Communiqué des services du Premier ministre, en date du 7 février 1990, sur la recherche par l'ANDRA de sites d'enfouissement des déchets nucléaires. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué des services du Premier ministre, en date du 7 février 1990, sur la recherche par l'ANDRA de sites d'enfouissement des déchets nucléaires.

Circonstances : Entretien de M. Michel Rocard avec une délégation de parlementaires du Maine-et-Loire à Paris le 7 février 1990

ti : Le Premier ministre a reçu une délégation de parlementaires du Maine-et-Loire, conduite par le Président du Conseil général, pour examiner la situation créée par les recherches de l'ANDRA.
- Le Premier ministre a exprimé aux élus sa volonté d'apaisement et son souhait que le rétablissement de la confiance permette de renouer le dialogue et de restaurer un calme durable.
- Alors que la nécessité de trouver une solution adaptée à la gestion des déchets nucléaires n'est pas contestée, le Premier ministre a déclaré être sensible à certaines des questions soulevées.
- Il a souhaité qu'il y soit répondu en toute transparence, en y associant les élus et les représentants des populations concernées, selon des modalités à mettre au point rapidement. Le Collège de la prévention des risques technologiques, organisme indépendant créé l'an dernier, sera consulté sur ce problème.
- Les conditions de mise en oeuvre de ces principes seront précisées le vendredi 9 février à l'occasion de l'entretien prévu entre le cabinet du Premier ministre et les élus locaux ainsi que les représentants de la CADSA. Dans l'immédiat la suspension des travaux de l'ANDRA est prorogée.

Rechercher