Propositions françaises en vue d'un Eurêka audiovisuel, présentées au Conseil européen de Rhodes des 2 et 3 décembre 1988. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Propositions françaises en vue d'un Eurêka audiovisuel, présentées au Conseil européen de Rhodes des 2 et 3 décembre 1988.

Circonstances : Conseil européen de Rhodes les 2 et 3 décembre 1988

ti : La norme européenne et le système européen de télévision haute définition, dont la démonstration à Brighton le 23 septembre 1988 a été un succès, fondent l'avenir de l'industrie audiovisuelle européenne. La Communauté doit donc oeuvrer efficacement et résolument pour en assurer la promotion en direction des autres Etats européens, notamment ceux de l'Europe orientale.
- Dans cet esprit, il convient d'encourager et d'appuyer l'initiative de la Commission de créer un groupement européen d'intérêt économie (GEIE) dont le rôle est, notamment, la mise en oeuvre de moyens techniques destinés à permettre la démonstration et la promotion de la norme européenne.
- Une démonstration sera faite devant le prochain Conseil Européen de Madrid en juin 1989 et à l'occasion du Sommet des sept pays industrialisés en juillet 1989.
- Des événements exceptionnels, culturels ou sportifs (les Jeux Olympiques de 1992, par exemple), seront filmés avec des équipements utilisant la norme européenne en composante numérique. Ils seront aussi l'occasion d'une démonstration en haute définition.
- Vers un espace européen de l'audiovisuel.
- Afin de concrétiser l'initiative européenne d'Eurêka audiovisuel, des assises seront organisées au printemps prochain avec les Etats intéressés et les professionnels concernés (diffuseurs et producteurs, publics et privés, créateurs, publicitaires...). Ces "Assises de l'Audiovisuel Européen" s'adressent d'abord à la Communauté, à ses Etats membres et à la Commission, mais seraient aussi ouvertes aux autres pays européens, y compris ceux d'Europe de l'Est, selon des modalités à définir, et dans le même esprit qui a présidé au lancement en 1985 d'Eurêka technologique.
- La France est prête à accueillir et à organiser ces assises.
- Dans cette perspective, les Etats intéressés et la Commission désigneront très rapidement un responsable Eurêka Audiovisuel. Les représentants ainsi désignés auront pour mission de procéder aux consultations nécessaires avec les professionnels et d'affirmer l'ambition d'Eurêka Audiovisuel : susciter l'émergence d'un véritable marché européen de l'audiovisuel et favoriser le développement des politiques d'achat et de production de programmes des chaînes de télévision publiques et privées.
- Le soutien des initiatives publiques et privées requerra la mobilisation de ressources adaptées. La France est, pour sa part, prête à mettre en place un financement spécifique substantiel.
- Les initiatives de la Commission (Plan Media) doivent être poursuivies et encouragées. La France souhaite qu'elles soient étendues à la production et l'échange de documentaires, d'émissions de télévision scolaires et universitaires, de magazines d'information.
- Le tournage d'une grande oeuvre européenne sera entrepris en 1989.

Rechercher