Conseil des ministres du 09 Mars 1988 Perspectives pour l'éducation nationale et l'enseignement supérieur. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 09 Mars 1988 Perspectives pour l'éducation nationale et l'enseignement supérieur.

Personnalité, fonction : MONORY Rene, VALADE Jacques.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale; FRANCE. Ministre chargé de la recherche et de l'enseignement supérieur

ti : II - Les actions à engager.
- Le Gouvernement a arrêté les premières mesures qui permettront, dès 1989, de progresser vers ces objectifs.
- 1 - Dans le primaire, les enseignements de soutien aux élèves en difficultés seront très largement intensifiés.
- 2 - Dans le secondaire, l'adaptation et la diversification de l'enseignement exigent une souplesse accrue des structures. La politique de déconcentration engagée en direction des rectorats et des inspections d'académie et la politique d'autonomie croissante des établissements dans l'organisation de l'enseignement seront donc poursuivies.
- Les objectifs visés ne sauraient être atteints sans une véritable mobilisation des enseignants autour d'un projet décisif pour la nation. C'est pourquoi les moyens consacrés à la formation continue seront sensiblement augmentés, en particulier dans les filières techniques et professionnelles. C'est pourquoi aussi le taux et le volume des heures supplémentaires seront augmentés, établissant ainsi un lien entre les efforts individuels de formation continue, l'augmentation des prestations éducatives et l'amélioration de la situation financière des enseignants volontaires.
- Dans le même temps, des dispositions seront prises pour faciliter l'utilisation par les filières techniques et professionnelles d'équipements de haut niveau répondant réellement aux besoins de l'enseignement.
- 3 - Dans l'enseignement supérieur, seront mises en place, au sein des universités, de nouvelles formations de premier cycle dénommées collèges universitaires. Ce seront des ensembles cohérents dans lesquels les formations universitaires de 1ère et 2ème année trouveront une organisation plus appropriée à l'accueil des jeunes bacheliers. On y trouvera à côté des formations qui seront le prélude naturel à la poursuite d'études longues d'autres formations à caractère pré-professionnel conçues pour déboucher après deux ans sur la vie active.
- Parallèlement, les moyens actuels des universités seront accrues par la réévaluation des crédits d'équipement et d'entretien des locaux et par l'augmentation du taux des heures supplémentaires. Enfin, la prime de recherche sera revalorisée.
- A tous les niveaux de l'appareil éducatif, l'autorité et la respnsabilité des chefs d'établissement seront confortées, en particulier par la publication prochaine d'un nouveau statut. Leurs initiatives seront encouragées, qu'il s'agisse de la mise en oeuvre des actions de soutien pédagogique ou de la diversification de l'enseignement. Des fonds libres seront consacrés aux innovations proposées localement.
- Enfin, les dispositions nécessaires seront prises pour faire face aux importants besoins de recrutement découlant des départs en retraite massifs qui affecteront les corps d'enseignants au cours des prochaines années. Elles prendront notamment la forme d'une programmation pluriannuelle des postes mis aux concours et de l'attribution de bourses de pré-recrutement à des étudiants préparant les concours enseignants et qui s'engageront à servir l'Etat.

Rechercher