Conseil des ministres du 30 Novembre 1988 Politique de reconversion industrielle. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 30 Novembre 1988 Politique de reconversion industrielle.

Personnalité, fonction : CHEREQUE Jacques.

FRANCE. Ministre chargé de l'aménagement du territoire et des reconversions

ti : Le ministre délégué auprès du ministre de l'industrie et de l'aménagement du territoire, chargé de l'aménagement du territoire et des reconversions a présenté au Conseil des ministres une communication relative à la politique de reconversion industrielle.
- Depuis plusieurs années, la restructuration de certains secteurs traditionnels tels que les charbonnages, la sidérurgie ou les chantiers navals, a nécessité des actions massives de reconversion.
- Le bilan de ces actions montre que le reclassement des salariés après une période de formation est possible. Le nombre des emplois créés ou maintenus dans les zones intéressées est très encourageant puisqu'il s'élève à près de 50000.
- Aujourd'hui, les mutations économiques, industrielles et technologiques affectent des secteurs professionnels de plus en plus variés. Elles ont un impact géographique plus diffus. C'est pourquoi il est nécessaire de poursuivre une politique de reconversion en l'adaptant et en se donnant les moyens de l'évaluer.
- L'Etat, tout en consacrant en 1989 des moyens importants (1,5 milliards de francs) à ces actions, recherchera la coopération des entreprises et des collectivités locales.
- La déconcentration des moyens mis en oeuvre sera accentuée : les préfets et sous-préfets rempliront un rôle d'animateurs économiques locaux. A la demande du Premier ministre, des stages ont d'ailleurs été organisés à cette fin.
- Une gestion prévisionnelle des reconversions sera recherchée avec les grandes entreprises ainsi qu'avec les partenaires sociaux en vue de la signature d'accords de méthode portant sur la préparation des reconversions.
- La politique de reconversion s'orientera davantage vers le tissu des PME-PMI.
- L'amélioration du cadre de vie et du paysage et le développement de la formation dans les anciennes régions industrielles deviendront des objectifs prioritaires.

Rechercher