Conseil des ministres du 01 Mars 1989 La collaboration entre l'enseignement technique et le monde économique. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 01 Mars 1989 La collaboration entre l'enseignement technique et le monde économique.

Personnalité, fonction : CHAPUIS Robert.

FRANCE. SE chargé de l'enseignement technique

ti : Le secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement technique a présenté au Conseil des ministres une communication relative au rapprochement entre l'enseignement technique et les entreprises.
- Les 2500 établissements techniques et professionnels de l'éducation nationale et de l'agriculture ont engagé le dialogue avec le monde économique. Près de 15000 jumelages entre établissements et entreprises ont été signés depuis 1985.
- Il s'agit aujourd'hui de consolider et d'étendre ce rapprochement et d'en élargir le contenu. C'est pourquoi le Gouvernement a arrêté les orientations et les mesures suivantes :
- 1 - Promouvoir des actions communes entre établissements et entreprises :
- en ouvrant des classes de découverte de l'entreprise dans les écoles et les collèges ;
- en menant une politique concertée d'achat et d'utilisation d'équipements technologiques coûteux ;
- en créant des réseaux d'information sur les industries et les techniques permettant des échanges de documentation ;
- en inscrivant ces actions communes et toutes celles qui feraient l'objet d'un accord entre les partenaires intéressés dans des projets d'établissement.
- 2 - Améliorer la qualification et favoriser l'insertion professionnelle des jeunes :
- en développant les stages d'information :
- en 1993, tous les élèves de CAP et de BEP devront bénéficier chaque année d'une séquence éducative en entreprise d'une durée de deux semaines ;
- les stages en entreprises pour les élèves des collèges seront développés ;
- les visites d'entreprises seront favorisées, y compris pour les enseignants et les parents d'élèves
- en améliorant l'orientation :
- les partenaires économiques et sociaux et les collectivités territoriales seront associés aux travaux du service public de l'information et de l'orientation sur les formations scolaires (CIO, ONISEP)
- en développant l'effort d'alternance dans les formations professionnelles :
- en 1993, 100000 jeunes de première et de terminale d'établissements d'enseignement professionnel passeront près de 4 mois en entreprise ; 50000 jeunes suivront "des formations complémentaires d'initiative locale" ;
- une table ronde associant tous les partenaires intéressés examinera les moyens de remédier à l'insuffisance du nombre de places de stagiaires en entreprise. Le ministère de la fonction publique et des réformes administratives est invité à déployer tous ses efforts pour accueillir des stagiaires en plus grand nombre dans les corps de métiers de la fonction publique
- en redéfinissant le rôle des 9000 conseillers de l'enseignement technologique dont le mandat s'achève fin 1990.
- 3 - Renforcer le rôle des lycées techniques et professionnels dans le développement économique local.
- Seront mis en place :
- des dispositifs locaux d'informations sur les ressources technologiques et humaines des établissements d'enseignement ;
- une banque de données nationale sur les transferts technologiques des établissements techniques ;
- d'ici à 1993, au moins deux formations à la création d'entreprise dans chaque département, ouvertes à des jeunes ou adultes titulaires du BTS ou du DUT ;
- Le développement de "junior entreprises" dans les lycées professionnels, techniques et agricoles, à l'image de ce qui est fait dans les écoles de commerce, sera encouragé.
- 4 - Ouvrir l'enseignement technique à la dimension européenne en développant les stages d'élèves en entreprise à l'étranger et en procédant à une analyse comparée des actions communes entre l'enseignement technique et les entreprises menées dans les autres pays d'Europe.

Rechercher