Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, sur la mission et les compétences des officiers de marine, lors de l'appareillage de la "Jeanne d'Arc", Brest le mardi 29 novembre 1988. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, sur la mission et les compétences des officiers de marine, lors de l'appareillage de la "Jeanne d'Arc", Brest le mardi 29 novembre 1988.

Personnalité, fonction : MITTERRAND François.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Déplacement dans le Finistère à l'occasion de l'appareillage de la "Jeanne d'Arc" le 29 novembre 1988

ti : Au moment où la "Jeanne d'Arc" et le "Commandant Bourdais" vont appareiller pour une campagne de cinq mois qui vous permettra de vous rendre dans certains de nos départements et territoires d'Outre-mer ainsi que dans de nombreux pays étrangers, ma présence parmi vous revêt à mes yeux une double signification : elle témoigne de l'importance que la Nation attache à sa marine et elle montre le souci que le chef de l'Etat, chef des Armées, porte à la formation de ceux qui auront demain la charge de ces unités.
- Je n'ai pas besoin de rappeler ici les missions de votre Marine mais je tiens à souligner la place éminente qu'elle occupe au sein de notre appareil militaire. La France a besoin, pour sa défense et pour la protection de ses intérêts de par le monde, d'une marine océanique moderne, armée par un personnel compétent. Prenez exemple sur les équipages qui viennent de maintenir, pendant plus de treize mois, en opération, le groupe aéronaval dans le nord de l'Océan indien, au service de la liberté de navigation de nos navires de commerce ou encore ceux qui assurent en permanence - oui, mais loin de nos côtes - le maintien de la paix en Europe par la dissuasion nucléaire.
- Une marine ne vaut que par ceux qui la servent, c'est pourquoi je porte une attention particulière à la formation des cadres de demain et des commandants des bâtiments de l'an 2000. Cette formation commence par une meilleure connaissance des autres, que ce soit celle de vos pairs ou des hommes que vous aurez à commander, sachez que votre autorité ne reposera que sur votre compétence et sur l'exemple que vous donnez et donnerez, sur l'esprit de justice qui doit vous animer. Vous avez d'autre part la chance, enseignes de vaisseau, ingénieurs de l'armement, commissaires de la marine, médecins des armées, administrateurs des affaires maritimes, de vous retrouver ensemble pendant ces quelques mois. Apprenez à bien vous connaître car vos formations sont déjà complémentaires et vous vous enrichirez mutuellement ; les liens que vous créerez entre vous seront ceux qui vous permettront plus tard de mieux vous comprendre et de mieux servir le pays.
- Au-delà de l'enseignement orienté vers l'action en mer, vous ne devrez pas oublier que le succès de la politique militaire de la France, en temps de paix comme en temps de guerre, ne peut résulter que d'une harmonieuse combinaison des forces des différentes armées. Aussi, au cours de vos escales, en particulier dans les départements et territoires d'outre mer, apprenez à connaître les armées de terre, de l'air et la gendarmerie et à coopérer avec leurs représentants. Réalisez, dès maintenant, cette cohésion interarmée indispensable aux missions de défense de la France.
Cette formation, enfin, devra développer en vous la rigueur, l'endurance et la disponibilité, enfin l'intelligence au monde. Rigueur, car en mer "l'à peu près" peut très vite avoir des conséquences tragiques pour la vie des hommes et le sort du bâtiment. Endurance, car vous aurez à tenir et à travailler dans des conditions parfois difficiles et vous devrez cependant être toujours aptes à remplir votre mission. Disponibilité, car la mer vous maintiendra isolés ou hors de chez vous pendant des semaines, des mois, voire des années. Mais la mer ne se dompte pas, il faut s'y adapter pour s'en servir et donc faire preuve d'intelligence, de ténacité, aussi d'humilité. La mer vous apportera, comme à vos aînés, cette ouverture précieuse sur le monde de plus en plus indispensable au moment où, grâce aux communications, les distances se rétrécissent, où les échanges se multiplient. Vos escales vont vous conduire dans de nombreux pays, vers des civilisations différentes de la nôtre, où vous allez représenter, aux yeux de ces peuples, la France, la France de toujours. Attachez-vous à mieux les connaître, pendant ces quelques jours que vous passerez parmi eux. Ce n'est qu'ainsi qu'un chef militaire peut assumer pleinement les responsabilités qui lui sont confiées par la nation.
- Ces quelques conseils s'appliquent aussi à vous, messieurs les Officiers, élèves étrangers dont les pays amis nous ont fait l'honneur de nous confier votre formation. Que les liens que vous allez établir avec vos camarades français soient, d'une part une source d'enrichissement mutuel, et, d'autre part, la garantie pour l'avenir de relations privilégiées entre vos pays et la France.
- Mais, messieurs les Officiers élèves, si vous êtes la raison d'être de ce Groupe Ecole d'Application Embarqué, ce dernier n'existerait pas sans la qualité des quelques huit cent cinquante marins de tous grades qui constituent les états-majors et équipages de ces deux bâtiments. ils travaillent depuis juin pour préparer leurs unités à vous recevoir pour ce périple de plusieurs milliers de nautiques. Pour eux aussi et, en particulier, pour les trois cents jeunes accomplissant à bord leur service national, cette campagne lointaine va constituer un temps fort dans leur carrière, leur service. Eux aussi participent à cette mission importante pour la "Jeanne", de vous former et de représenter la France dans le monde entier.
- Dans quelques instants vous appareillerez. Je forme des voeux chaleureux pour le succès de cette mission confiée à la "Jeanne d'Arc" et au "Commandant Bourdais" comme pour chacun d'entre vous. Ces voeux s'adressent aussi à vos familles, à vos amis dont le coeur ne manquera pas de se serrer un peu au moment où vous larguerez la dernière aussière.
- Bonne chance, bon vent et bonne mer à tous.

Rechercher