Message de M. François Mitterrand, Président de la République, à M. Javier Perez de Cuellar, Secrétaire général des Nations unies, sur la situation de la Finul au Liban, Paris, mercredi 13 août 1986. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, à M. Javier Perez de Cuellar, Secrétaire général des Nations unies, sur la situation de la Finul au Liban, Paris, mercredi 13 août 1986.

Personnalité, fonction : MITTERRAND François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Affrontements entre les soldats français de la Finul et des miliciens chiites au Sud Liban du 11 au 13 août 1986

ti : Monsieur le Secrétaire général,
- Vous savez avec quel dévouement et quelle efficacité le contingent français de la Finul s'acquitte de la mission de paix qui lui a été confiée.
- Je n'ignore pas, de mon côté, les efforts personnels que vous avez accomplis afin que la Force puisse remplir son mandat dans les meilleures conditions de sécurité possibles, compte tenu de l'instabilité du terrain sur lequel elle opère.
- L'affrontement du 12 août à Maarakeh, au cours duquel quinze soldats français ont été blessés, témoigne d'une évolution très préoccupante de la situation.
- Je vous serai donc extrêmement reconnaissant de tout ce qui pourra être fait pour prévenir la répétition de tels affrontement. La France, fidèle à ses engagements, continuera d'agir au service de la paix.
- Je vous prie d'agréer, monsieur le Secrétaire général, l'assurance de ma très haute considération.

Rechercher