CM. 19 juillet 1984 Déclaration du Président de la République sur le projet de budget de 1985. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

CM. 19 juillet 1984 Déclaration du Président de la République sur le projet de budget de 1985.

Personnalité, fonction : MITTERRAND François.

FRANCE. Président de la République

ti : J'ai annoncé il y a dix mois qu'il fallait arrêter la montée des prélèvements obigatoires qui pésent, dans tous les pays industriels, d'un poids trop lourd sur les contribuables. J'ai demandé en même temps au Gouvernement de préparer le budget 1985 de telle sorte que la part de ces prélévements dans le produit national diminue d'un point. Cet engagement sera tenu. Grâce à la maîtrise des dépenses de l'Etat, au rétablissement de l'équilibre de la sécurité sociale, à la réduction de l'inflation et à l'amorce du retour de la croissance, les prélèvements sur les particuliers et sur les entreprises diminueront l'année prochaine.
- Pour les entreprises, le Gouvernement supprimera les modalités les plus criticables de la taxe professionnelle et allègera cet impôt de 10 milliards.
- Pour les particuliers, l'impôt sur le revenu payé en 1985 sera abaissé de 10 milliards et la cotisation sociale exceptionnelle de 1 % sur les revenus sera supprimée.
- Ainsi, un juste équilibre sera assuré da ns la réduction des prélèvements entre les entreprises et les ménages, les charges fiscales et les charges sociales.
- Je tiens à ce que ces allégements ne soient pas l'exception d'une année mais la règle pour l'ensemble de mon septennat. Ils seront poursuivis au rythme rendu possible par la réussite de l'effort de redressement entrepris par toute la Nation.
- Le budget de 1985 fait la preuve que, lorsque les finances publiques sont bien gérées, il est possible de diminuer les impôts tout en préservant les priorités de l'avenir.

Rechercher