CM. 26 janvier 1983 Les mesures contre la pauvreté. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

CM. 26 janvier 1983 Les mesures contre la pauvreté.

ti : Les mesures contre la pauvreté.
- Un nombre important des mesures de solidarité prises depuis vingt mois a contribué à améliorer les ressources des moins favorisés : parmi elles, le relèvement du SMIC, la hausse considérable du minimum vieillesse et de l'allocation aux adultes handicapés, le relèvement de 50 % des allocations de logement, le doublement de l'allocation de fin de droit de l'UNEDIC pour les chômeurs âgés, les initiatives de la commission Dubebout pour le développement social des quartiers dégradés, la création des zones d'éducation prioritaires, la mise en place des commissions d'impayés de loyer, ...
- Pour compléter son action en direction des Français les plus démunis, le Conseil des ministres a adopté de nouvelles mesures de solidarité contre la pauvreté et la précarité. Celles-ci ont pour objectif de s'attaquer aux difficultés particulières qu'entraîne pour certains groupes sociaux leur situation de dénuement.
- 1) Améliorer l'accueil.
- Des services spécialisés sero nt créés pour l'accueil et l'assistance des mères isolées. Dans une quinzaine de grandes villes, un service d'accueil et d'écoute fonctionnant 24 heures sur 24 permettra de répondre aux urgences des personnes en situation difficile.
- 2) Eviter les ruptures de prestations.
- Des instructions seront données pour que les transferts de dossiers entre les organismes sociaux n'entraînent plus de suspension de paiement. Le passage entre des systèmes de protection différents tels que l'assurance maladie et invalidité, l'allocation d'éducation spéciale et l'allocation aux adultes handicapés, sera amélioré.
- Des mesures sont également prises pour permettre un règlement plus rapide des prestations dans les cas d'urgence.
- 3) Veiller au risque de pauvreté.
- Certains groupes sociaux sont directement exposés au risque de pauvreté : un effort d'action sociale sera engagé en leur faveur, et en particulier en direction des chômeurs de longue durée.
- 4) S'attaquer aux causes de pauvreté.
- Les situatio ns de pauvreté les plus douloureuses se rencontrent souvent parmi les illéttrés ou les analphabètes : lutte contre la pauvreté et éducation vont de pair. En outre, des mesures seront prises en vue de régler les problèmes qui se posent dans certains domaines tels que l'accès aux soins, la consommation, le recouvrement des créances, les problèmes de saisie.
- 5) Favoriser le développement social.
- Les ministères des affaires sociales et de la solidarité nationale et de la formation professionnelle engageront un effort de formation au travail social de jeunes gens eux-mêmes issus de quartiers en situation difficile. 300 jeunes gens seront formés dès 1983.
- D'autres initiatives seront prises dans le cadre d'une concertation annuelle qui s'instaurera entre les associations concernées et le ministre des affaires sociales et de la solidarité nationale.

Rechercher