Conseil des ministres du 3 Janvier 1986 L'amélioration des relations entre les services des PTT et les usagers. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 3 Janvier 1986 L'amélioration des relations entre les services des PTT et les usagers.

Personnalité, fonction : MEXANDEAU Louis.

FRANCE. Ministre chargé des PTT

ti : Des services diversifiés et de meilleure qualité ; des usagers mieux accueillis et mieux informés.
- Le ministre des PTT a présenté au Conseil des ministres une communication sur l'amélioration des relations entre les services des PTT et les usagers.
- La politique menée dans ce domaine s'ordonne autour de trois axes :
- 1 - La recherche constante de la qualité du service offert aux usagers.
- Des résultats notables ont déjà été obtenus en ce sens : disparition presque complète des points noirs dans l'acheminement du courrier (en 1985, 96 % des lettres ont été distribuées en deux jours, dont 81 % en un jour) ; réduction des délais de raccordement téléphonique (en août 1985, 78 % des demandes étaient satisfaites en moins de quinze jours contre 30 % en 1981).
- Au cours des prochains mois, l'accent sera mis sur l'amélioration de la qualité des communications téléphoniques et sur la lutte contre le vandalisme dans les cabines publiques.
- 2 - La modernisation et la diversification des services proposés.
- Dans le domaine des télécommunications : services de communication vocale (réseaux radio d'entreprises), de communication de l'écrit (télétexte, télécopie), de communication de groupe et de transmission de données (transpac et services télétel) ;
- Dans le domaine de la poste : service accéléré (postéclair et postexpress), procédure simplifiée d'envoi recommandé, services financiers (carte bleue, généralisation du paiement à domicile).
- 3 - L'amélioration des fonctions de contact, de conseil et d'information des usagers :
- poursuite de la rénovation et de l'informatisation des bureaux de poste et augmentation du nombre des bureaux pilotes ;
- amélioration du fonctionnement des renseignements téléphoniques ;
- contrôle par les usagers de leur consommation téléphonique, grâce à la facturation détaillée d'ores et déjà proposée à 6,5 millions d'abonnés ;
- renforcement des droits des usagers en cas d'interruption ou de modification du service ;
- mise en place, à l'échelon national comme à l'échelon local, d'instances de concertation entre l'administration et les usagers

Rechercher