées. L'institut pourra être opérationnel dès le printemps prochain.
- Implantations tertiaires.
- Les projets d'implantations tertiaires progressent :
- La direction centrale des essences des armées et l'établissement public des essences se décentraliseront à Nancy en 1986. Le lieu précis d'implantation est choisi. Le CIAT du 20 décembre a arrêté, pour cette opération, la part icipation financière de la DATAR qui s'élèvera à 26 MF.
- La décentralisation à Metz du centre d'études et de recherches du ministère des anciens combattants sera réalisée à la fin de 1983.
- Dès 1984, divers emplois de l'office de la chasse seront implantés à Metz.
- La direction générale de SACILOR : avant la fin 1982, une vingtaine de postes de cadres ont été transférés. Les transferts continueront en 1983 pour atteindre les 60 postes prévus.
- Projets industriels.
- La CGEE-ALSTHOM qui s'installera à Nancy Brabois vient de signer une promesse de vente.
- La création à Villers-la-Montagne de l'unité de vidéocassettes du groupe Thomson sera accélérée.
- La poursuite des efforts que mène la DATAR pour promouvoir l'emploi en Lorraine s'est notamment concrétisée lors de la dernière réunion du CIALA (Comité Interministériel d'Aide à la Localisation des Activités) où ont abouti les projets suivants :
- Extension d'activité de la SG2-EST, société de conseil en informatique de Nancy avec création de 22 emplois ;
- Reprise de la société Produits réfractaires de Liverdun (Meurthe-et-Moselle) avec maintien de 50 emplois ;
- Création de la société TEXET, fabrique de composants électroniques à Saint-Dié, qui offrira 300 emplois.
- Infrastructures routières.
- L'Etat a proposé à la région une extension des trois grands programmes d'aménagement routiers antérieurement définis : plan Vosges, plan sidérurgique, RN 4. Les clés de financement proposées sont celles des plans initiaux, favorables à la région. Le programme 1983 des crédits d'Etat sur routes nationales en Lorraine s'élève pour le moment à 175 MF. Ce programme sera complété par des opérations financées sur la deuxième tranche du Fonds Spécial des Grands Travaux, dont l'affectation sera décidée prochainement, elle concernera tous les départements de la région.
Les mesures en faveur de la Lorraine : II) QUESTIONS POSEES PAR LES PRESIDENTS DES CONSEILS GENERAUX.
- Le Premier ministre a apporté des précisions en réponse aux questions posées par les présidents des assemblées départementales, lesquelles ont porté sur certains problèmes industriels, et d'infrastructures notamment.
- Problèmes industriels.
- Mines de fer : Après avoir rappelé les mesures prises par le gouvernement afin de réduire les charges pesant de façon artificielle sur le minerai lorrain, le Premier ministre a fait le point des différents dossiers concernant ce secteur d'activité : enrichissement du minerai lorrain, plan à moyen terme de production de fonte, plans d'exploitation des mines exhaure ; il a indiqué que les études en-cours concernant les trois premiers dossiers devraient aboutir en février.
- Charbon : les houillères du Bassin de Lorraine auront à fixer l'objectif de production le plus ambitieux possible, dans le-cadre des objectifs du IXème Plan et compte-tenu des contraintes techniques et financières, ainsi que de la productivité de l'exploitation.
- Chimie : le plan de restructuration de la chimie, en-cours d'élaboration devrait être mis au point en février. Les implications sur la chimie lorraine sont étudiées avec une particulière attention.
- Verre : un groupe de travail animé par le commissaire de la République de région présentera au ministre de la recherche et de l'industrie une étude sur l'industrie régionale du verre à la mi-février.
- Filière bois : Au cours du IXème Plan le gouvernement intensifiera son effort pour valoriser la filière bois, qui intéresse particulièrement la Lorraine et les Vosges.
- En 1982 l'Etat a consacré 22,5 MF aux plantations forestières en Lorraine, et il maintiendra cet effort en 1983.
- En 1983 les crédits du FIDAR attribuées au Massif Vosgien devraient être de 12,2 MF dont 8 MF en première tranche (contre 7,15 MF au total en 1982). L'affectation de ces crédits au département des Vosges et à la filière bois dép end des décisions arrêtées par la région au vu des propositions du groupe inter-régional du Massif Vosgien.
- L'office national des forêts met en place un centre de traitement des bois mitraillés, qui sera opérationnel dans les prochaines semaines.
- Le regroupement de 13 scieries de résineux au-sein de Gerevosges va permettre d'attaquer des marchés importants. Un groupement analogue est en-cours de constitution pour les bois feuillus.
- Tertiaire.
- Le ministère du commerce extérieur a donné son accord à titre exceptionnel pour l'installation à Nancy de la Direction régionale du commerce extérieur.
- Infrastructures.
- Aéoroport régional : il appartient à la région et aux départements de choisir un site pour l'implantation d'un aéroport régional. Les subventions de l'Etat seront de 35 % au maximum de l'investissement.
- Routes et voies navigables.
- Le Premier ministre a donné le détail de l'affectation des crédits d'Etat dans chacun des départements.
- Formation.
- Reconstruction de l'institut national polytechnique de Lorraine à Nancy-Brabois : la 1ère tranche de l'opération a été engagée en juillet dernier. Elle comprend les locaux de la présidence et l'école nationale supérieure des industries agro-alimentaires. Elle est financée à hauteur de 58,5 MF par l'Etat et 4,5 MF par la région. Un crédit de 33 MF de l'Etat y sera affecté en 1983 ; les crédits d'étude de la deuxième tranche seront dégagés en 1984 par le ministère de l'éducation nationale.
- Dans la Meuse, sera mise en place une filière de brevet de technicien supérieur (BTS).
- Communes sidérurgiques.
- Les communes sidérurgiques qui connaissent des difficultés financières par suite des pertes de taxes professionnelles liées à l'arrêt de certains installations sidérurgiques pourront bénéficier d'aides financières.

Rechercher