Conseil des ministres du 16 Novembre 1988 Les actions pauvreté-précarité. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 16 Novembre 1988 Les actions pauvreté-précarité.

Personnalité, fonction : EVIN Claude.

FRANCE. Ministre de la solidarité, de la santé et de la protection sociale

ti : Le ministre de la solidarité, de la santé et de la protection sociale a présenté au Conseil des ministres une communication relative aux actions pauvreté - précarité.
- La lutte contre la pauvreté dans notre pays constitue une véritable priorité nationale. Cette lutte prend une nouvelle dimension avec l'instauration du revenu minimum d'insertion (RMI).
- Cette importante réforme sera votée dans les prochaines semaines et mise en place en utilisant les procédures les plus rapides. Pendant la période de démarrage, le gouvernement a décidé de poursuivre le programme de lutte contre la pauvreté lancé en 1984 et reconduit depuis chaque année.
- Le dispositif adopté prépare la mise en oeuvre du revenu minimum d'insertion en associant l'Etat et l'ensemble de ses partenaires publics et privés et en s'attaquant aux différents aspects de la précarité.
- Des crédits de près de 500 millions de francs seront consacrés à :
- l'accueil et l'hébergement d'urgence des personnes sans abri ;
- l'aide alimentaire ;
- l'accès aux soins ;
- l'aide au logement ;
- l'insertion professionnelle.
- La plus grande part de ces crédits sera mise à la disposition des préfets en fonction des besoins et des initiatives locales. Plus de 140 millions de francs seront versés aux grandes associations qui luttent contre l'exclusion depuis de nombreuses années.
- En outre, les contribuables pourront bénéficier à partir de 1989 d'un abattement fiscal au titre des dons en argent au profit des organismes et associations qui distribuent des repas en hiver aux personnes en situation difficile.

Rechercher