Conseil des ministres du 26 Septembre 1990 Les premiers contrats d'objectifs entre l'Etat et les sociétés du secteur public audiovisuel. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 26 Septembre 1990 Les premiers contrats d'objectifs entre l'Etat et les sociétés du secteur public audiovisuel.

Personnalité, fonction : LANG Jack, TASCA Catherine.

FRANCE. Ministre de la culture, de la communication, des grands travaux et du bicentenaire; FRANCE. Ministre chargé de la communication

ti : Le ministre de la culture, de la communication, des grands travaux et du bicentenaire et le ministre délégué chargé de la communication ont présenté une communication sur les premiers contrats d'objectifs entre l'Etat et les sociétés du secteur public audiovisuel.
- Les contrats d'objectifs ont été prévus par la loi du 17 janvier 1989. Ils consacrent un nouveau mode de relation entre l'Etat et ces sociétés, fondé à la fois sur leurs responsabilités particulières et sur la logique d'entreprise qu'elles doivent respecter.
- Un premier contrat a été signé entre l'Etat et Radio-France Internationale en décembre 1989. Deux autres vont l'être aujourd'hui avec Antenne 2 et FR3. Ceux de Radio-France et de Radio France Outre-mer sont en cours d'élaboration.
- Etablis pour trois ans, les contrats d'objectifs d'Antenne 2 et de FR3 assignent aux deux chaînes des objectifs d'audience, de programmation, de production et de gestion.
- Antenne 2 et FR3 s'engagent à renforcer leur complémentarité et à offrir au public le choix entre des émissions différentes, pour élargir leur audience.
- Chaînes publiques, elles accorderont une plus large place à l'information, la connaissance et la création.
- Elles consacreront une plus grande part de leurs ressources à la production originale, notamment dans des genres souvent délaissés par les chaînes privées, tels que les documentaires et les émissions pour les jeunes.
- Elles prendront une part active aux développements technologiques du secteur audiovisuel, en particulier dans le domaine des nouvelles normes de télévision.
- Pour atteindre ces objectifs, les deux chaînes bénéficieront à nouveau en 1991 d'un budget en augmentation. La part du financement publicitaire y diminuera de façon sensible grâce à un accroissement de 600 millions de francs des ressources publiques.

Rechercher