CM. 16 novembre 1983 La rentrée universitaire. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

CM. 16 novembre 1983 La rentrée universitaire.

Personnalité, fonction : SAVARY Alain.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale

ti : La rentrée universitaire.
- Nouvelle augmentation du nombre des étudiants et des enseignants ; plus grande professionnalisation des études.
- Le ministre de l'éducation nationale a présenté une communication sur la rentrée universitaire.
- Comme lors des rentrées précédentes, la progression du nombre des étudiants est plus forte que la tendance démographique. Cette évolution correspond à la volonté du Gouvernement de former un plus grand nombre de jeunes et de rattraper ainsi le retard pris sur les principaux pays industrialisés. Le nombre des étudiants dans les universités est passé de 853000 en 1980 à 890000 en 1981, 914000 en 1982 et plus de 930000 cette année.
- Cette évolution est inégale suivant les disciplines. Les premières inscriptions sont stables en droit. Elles diminuent en lettres et surtout en médecine, odontologie et pharmacie. Elles augmentent en sciences et plus fortement en sciences économiques. Les effectifs des Instituts universitaires de technologie et de maîtrise de sciences et techniques progressent sensiblement. Cette tendance s'inscrit dans l'objectif de professionnalisation des études pris en compte par le Gouvernement.
- Face à cette évolution du nombre des étudiants, les créations d'emplois dans l'enseignement supérieur, qui avaient fortement repris en 1982, se poursuivent et permettent ainsi de concilier augmentation d'effectifs et recherche de la qualité. 720 postes d'enseignants ont été créés en 1983.
- La recherche d'un meilleur équilibre de gestion a rendu nécessaires certaines augmentations en matière de cotisations sociales, de droits d'inscription et de tickets de restaurant. Ces augmentations à la charge des étudiants ont été compensées par un effort très marqué en faveur de l'aide sociale et des bourses qui leur sont attribuées.
- La rentrée universitaire s'est déroulée normalement et sans retard dans la majorité des établissements. Le ministre de l'éducation nationale a saisi cette occasion pour redire sa confiance dans l'ensemble des personnels de l'enseignement supérieur.

Rechercher