Déclaration commune de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis, en date du 27 novembre 1991, sur la mise en cause de la Libye dans le terrorisme international. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration commune de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis, en date du 27 novembre 1991, sur la mise en cause de la Libye dans le terrorisme international.

Circonstances : Annonce simultanée, par les justices américaine et britannique le 14 novembre, de l'inculpation de deux agents de renseignement libyens soupçonnés d'avoir participé à l'attentat de Lockerbie.

ti : Les trois pays réaffirment leur condamnation totale du terrorisme sous toutes ses formes, et dénoncent toute implication des Etats dans les menées terroristes. Les trois pays réaffirment leur volonté d'y mettre un terme.
- Ils considèrent que la responsabilité des Etats est engagée dès lors qu'ils participent directement à de telles actions, ou indirectement par l'accueil, l'entraînement, les facilités accordées, l'armement, le soutien financier, ou les protections de toutes sortes, et qu'ils en sont responsables devant les autres Etats et devant les Nations-Unies.
- Dans ce contexte, et à la suite des enquêtes effectuées sur les attentats relatifs aux vols Panam 103 et UTA 772, les trois pays ont adressé aux autorités libyennes des demandes spécifiques liées aux procédures en cours. Ils exigent que la Libye accède à toutes ces demandes, et en outre qu'elle s'engage de façon concrète et définitive à renoncer à toute forme d'action terroriste et à tout soutien apporté à des groupements terroristes. La Libye devra apporter sans délai par des actes concrets les preuves d'une telle renonciation.

Rechercher