Conseil des ministres du 10 Mai 1989 Contribution de la formation permanente à la lutte contre l'illetrisme. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 10 Mai 1989 Contribution de la formation permanente à la lutte contre l'illetrisme.

Personnalité, fonction : LAIGNEL André.

FRANCE. SE chargé de la formation professionnelle

ti : Le secrétaire d'Etat auprès du ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle, chargé de la formation professionnelle a présenté au Conseil des ministres une communication sur la contribution de la formation permanente à la lutte contre l'illettrisme.
- L'illettrisme concerne à des degrés divers 20 % de la population de la France.
- La formation professionnelle continue doit offrir une deuxième chance à ceux à qui l'école n'a pas apporté d'emblée la réussite. Dans ce but, les priorités suivantes ont été dégagées :
- 1 - Une augmentation sans précédent du volume d'actions de formation consacré à la lutte contre l'illettrisme. fin 1989, les crédits engagés auront augmenté de 65 % par rapport à 1988. Cet effort sera poursuivi en toute hypothèse en 1990.
- 2 - Un renforcement de la qualité des formations. Les formateurs, les collectivités territoriales, les associations intervenant dans ce secteur bénéficieront d'outils pédagogiques recensant les méthodes et les auxiliaires de formation les plus appropriés. Un programme national de formation de spécialistes permettra à l'Etat de proposer à chaque région un renforcement de sa capacité de conseil et d'organisation dans ce domaine.
- 3 - Une ouverture des grands programmes nationaux de formation aux personnes illettrées. Dans les dispositifs de formation qu'il gère directement, l'Etat fera une place plus importante aux personnes illettrées : les préfets de région seront invités à leur réserver 10 % des places de stage.
- 4 - Une coopération plus étroite entre les différents départements ministériels intéressés. Un protocole d'accord, en cours de discussion avec le ministère de la défense, pourrait permettre de former 5000 appelés dès la première année. Un autre protocole est en cours d'élaboration avec le ministère de la justice.
- 5 - Une mobilisation de l'opinion. 1990 sera l'année internationale de l'alphabétisation. Par l'intermédiaire du groupe permanent de lutte contre l'illettrisme, le secrétariat d'Etat à la formation professionnelle établira un programme des actions qui pourraient marquer, au cours de l'année 1990, l'importance que doit prendre dans notre pays toute action dans ce domaine.
- Une journée nationale de la lutte contre l'illetrisme sera organisée l'an prochain.

Rechercher