Communiqué des services du Premier ministre, en date du 9 février 1990, sur l'arrêt des travaux de l'ANDRA sur les sites retenus pour le stockage des déchets nucléaires. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué des services du Premier ministre, en date du 9 février 1990, sur l'arrêt des travaux de l'ANDRA sur les sites retenus pour le stockage des déchets nucléaires.

ti : A l'issue des consultations auxquelles il vient de procéder le Premier ministre a pu constater l'émotion suscitée par les recherches de l'ANDRA.
- Personne ne conteste la nécessité de trouver une solution adaptée à la gestion des déchets nucléaires, mais on doit être sensible à certaines des questions soulevées.
- Il faut y répondre. Il faut les examiner en toute transparence et expliquer. Cela suppose des structures de dialogue.
- Sur ce sujet sensible, il faut prendre le temps de se parler et de se comprendre.
- C'est pourquoi, le Premier ministre a pris la décision de réexaminer sereinement les choses. Il a informé de cette décision les élus locaux qui étaient reçus aujourd'hui par son cabinet.
- Les réflexions devront être menées par des personnalités indépendantes aux compétences incontestées, en liaison avec les élus et les représentants de toutes les parties intéressées.
- Le Collège de la prévention des risques technologiques, organisme indépendant créé l'an dernier, sera consulté. De même il serait souhaitable que l'Office parlementaire d'évaluation des choix technologiques se prononce.
- Le ministre de l'industrie et de l'aménagement du territoire procèdera aux consultations nécessaires et précisera dans les prochains jours les modalités de mise en oeuvre de ces orientations.
- Les études et le dialogue devront être menés de façon approfondie, ce qui réclamera au moins douze mois. Dans l'immédiat, les instructions nécessaires sont données pour que les travaux de l'ANDRA soient arrêtés sur les sites sur lesquels ils avaient commencé afin de restaurer au plus vite une situation normale et de permettre un retour au calme propice au dialogue et à la compréhension mutuelle. Les dispositifs de protection seront parallèlement retirés.

Rechercher