Communiqué du ministère des relations extérieures en date du 23 septembre 1985 sur les relations franco-néo-zélandaises après l'affaire Greenpeace. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué du ministère des relations extérieures en date du 23 septembre 1985 sur les relations franco-néo-zélandaises après l'affaire Greenpeace.

ti : Affaire du "Rainbow Warrior" déclaration du porte-parole du ministère des relations extérieures.
- Le Premier ministre Laurent Fabius a fait savoir oralement à son homologue néo-zélandais, M. David Lange, qu'il était "navré" que l'affaire Greenpeace "ait eu des conséquences sur les relations entre la France et la Nouvelle Zélande", a indiqué lundi le porte-parole du Quai d'Orsay.
- Le porte-parole a en outre déclaré que le texte de la déclaration faite dimanche soir sur l'affaire Greenpeace par M. Fabius avait été remis lundi matin à Wellington à M. Lange par l'ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande, M. Jacques Bourgoin.
- Celui-ci a également transmis de vive voix à M. Lange un message oral de M. Fabius se déclarant "navré que cette affaire ait eu des conséquences sur les relations entre la France et la Nouvelle-Zélande", a précisé le porte-parole. (...)
- Le porte-parole a par ailleurs indiqué que des lettres de M. Roland Dumas, ministre des relations extérieures, vont être adressées à la famille du photographe portugais, Fernando Pereira, tué dans le sabotage du bateau de Greenpeace, ainsi qu'au président de Greenpeace, M. Mc Taggart. (...)
- Le porte-parole du Quai d'Orsay a d'autre part indiqué que le ministre des relations extérieures, M. Roland Dumas, et M. Geoffrey Palmer, vice-premier ministre et ministre de la justice néo-zélandais, se rencontreraient cette semaine à New York en marge de l'assemblée générale des Nations Unies.
-

Rechercher