Conseil des ministres du 13 Septembre 1989 L'Enseignement technique et la réussite scolaire des jeunes filles. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 13 Septembre 1989 L'Enseignement technique et la réussite scolaire des jeunes filles.

Personnalité, fonction : ANDRE Michèle, CHAPUIS Robert.

FRANCE. SE chargé des droits des femmes; FRANCE. SE chargé de l'enseignement technique

ti : Madame André, secrétaire d'Etat chargé des droits des femmes, et monsieur Chapuis, secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement technique, ont présenté au Conseil des ministres une communication relative à l'orientation des jeunes filles vers l'enseignement technique industriel.
- Les établissements d'enseignement ne forment pas en nombre suffisant les ingénieurs et les techniciens industriels dont les entreprises ont besoin. Cela est dû pour partie au faible nombre des jeunes filles qui s'orientent vers ces métiers.
- Il s'agit aujourd'hui de modifier cet état de choses préjudiciable à l'économie et aux jeunes femmes qui sont plus touchées par le chômage que les hommes du même âge.
- C'est pourquoi le Gouvernement a arrêté les orientations suivantes :
- 1 - Aider les jeunes filles et leur famille à choisir une formation appropriée par des campagnes d'information sur la situation de l'emploi, la transformation des métiers et la réussite des jeunes filles dans les métiers industriels et en encourageant tout au long de la scolarité l'accès des jeunes filles aux formations industrielles ;
- 2 - Sensibiliser tous les responsables des établissements d'enseignement ainsi que tous les enseignants au problème de l'orientation des jeunes filles ;
- 3 - Créer dans les établissements d'enseignement technique des conditions d'accueil, de travail et de vie mieux adaptées aux jeunes filles ;
- 4 - Faciliter par des actions auprès des employeurs l'insertion professionnelle des jeunes filles munies d'un diplôme technique industriel.
- La direction des lycées et collèges du ministère de l'éducation nationale et les recteurs d'académie sont chargés de mettre en oeuvre cette politique en liaison avec les déléguées régionales du secrétaire d'Etat chargé des droits des femmes.

Rechercher