Conseil des ministres du 30 Août 1989 Nouvelles orientations de la politique en faveur des rapatriés d'origine nord-africaine. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 30 Août 1989 Nouvelles orientations de la politique en faveur des rapatriés d'origine nord-africaine.

Personnalité, fonction : EVIN Claude.

FRANCE. Ministre de la solidarité, de la santé et de la protection sociale

ti : Le ministre de la solidarité, de la santé et de la protection sociale a présenté au Conseil des ministres une communication sur les nouvelles orientations de la politique en faveur des rapatriés d'origine nord-africaine.
- Le Gouvernement, conscient des conséquences possibles du repliement de cette communauté sur elle-même, a décidé de rompre avec une simple logique d'assistance et de réorienter la politique menée à l'égard de ces personnes en lui donnant un caractère interministériel plus marqué.
- A cet effet, les préfets seront chargés de mobiliser les services extérieurs de l'Etat, les collectivités locales et les associations dans les quatre domaines suivants :
- 1 - La mise en place d'un plan d'action pré-scolaire et scolaire, comprenant notamment l'octroi de bourses dès l'enseignement primaire, l'aide au départ en vacances des enfants des familles les plus défavorisées et un soutien aux élèves en difficulté en dehors des heures de classe.
- 2 - La formation et l'accès à l'emploi, grâce à des formes particulières du crédit formation, l'attribution de bourses d'insertion professionnelle et une aide à la création d'entreprises.
- 3 - La signature avec les collectivités locales de contrats d'action sociale éducative et culturelle.
- 4 - L'amélioration progressive des conditions de logement et l'aide à la mobilité géographique des jeunes.
- Les prefets des 42 départements intéressés devront arrêter un plan annuel tenant compte des spécificités locales.
- L'action que le Gouvernement engage ne pourra réussir que si elle rencontre une véritable adhésion de la part des intéressés.
- C'est dans cet esprit que, sous l'autorité du ministre de la solidarité, de la santé et de la protection sociale, le délégué aux rapatriés mettra en oeuvre ces nouvelles orientations en étroite concertation avec l'ensemble de la communauté rapatriée d'origine nord-africaine.

Rechercher