Conseil des ministres du 21 Janvier 1987 La mise en oeuvre du plan d'action contre la pauvreté et la précarité. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 21 Janvier 1987 La mise en oeuvre du plan d'action contre la pauvreté et la précarité.

Personnalité, fonction : ZELLER Adrien.

FRANCE. SE chargé de la sécurité sociale

ti : Le secrétaire d'Etat chargé de la sécurité sociale a présenté au Conseil des ministres une communication sur les actions menées contre la pauvreté et la précarité à la suite du plan d'ensemble adopté le 29 octobre 1986 et sur les mesures complémentaires prises pour tenir compte des conditions climatiques rigoureuses.
- I - L'hébergement a été la première priorité des pouvoirs publics.
- Aux 30000 places déjà existantes ont été ajoutées plus de 8000 places supplémentaires, de façon à faciliter l'accueil des plus défavorisés pendant l'hiver.
- A Paris, en dépit d'une capacité d'accueil globalement excédentaire, des stations de métro demeurent régulièrement ouvertes la nuit.
- Pour faciliter l'accès et le maintien dans le logement, les fonds d'aide au relogement et de garantie des loyers, ainsi que les fonds d'impayés de loyers, sont progressivement étendus à tous les départements. Il est d'ores et déjà acquis que vingt départements supplémentaires mettront ces dispositifs en place en 1987.
- Parallèlement est développé un système de convention avec EDF pour éviter les coupures de courant aux familles en difficulté pendant les périodes de grand froid.
- II - En ce qui concerne l'aide alimentaire, les crédits publics ont été prioritairement orientés vers les grandes associations caritatives, qui sont les mieux à même de distribuer cette aide à ceux qui en ont besoin. Les dons des particuliers à leur profit font désormais l'objet de déductions fiscales plus importantes.
- Un crédit supplémentaire de 50 milions de francs vient d'être dégagé sur le budget de l'Etat pour renforcer l'action en ce domaine.
- A l'initiative de la France, la Communauté économique européenne a décidé de mettre gratuitement à la disposition des associations humanitaires des surplus alimentaires. Le ministre de l'agriculture et le secrétaire d'Etat chargé de la sécurité sociale travaillent à cette opération, afin que l'ensemble du territoire national soit convenablement approvisionné.
- III - Le dispositif d'insertion, mis en oeuvre par convention entre l'Etat et les départements volontaires, concernera d'ici la fin de l'année 15 à 20000 personnes. Sept départements ont déjà passé convention avec l'Etat. Vingt conventions supplémentaires sont en cours de signature.
- Les personnes sans ressources bénéficieront d'une allocation de 2000 francs par mois, en contrepartie d'un travail d'intérêt général ou d'une formation, tout en disposant d'une protection sociale.
- Cette action nouvelle permettra d'assurer la sécurité, la dignité et l'insertion de ceux qui sont en situation de précarité.
- C'est, au total, 410 millions de francs qui ont été mobilisés par l'Etat, à mi-campagne, en faveur de l'ensemble de ces actions.

Rechercher