Communiqué commun franco-allemand, en date du 13 novembre 1987, sur la sécurité et la défense. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué commun franco-allemand, en date du 13 novembre 1987, sur la sécurité et la défense.

Circonstances : 50ème sommet franco-allemand à Karlsruhe (RFA) les 12 et 13 novembre 1987

ti : La République fédérale d'Allemagne et la République française réaffirment leur volonté de renforcer et de rendre plus manifeste la communauté de sécurité qui existe entre les deux pays.
- Le traité de coopération franco-allemand de 1963 a prévu, à cette fin, un large programme de coopération en matière de sécurité et de défense que nous entendons mener à bien dans le cadre de nos accords d'alliance et de nos options fondamentales respectives.
- Les décisions communes prises sur cette base en 1982 et 1986 nous ont déjà fait progresser de façon décisive sur cette voie.
- Un pas supplémentaire a été franchi à l'occasion des manoeuvres communes "Moineau hardi", démontrant l'aptitude de la force d'action rapide française à être engagée, dans de courts délais, aux côtés des forces allemandes dans une zone avancée, en conjonction avec d'autres forces françaises. La rapidité d'un engagement des forces françaises, aux côtés de leur allié allemand, constitue un élément déterminant de la contribution de la France à l'alliance et à la sécurité de l'Europe.
- Afin d'intensifier la coopération franco-allemande en matière de sécurité et de défense, nous demeurons déterminés à :
- 1) Intensifier nos échanges sur toutes les questions, en particulier celles touchant au contrôle des armements, susceptibles d'affecter notre sécurité et à unir nos efforts pour promouvoir, notamment dans le cadre de l'UEO, l'émergence d'une identité européenne en matière de sécurité, à laquelle notre coopération bilatérale doit contribuer.
- 2) Renforcer et approfondir notre coopération en matière d'armements et notamment, mettre en oeuvre dans les meilleurs délais possibles l'accord intervenu pour la réalisation de l'hélicoptère antichar commun.
- 3) Mener à bien les différents programmes de coopération militaire bilatéraux et, notamment, ceux relatifs aux échanges de personnel, à la formation et aux séminaires communs à haut niveau et à la formation linguistique.
- 4) Approfondir la concertation en matière de sécurité, y compris dans le domaine de la gestion des crises.
Les organes de la coopération franco-allemande en matière de sécurité et de défense sont chargés de mener à bien ces actions et de nous soumettre, si nécessaire, des propositions relatives à d'autres domaines de coopération.
- Nous poursuivrons les travaux engagés sur la création d'une grande unité militaire franco-allemande de l'armée de terre. Nous avons approuvé les premiers résultats de ces travaux. La mission, les structures de commandement et l'entrainement en commun de cette unité devraient permettre de donner à la coopération militaire franco-allemande une impulsion nouvelle.
- Nous poursuivrons l'étude des modalités de mise en oeuvre d'un Conseil de sécurité et de défense conjoint qui serait chargé d'orienter la coopération entre les deux pays en matière de sécurité. Ce Conseil de sécurité et de défense sera créé lors du 25ème anniversaire du traité d'amitié franco-allemand le 22 janvier 1988.

Rechercher