Conseil des ministres du 5 Mars 1986 Les industries et technologies culturelles. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 5 Mars 1986 Les industries et technologies culturelles.

Personnalité, fonction : LANG Jack.

FRANCE. Ministre de la culture

ti : Une puissante impulsion a été donnée depuis 1981 à toutes les composantes de notre industrie culturelle.
- Le ministre de la culture a présenté au Conseil des ministres une communication sur les résultats de la politique engagée depuis 1981 dans le domaine des industries et des technologies culturelles.
- 1 - Un plan de développement et de modernisation des industries de la musique et du son a été engagé. Les secteurs de la facture instrumentale et de l'édition graphique et phonographique ont été renforcés ; de nombreux studios d'enregistrement ont été modernisés.
- Dans le même temps, les mesures prises par le Gouvernement ont permis de créer en France unités de fabrication de nombreux produits nouveaux, parmi lesquels les disques compacts, les instruments de musique électroniques, ainsi que les équipements destinés à l'enregistrement et au mixage numérique du son.
- 2 - Un plan de recherche-image a permis de placer les entreprises françaises au troisième rang mondial derrière les Etats-Unis et le Japon en ce qui concerne le traitement et la synthèse de l'image.
- 3 - Dans le domaine de l'édition, l'effort a porté sur la promotion, l'aide à la diffusion et l'exportation du livre. Grâce notamment à la simplification des procédures d'exportation, au renforcement des mécanismes d'assurance et à la réalisation de 800 expositions à l'étranger, le volume des exportations de livres français s'est accru de 50 % en quatre ans.
- 4 - Le développement des industries de programmes audiovisuel et cinématographiques a été encouragé par la réforme du compte de soutien au cinéma, la création du fonds et du compte de soutien aux industries de programmes, ainsi que par la mise en oeuvre d'un mécanisme de déduction fiscale portant sur les investissements réalisés dans le domaine des programmes audiovisuels et cinématographiques. Ce dernier mécanisme, créé en décembre 1985, a d'ores et déjà permis de mobiliser 300 millions de francs.
- Depuis 1982, le ministère de la culture a consacré 412 millions de francs au développement des industries culturelles hors cinéma et audiovisuel. Ces moyens financiers ont été complétés par la création de l'institut de financement du cinéma et des industries culturelles qui, avec l'appui du secteur bancaire, a permis à 250 projets industriels, émanant pour un tiers d'entreprises nouvelles, de bénéficier de garanties de prêts dont le montant a représenté 160 millions de francs en deux ans.

Rechercher