CM. 7 décembre 1983 La revalorisation des diplômes de l'enseignement.technique. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

CM. 7 décembre 1983 La revalorisation des diplômes de l'enseignement.technique.

Personnalité, fonction : SAVARY Alain.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale

ti : La revalorisation des diplômes de l'enseignement technique.
- Pour renforcer la qualité et améliorer les débouchés des formations technologiques.
- Le ministre de l'éducation nationale a présenté une communication sur l'action menée en vue de revaloriser les diplômes de l'enseignement technique.
- Cette action a abouti à des résultats importants puisque, depuis 1981, 34 diplômes ont été créés, 69 ont été supprimés, tandis que 176 voyaient leur contenu modifié. Au total, plus de la moitié des diplômes ont été actualisés pour introduire dans les programmes les technologies nouvelles et adapter les contenus des formations à l'évolution des qualifications demandées par les entreprises.
- Le programme de rénovation de l'enseignement technique adopté par le conseil des ministres du 13 janvier 1982 sera poursuivi. Il sera complété en avant, dans le cadre de la réforme des collèges, par l'introduction d'un enseignement technologique nouveau pour tous les élèves de la 6ème à la 3ème.
- Diverses améliorations seront apportées aux formations du niveau du certificat d'aptitude professionnelle, qui pourront être organisées pendant les deux premières années autour de familles de métiers, et du niveau de technicien, en vue de faciliter leurs débouchés vers les enseignements technologiques supérieurs.
- Pour mieux associer les partenaires sociaux à la mise en oeuvre de cette politique, un comité permanent tripartite - patronat, syndicats, administrations - a été mis en place auprès du ministre.
- Le Centre d'études et de recherches sur les qualifications, qui est chargé notamment des travaux de prospective sur l'évolution des qualifications, sera transformé en établissement public placé sous la tutelle conjoints du ministre de l'éducation nationale et du ministre chargé de l'emploi.

Rechercher