Communiqué de M. Pierre Mauroy, Premier ministre, à la suite de la réunion du comité de coordination pour le développement industriel de la Corse tenue le 3 août 1983. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué de M. Pierre Mauroy, Premier ministre, à la suite de la réunion du comité de coordination pour le développement industriel de la Corse tenue le 3 août 1983.

Personnalité, fonction : MAUROY Pierre.

FRANCE. Premier ministre

ti : Le 3 août 1983 à l'Hôtel Matignon, M. Pierre Mauroy a présidé la première réunion du comité de coordination pour le développement industriel de la Corse.
- Le Premier ministre a souligné l'effort fait par l'Etat en faveur de la Corse "La Corse va disposer désormais de plusieurs points forts", a-t-il précisé :
- des activités électroniques en plein développement constituées par la société CERME, par la société AETA qui aura un effectif d'au moins 70 personnes, par la décentralisation à Ajaccio de centre de réservation électronique de la Société nationale Corse-Méditerranée.
- Le deuxième point fort, dans les technologies de pointe, résulte de l'implantation de "Corse Composites Aéronautiques", qui emploiera une centaine de personnes dans un premier temps.
- Le troisième point est la présence d'un secteur tertiaire original : à Ajaccio sera créée la Mutuelle des motards. Cette opération, aidée par la DATAR, permettra de créer 130 emplois en trois ans.
- Le Premier ministre a également fait le point sur la mise en place des mesures annoncées à l'occasion du récent voyage du Président de la République.
- Ces mesures concernent notamment le renforcement des moyens administratifs de la Corse : création d'une DII (Direction interdépartementale de l'industrie) dès cette année ; création de la Direction régionale des Postes ; ouverture prochaine d'un centre de la Caisse nationale d'épargne à Ajaccio ; mise en place progressive du système "Posteclair" pour facilier les relations postales en Corse mme et avec le continent.
- M. Pierre Mauroy a indiqué que si l'Assemblée corse en exprime le désir, la mise en place d'un annuaire électronique pourrait être réalisée dans un délai de trois ans.
- Il a précisé que EDF, à la demande du secrétariat d'Etat à l'Energie, étudie un aménagement des tarifs pour les rendre plus conformes au développement de l'île. Les premières conclusions seront soumises à l'Assemblée corse en septembre.
- Les mesures concernent aussi la formation : le Premie r ministre a rappelé la toute récente décision du Comité interministériel d'aménagement du territoire de créer un IUT qui comportera deux départements : le premier sera ouvert dans les prochains mois, le second au cours du IXème Plan.
- Le Comité de coordination pour le développement industriel de la Corse a été créé par décret du 7 février 1983. Il comprend le président de l'Assemblée corse et neuf membres de l'Assemblée, les ministres concernés et les représentants des sociétés nationales qui ont une activité en Corse. Il est présidé par le Premier ministre. L'animation du Comité est assurée par la DATAR en liaison avec le ministère de l'industrie et de la recherche. Le rôle de ce comité est de proposer et définir toute action qui permettra de conforter le développement économique et industriel de la Corse.
- Le Président de l'Assemblée corse marque tout l'intérêt de l'installation de ce comité qui sera une des chevilles ouvrières de l'industrie corse de demain. Celle-ci devra per mettre à la Corse de participer à la grande mutation industrielle à laquelle se trouve confrontée la France. La recherche d'industrie à technologie avancée et l'utilisation des potentialités corses seront les axes privilégiés.

Rechercher