Conseil des ministres du 03 Novembre 1988 Les orientations de l'enseignement technique. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 03 Novembre 1988 Les orientations de l'enseignement technique.

Personnalité, fonction : CHAPUIS Robert.

FRANCE. SE chargé de l'enseignement technique

ti : Le secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, chargé de l'enseignement technique a présenté au Conseil des ministres une communication sur les grandes orientations de l'enseignement technique.
- Les établissements d'enseignement technologique et professionnel accueillent plus de la moitié des lycéens et étudiants. Grâce à la rénovation en profondeur de ces établissements engagée depuis la loi de programme de décembre 1985, cinquante mille jeunes préparent aujourd'hui un baccalauréat professionnel.
- L'enseignement technique a un rôle primordial à jouer dans l'élévation des niveaux de qualification dont la société française a besoin pour améliorer sa compétitivité économique et lutter contre l'exclusion sociale. Il faut qu'en l'an 2000 tous les jeunes d'une même génération aient les moyens d'acquérir au moins un CAP, que 80 % d'entre eux atteignent le niveau du baccalauréat et que le nombre d'étudiants diplômés progresse sensiblement.
- Outre les crédits inscrits au projet du budget pour 1989, des actions nouvelles sont nécessaires pour faire de l'enseignement technique une filière de réussite : 1 - l'orientation vers l'enseignement technique doit être préparée et acceptée et non subie. Une campagne d'information sera menée au printemps à l'intention des jeunes et des parents. Chaque équipe éducative s'attachera à rapprocher voeux et orientations des élèves ;
- 2 - chaque lycée professionnel ou technique établira un projet d'établissement qui comprendra notamment des actions destinées à améliorer la qualité de la formation et de l'accueil.
- M. Luppi, député de l'Isère, chargé d'une mission d'étude sur la vie dans les établissements techniques, fera des propositions pour développer les responsabilités des jeunes dans ces établissements.
- 3 - Un effort particulier sera fait pour le recrutement des enseignants : les pré-recrutements et les préparations aux concours seront développés. Le plan pluriannuel de formation continue des personnels de l'enseignement technique sera relancé ;
- 4 - la politique d'équipement technologique des établissements, pour lequel 764 millions de francs sont prévus au budget 1989, sera accompagnée d'une coopération accrue avec les entreprises grâce à la participation de celles-ci à la formation, à l'utilisation par les établissements scolaires des équipements industriels et à l'enrichissement des stages ; 5 - enfin l'enseignement supérieur facilitera la poursuite d'études des bacheliers techniciens en accroissant ses capacités d'accueil.

Rechercher