CM. 20 avril 1983 La préparation du IXème Plan. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

CM. 20 avril 1983 La préparation du IXème Plan.

Personnalité, fonction : LE GARREC Jean.

FRANCE. SE chargé du plan

ti : La préparation du IXème Plan.
- Le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre a présenté une communication sur la préparation de la première loi du IXème Plan. Cette première loi définit les choix stratégiques, les objectifs ainsi que les grandes actions pour la période 1984-1988. Le projet délibéré par le Gouvernement sera soumis pour avis au Conseil économique et social dès le jeudi 21 avril.
- I - Le IXème Plan est le Plan de modernisation de la France.
- 1. La modernisation se fonde sur l'investissement industriel, la recherche et la formation.
- Notre pays doit résister au déclin de ses secteurs industriels traditionnels et conquérir des places fortes dans les secteurs d'avenir, notamment l'électronique.
- L'effort de recherche scientifique et technologique engagé sera poursuivi jusqu'à la fin du IXème Plan. La formation et la culture, dimensions essentielles du développement, devront se réconcilier avec l'univers technique et le monde de l'entreprise.
- Le financement de ce projet d e modernisation appelle une promotion accrue de l'épargne.
- 2. La modernisation de la France est la condition d'une nouvelle croissance créatrice d'emplois. L'exclusion du travail est la plus grave des injustices ; c'est pourquoi la stratégie du IXème Plan vise à reconstituer le potentiel de croissance le plus élevé possible, compatible avec l'équilibre extérieur.
- Cette stratégie de croissance pour l'emploi comportera une réduction et un aménagement du temps de travail, dans des conditions qui préservent la compétitivité des entreprises.
- 3. Cette politique sera menée dans la rigueur pour rétablir dans les deux ans l'équilibre de nos échanges extérieurs. Cet objectif passe par le maintien de la France comme grande puissance exportatrice, par la diminution de notre dépendance énergétique et par la poursuite de la lutte contre l'inflation engagée depuis juin 1982.
- 4. L'effort considérable demandé aux Français ne peut être accepté que s'il exprime la solidarité nationale. La réduction des inégalités sera donc poursuivie et il sera demandé le plus à ceux qui ont le plus, et le moins à ceux qui ont le moins.
- 5. Cet effort est porteur d'une France plus indépendante, d'une économie plus forte, de villes o| la vie soit meilleure.
- II - La mise en oeuvre des grandes actions du Plan sera articulée autour d'une douzaine de programmes prioritaires d'exécution dont les moyens juridiques et financiers seront précisés dans la seconde loi de Plan, soumise au Parlement lors de la session d'automne.
- Ces programmes prioritaires d'exécution sont le noyau du IXème Plan : ils illustrent la volonté du Gouvernement d'opérer des choix budgétaires rigoureux et sélectifs.
- Ces programmes concerneront notamment l'investissement industriel et l'orientation de l'épargne, l'utilisation rationnelle de l'énergie, la promotion des productions françaises, la politique de l'emploi, la formation des jeunes, l'encouragement à l'innovation et le développement des technologies nouvelles, la gestion du système de santé, les conditions de vie dans les villes et la sécurité des citoyens.
- III - Le IXème Plan est le Plan de l'effort et de l'espoir.
- Le Plan de l'effort, car il suppose travail, recherche et formation, épargne et investissement, rigueurdans les choix économiques et financiers.
- Le Plan de l'espoir, car il invite tous les Français à se mobiliser autour du grand projet de modernisation de leur pays.
- Le Gouvernement souhaite que sa préparation soit l'occasion d'un grand débat national.

Rechercher