Communiqué des services du Premier ministre, en date du 26 octobre 1990, sur les mesures gouvernementales pour l'amélioration de la vie dans les lycées. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué des services du Premier ministre, en date du 26 octobre 1990, sur les mesures gouvernementales pour l'amélioration de la vie dans les lycées.

Circonstances : Réception le 26 octobre 1990 à l'Hôtel Matignon, d'une délégation de lycéens par MM. Rocard Jospin et Chapuis à la suite de manifestations

ti : Le Premier ministre, le ministre d'Etat, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports et le secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement technique ont reçu une délégation de lycéens venus faire part de leurs préoccupations et de leurs demandes.
- Ils ont assuré que le Gouvernement assumerait toutes ses responsabilités pour que les conditions de vie et de travail dans les établissements puissent être améliorées partout où des difficultés apparaissent.
- S'il est de la responsabilité des régions d'assurer la rénovation des bâtiments, il est de celle de l'Etat d'assister les collégiens et les lycéens dans leurs conditions de vie et d'étude par l'action des personnels.
- Aussi, outre les 100 surveillants (maîtres d'internats et surveillants d'externats) annoncés par le ministre d'Etat, il est décidé avec effet immédiat :
- de créer 1000 postes de personnels administratifs, techniques, ouvriers et de service pour assurer notamment l'entretien des locaux ainsi que le service de restauration et d'internat,
- d'employer 3000 jeunes adultes actuellement en contrat d'emploi-solidarité qui, après une formation spécifique, pourront assurer sous la direction des chefs d'établissements et de leurs adjoints une présence efficace en dehors des salles de cours dans les locaux des collèges et des lycées.
- Parallèlement, la mise en place de 6000 allocataires d'enseignement renforce les dispositifs de soutien pédagogique des lycéens. Le ministère de l'éducation nationale demande aux chefs d'établissements d'organiser la concertation avec les enseignants, les collégiens et les lycéens pour que tous les problèmes de la vie quotidienne puissent être traités.
- Les recteurs dans leurs académies mettront en place des conseils de la vie lycéenne pour coordonner l'ensemble des orientations et des initiatives prises. La réflexion sur l'évolution de l'enseignement et de l'organisation des lycées, engagée par le ministre d'Etat, sera menée dans une large concertation notamment avec les représentants des enseignants et des lycéens.

Rechercher