Communiqué des services du Premier ministre, en date du 22 décembre 1989, sur la politique audiovisuelle extérieure de la France. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué des services du Premier ministre, en date du 22 décembre 1989, sur la politique audiovisuelle extérieure de la France.

Circonstances : Réunion du Conseil de l'audiovisuel extérieur de la France à Paris le 22 décembre 1989

ti : Le Conseil de l'audiovisuel extérieur de la France s'est réuni cet après-midi pour la première fois sous la présidence du Premier ministre.
- Après avoir entendu le rapport du ministre délégué chargé de la francophonie, le Conseil a enregistré avec satisfaction le bilan de la politique audiovisuelle extérieure de la France menée depuis 18 mois : accroissement de la présence télévisuelle dans ses zones d'influence traditionnelles, qu'il s'agisse de l'Europe (diffusion de la SEPT, d'Antenne 2 et extension de TV5), du Maghreb (diffusion d'Antenne 2 en Tunisie) ou de l'Afrique (mise en place avec succès de la banque de programmes Canal France international) ; début de développement d'une présence audiovisuelle française en Asie du Sud-Est et en Amérique.
- Le Conseil a décidé de poursuivre cette politique en s'appuyant :
- 1) sur TV5, chaîne francophone, dont la grille de programmes et l'organisation seront rénovées de manière à lui assurer une meilleure pénétration dans les pays où elle est diffusée ;
- 2) sur la diffusion par satellite d'une banque de programmes à vocation mondiale, susceptibles d'être repris par les télévisions étrangères, qui aura la Sofirad comme opérateur principal. Cette banque d'images, déjà disponible en 1989 pour douze pays d'Afrique et du Proche-Orient, sera proposée en 1990 aux autres pays africains, ainsi qu'aux autres pays du Proche-Orient qui le demanderaient ;
- 3) sur Antenne 2, dont le programme pourrait être, sous réserve du respect des règles internationales et des accords en vigueur, mis à la disposition des pays qui le sollicitent, à l'instar de ce qui s'est fait en Tunisie et qui est en cours de réalisation à Athènes.
- En ce jour où la Roumanie retrouve le chemin de la liberté, le Conseil est particulièrement sensible à la nécessité de renforcer en direction des pays de l'Europe de l'Est l'action audiovisuelle de la France, nation porteuse des valeurs universelles de la liberté et des droits de l'homme.

Rechercher