Conseil des ministres du 11 Février 1987 La politique de la musique. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 11 Février 1987 La politique de la musique.

Personnalité, fonction : LEOTARD Francois.

FRANCE. Ministre de la culture et de la communication

ti : Le ministre de la culture et de la communication a présenté au Conseil des ministres une communication sur les orientations de l'action de l'Etat en faveur de la musique.
- Ces orientations reposent sur cinq priorités.
- 1 - Le développement de l'éducation musicale :
- Il sera poursuivi et amplifié autour des objectifs suivants : renforcer l'éducation musicale dans les établissements scolaires ; conforter l'enseignement dispensé dans les conservatoires et les écoles de musique ; favoriser la pratique de la musique par les amateurs.
- 2 - L'encouragement à la formation et à l'insertion professionnelle des musiciens :
- Il se traduira par :
- un effort particulier en faveur de la rénovation matérielle et pédagogique de l'enseignement supérieur spécialisé, dont la réalisation de la Cité de la musique de la Villette constituera l'une des illustrations ;
- un soutien marqué à l'insertion professionnelle des jeunes musiciens, grâce à la mise en oeuvre de filières spécifiques et à une participation plus grande des institutions musicales à cet objectif.
- 3 - L'amélioration du fonctionnement des institutions de production et de diffusion musicales :
- Les modalités de fonctionnement du Palais Garnier et du nouvel équipement musical de la Bastille seront déterminées prochainement au vu des conclusions d'une mission d'étude placée auprès du président du Théâtre national de l'Opéra de Paris.
- Un groupe d'experts, comprenant des personnalités du monde de la musique et de l'administration, sera mis en place en 1987 ; il aura pour tâche de redéfinir les principes d'intervention de l'Etat en faveur des orchestres et des théâtres lyriques, afin d'en améliorer la qualité, l'efficacité et le rayonnement.
- 4 - La mise en valeur du patrimoine musical :
- Trois secteurs feront l'objet d'initiatives prioritaires : la musique sacrée, la musique française classique et baroque et la facture instrumentale française.
- 5 - L'encouragement de la création musicale et de la chanson française :
- Dans ce cadre, le régime de TVA applicable à l'édition phonographique fera l'objet d'un examen particulier.
- En outre, les grands moyens de diffusion audiovisuels seront incités à un effort de production et de promotion de la musique et de la chanson française.

Rechercher