Communiqué commun des pays de la CEE, en date du 20 février 1990, sur l'installation de colonies juives sur les territoires occupés par Israël. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué commun des pays de la CEE, en date du 20 février 1990, sur l'installation de colonies juives sur les territoires occupés par Israël.

Circonstances : Session ministérielle de coopération politique européenne à Dublin le 20 février 1990.

ti : Les Douze réitèrent qu'ils considèrent les colonies juives dans les territoires occupés, y compris Jérusalem Est, comme illégales selon le droit international. Ils sont gravement préoccupés par l'éventualité que des immigrants en Israël puissent être installés dans les territoires occupés. Le nouvel appel lancé il y a quelques jours en faveur d'un accroissement de l'implantation juive en Cisjordanie et à Gaza ne peut qu'accroître cette préoccupation dans les territoires occupés. Les déclarations israéliennes à ce sujet ne contribuent pas à l'établissement du climat de confiance nécessaire au progrès instamment requis dans le processus de paix.
- Comme ils l'ont indiqué dans leur déclaration du 31 janvier, les Douze accueillent chaleureusement la libéralisation par l'Union soviétique des contrôles à l'émigration, y compris la liberté des Juifs soviétiques d'émigrer en Israël et ailleurs. Ils considèrent que ce sentiment est très largement partagé dans la Communauté internationale, du fait que le droit de chaque personne de quitter tout pays, y compris le sien, est consacré dans le Pacte international sur les droits civils et politiques. L'acquisition de ce droit par les Juifs soviétiques ne doit cependant pas se faire au détriment des droits des Palestiniens dans les territoires occupés. Les Douze appellent instamment le gouvernement israélien à ne pas compromettre les perspectives d'un retour à la paix dans la région, en permettant ou en encourageant l'installation d'immigrants Juifs dans les territoires occupés.

Rechercher